Giro : Kruijswijk intouchable,Valverde s'offre l'étape

Ce mardi, Alejandro Valverde a remporté la 16e étape du Tour d'Italie à Andalo. Deuxième de l'étape, Steven Kruijswijk renforce encore plus son maillot rose, profitant notamment de la nouvelle défaillance de Nibali.

Giro : Kruijswijk intouchable,Valverde s'offre l'étape
Valverde rétabli une anomalie en remportant une étape sur le Giro (Crédit : Twitter @giroditalia)

Suite à une deuxième semaine agitée, le peloton du Tour d'Italie a eu une journée de repos lundi. Un repos bien mérité avant une dernière semaine là encore extrêmement compliquées. Pour bien débuter cette dernière ligne droite, une étape courte (132km) mais avec des ascensions décisives, dont deux placées dans les vingt derniers kilomètres, était au programme entre Bressanone Brixen et Andalo ce mardi.

L'équipe Lotto-Jumbo n'a pas le niveau

Le début de l'étape est une longue descente de 40 kilomètres. De nombreux coureurs tentent de s'échapper mais le peloton ne laisse personne partir avant l'ascension du très attendu Passo della Mendola. De nombreuses attaques provenant de plusieurs favoris font exploser le peloton dès les premières pentes. Toute l'équipe Lotto-Jumbo est ainsi décimée rapidement, laissant Steven Kruijswijk esseulé faceà une horde de coureurs aux dents longues. Malgré tout, il arrive à résister, et passe le sommet dans le sillage de Nibali, Valverde et Zakarin.

Le quatuor se détache et revient dans la descente sur un groupe d'échappés avec Jungels (8e du général) mais aussi Kangert, coéquipier de Nibali. L'Estonien prend ainsi les choses en main durant l'intermède de plat entre le Passo della Mendola et le Fai della Paganella. C'est lui qui permet à ce groupe de conserver une trentaine de secondes d'avance sur le deuxième groupe emmené par les Orica-Greenedge de Chaves, mais aussi les Cannondale du très décevant Uran. Au pied de l'ascension, Chaves décide d'accélérer et emmène dans sa roue Pozzovivo et Majka, les deux seuls à pouvoir s'accrocher. Pour Amador et Uran, c'est fini.

Nibali prend encore l'eau

Au sein du premier groupe, ça bouge aussi. Zakarin est très remuant mais c'est une attaque de Valverde qui fait tout exploser. Seuls le Russe de la Katusha et l'impérial Steven Kruijswijk parviennent à tenir la cadence de l'Espagnol. Comme trop souvent sur ce Giro, Nibali n'arrive pas à suivre. Pire encore, le groupe Chaves revient, et dans des pentes à 15 % juste avant le sommet, le requin de Messine se fait lâcher par le Colombien et Majka. Au final, il accuse un retard de 1:47 sur le vainqueur.

Cela fait donc extrêmement mal à l'Italien puisque le trio Kruijswijk-Valverde-Zakarin tient jusqu'au bout, notamment sous l'impulsion du Russe, qui semblait seulement vouloir creuser l'écart. Sans surprise, Valverde s'impose donc au sprint. A 36 ans, il s'offre sa 14e victoire d'étape sur un Grand Tour, la première sur le Giro (9 sur la Vuelta, 4 sur le Tour de France). Malgré sa 2e place du jour, Kruijswijk est le grand gagnant du jour. Auteur d'un véritable numéro en fin d'étape, Chaves accuse 42 secondes de retard à l'arrivée. Toujours deuxième du général, il accuse désormais 3 minutes de retard. Vainqueur aujourd'hui, Valverde prend lui la 3e place, délogeant un Nibali qui est désormais à 4:47 de la première place. Le maillot rose peut être satisfait de sa journée dans laquelle il a encore récupérer du temps sur les dangers les plus proches. A noter côté Français les bonnes dispositions de Hervé Dupont, 14e du général ce soir.

Classement Etape : 

Classement Général :