Greipel ne s'arrête plus, Froome roi de France

Sur les Champs Elysées, André Greipel a remporté sa quatrième étape du Tour de France 2015. Le gorille est décidément le roi du sprint.

Greipel ne s'arrête plus, Froome roi de France
Greipel - L'Équipe

Ca y'est, c'est fini. La 21ème et dernière étape du cru 2015 du Tour de France, la dernière d'un tour marqué par les abandons. 38 au total. Un record. Mais si il y'en a un qui n'abandonne jamais, et surtout au sprint c'est bien André Greipel, victorieux pour la quatrième fois cette année. Une arrivée sur la plus belle avenue du monde au sprint massif, et où Brian Coquard finit deuxième. 

Une longue balade

C'est le dernier jour, et comme le veut la coutume, on n'attaque pas le maillot jaune le dernier jour du Tour. Les coureurs du peloton le savaient sûrement, puisque ils n'ont pas attaqué, et c'est plutôt un peloton qui faisait sa balade dominicale qui s'est présenté au pied des Champs Elysées. En effet, de ce qui s'est passé avant l'entrée sur le circuit final, nous ne retiendrons que la pluie et les magnifiques monuments de la capitale. Un peloton endormi, et qui avait sans doute hâte de terminer ce tour, à l'image d'un Péraud, qui l'a finit au courage. 

Un sprint massif pour finir

Les attaques se sont multipliées pendant les tours des Champs Elysées. Mais logiquement, c'est un peloton groupé qui arrive à la flamme rouge, et lance un sprint puissant, d'abord de Kristoff, puis l'irrésistible Greipel arrive, tel une bombe, franchit la ligne d'arrivée en pôle position. Coquard, le talentueux français, le suit de près et termine deuxième, à quelques centimètres de la victoire.

Froome pas inquiété

L'équipe Sky (LeMonde)

Enfin, Froome reste en jaune, devant Quintana et Valverde. Le Britannique remporte son deuxième Tour, en finissant sur les Champs Elysées derrière le peloton, en ligne avec son équipe. Une équipe soudée, sans qui Christopher Froome n'aurait pas été en jaune aujourd'hui.