Paris-Nice : Matthews vainqueur dans la controverse

Michael Matthews s'est imposé avec son maillot jaune à Commentry pour la deuxième étape de Paris-Nice. Nacer Bouhanni a pourtant passé la ligne d'arrivée en tête, mais dans l'irrégularité selon les juges.

Paris-Nice : Matthews vainqueur dans la controverse
Bouhanni et Matthews au coude à coude (Crédit : Twitter @ORICA_GreenEDGE)

Au lendemain d'une étape mouvementée qui a vu Arnaud Démare régler au sprint un maigre peloton, les coureurs de ce Paris-Nice avaient au programme ce mardi une étape sans grands dangers et cochées par tous les sprinteurs entre Contres et Commentry. Étape à laquelle ne s'est pas présenté Jérôme Coppel, malade, et qui a donc abandonné.

Une étape de plaine classique

Dès le premier kilomètre, la physionomie attendue se met en place puisqu'un groupe de quatre coureurs (Brandle, Delaplace, Grmay et Siskevicius) part à l'aventure. Le peloton laisse ce quatuor prendre ses distances très rapidement tout en le contrôlant. L'écart va grimper alors jusqu'à plus de dix minutes sans jamais que l'on puisse imaginer une fin heureuse pour les courageux du jour. A vingt kilomètres de l'arrivée, Siskevicius et Brandle lâchent leurs compagnons d'échappée pour aller le plus loin possible. Jusqu'au bout, ils tentent de résister mais doivent finalement renoncer à douze kilomètres de l'arrivée face au rythme mené par l'équipe Orica-Greenedge de Michael Matthews, mais aussi l'Etixx-Quick Step de Marcel Kittel.

Bouhanni frustré

Le peloton accélère donc le mouvement pour empêcher des attaques non voulues. En queue de peloton, Pierre-Luc Périchon chute lourdement alors que les coureurs sont en file indienne dans le sillage des équipes de sprinteurs. Dans le final, l'équipe Cofidis prend les commandes. Julien Simon et Christophe Laporte font un superbe travail pour placer Nacer Bouhanni sur orbite. Le sprinteur français est en tête mais Michael Matthews parvient à le remonter sur sa gauche, et semble aller chercher la victoire. Sauf que Bouhanni resserre et enferme l'Australien pour passer la ligne en tête.

Après plusieurs minutes de tergiverse, le coureur de la Cofidis est relégué à la 3e place, et c'est donc Michael Matthews qui remporte la victoire dans cette fin d'étape houleuse, devant Niccolo Bonifazio. Le coureur d'Orica-Greenedge fait le doublé après le prologue remporté dimanche, et il en profite également pour conserver le maillot jaune dans un classement général qui n'a pas bougé aujourd'hui. Un maillot qu'il pourrait encore conserver mercredi entre Cusset Mont Brouilly puisque si le profil est plus vallonnée (4 côtes de 3e catégorie, 1 côte de 2e catégorie), il a les capacités pour tenir.