Tour de Catalogne : Bouhanni n'a pas tremblé

Grand favori de la 1e étape du Tour de Catalogne à Catalla, ce lundi, Nacer Bouhanni a fait honneur à son statut en remportant le sprint massif devant Ben Swift et Daryl Impey.

Tour de Catalogne : Bouhanni n'a pas tremblé
Bouhanni remporte la 1e étape du Tour de Catalogne (Crédit : Twitter @Urban_Limits)

Deux jours après Milan-San Remo, une nouvelle épreuve débutait ce lundi avec la première étape du Tour de Catalogne. Dans la province espagnole, quasiment tous les cadors du peloton en montagne sont présents (Froome, Quintana, Contador, Bardet, Aru, Porte, Van Garderen, Uran) et offrent un plateau royal dans ce qui est la première véritable course à étapes avec de grosses étapes montagneuses. Après Paris-Nice et Tirreno-Adriatico qui ont été en partie biaisés par les conditions météorologiques, les frustrés peuvent trouver dans cette épreuve les éléments pour se tester une première fois. Au contraire, les grands sprinters ont fait l'impasse à l'exception de Bouhanni ou Swift.

Beaucoup d'attaques

Pour cette première étape tous les favoris sont restés au chaud. Même s'il y a cinq difficultés, leur placement et leur difficulté ne sont pas suffisants pour donner lieu à une bataille, et un sprint massif est attendu. En début d'étape, un traditionnel groupe d'échappée se compose. Lluis Mas (Caja Ruja), Boris Dron (Wanty) et Cameron Meyer (Dimension Data) le compose. Ils compteront jusqu'à six minutes d'avance, mais seront repris dans les cinquante derniers kilomètres.

Dans la dernière difficulté du jour, l'Alt del Montseny, Louis Verbaeke fausse compagnie au peloton et creuse un petit écart. Six coureurs partent en contre quelques kilomètres plus tard, dont Matthias Frank. Ils rejoignent Verbaeke en tête mais le peloton ne les laisse pas prendre leurs distances. Ce groupe est finalement repris, et l'équipe Sky mène le peloton. Cela n'empêche pas Thurau de placer une attaque avant que Roche ne parte seul, surprenant un peloton qui ne s'attendait pas à voir un coureur de l'équipe Sky mettre le feu aux poudres. L'Irlandais n'arrive finalement pas à aller au bout, étant repris quasiment à la flamme rouge.

Bouhanni trop fort

Le sprint peut donc avoir lieu. Orica-Greenedge lance la première les hostilités pour Daryl Impey. Ben Swift est également présent, tout comme Nacer Bouhanni, placé parfaitement dans la roue de l'Anglais. Ce bon placement et ses qualités de sprinter vont ensuite faire la différence. Sans aucune difficulté, le Français déborde Swift et remporte aisément cette première étape, revêtant au passage le maillot blanc de leader. En colère après son saut de chaîne qui l'a empêché de disputer la victoire finale à Milan-San Remo, le coureur de la Cofidis a réagi en remportant son deuxième succès cette saison sur le circuit World Tour, après sa victoire d'étape au Paris-Nice.

Derrière le Français, Ben Swift prend la deuxième place. Une habitude pour lui en 2016, ce fut notamment le cas à Saint-Remo ou sur deux étapes du Paris-Nice. Daryl Impey complète quant à lui le podium. L'étape de mardi entre Matarà et Olot devrait donner une nouvelle opportunité à Bouhanni de remporter une victoire puisque c'est à partir de mercredi que la haute montagne arrive.

Classement Général :