Warbasse en solitaire

Lors de la première arrivée au sommet de ce Tour de Suisse, Larry Warbasse s'est imposé au bout de 150 kilomètres d'échappée. Damiano Caruso s'empare du maillot de leader.

Warbasse en solitaire
La première victoire de Larry Warbasse à l'occasion du Tour de Suisse !

Première des trois arrivées au sommet de ce Tour de Suisse. L'occasion pour les forces en présence de se dévoiler. Dès le départ quatre coureurs s'échappent : Lars Boom (Lotto Jumbo), Larry Warbasse (Aqua Blue Sport), Nick Van Der Lijke (Roompot, Antoine Duchesne (Direct Energie). Une échappée dont peu donnent cher de sa peau pour se disputer la victoire. Pourtant elle creuse jusqu'à 7 minutes d'avance.

Tom Dumoulin distancé

Dans le premier col de la journée, le col des mosses, Lars Boom se fait lâcher par le groupe de tête. Ils ne sont plus que trois dans la descente vers Aigle et la remontée sur Villars-sur-Ollon. Dans le peloton, personne ne bouge une oreille étant donné que tous les leaders se tiennent en une minute. L'échappée entame la dernière montée avec 4 minutes d'avance alors qu'il reste 12 kilomètres à parcourir. Une bonne avance pour les trois hommes puis seulement deux car Duchesne ne peut suivre le rythme de Warbasse au pied de l'ascension. FDJ mène un tempo d'enfer pour Morabito et réduit grandement l'écart avec Warbasse, meilleur grimpeur de l'échappée, désormais seul en tête. Un coup d'épée dans l'eau pour les hommes au trèfle puisque Morabito n'a pas les jambes pour suivre les meilleurs. BMC prend le relais avec Tejay Van Garderen pour Damiano Caruso. Tom Dumoulin ne peut suivre le rythme et est distancé. Le récent vainqueur du Tour d'Italie échoue dans son pari de remporter le Tour de Suisse dans la foulée du Giro. Un audacieux pari puisque le dernier à avoir réalisé ce doublé c'est Michel Pollentier en 1977.

Une première sélection

Les choses sérieuses commencent avec une accélération de Damiano Caruso à 5,5 kilomètres. Ion Izagirre et Rui Costa, deux autres favoris, sont également lâchés. Seul Pozzovivo, Kruisjwijk, Soler, Frank et Spilak parviennent à suivre l'attaque de l'Italien. Pozzovivo contre une attaque de Kruisjwijk et prend une centaine de mètres d'avance sans parvenir à creuser davantage. Il sera revu par les cinq hommes en contre grâce à un Simon Spilak qui fait une forte impression. Dû aux différentes attaques, Warbasse n'a plus que 1 minute 10 de marge sur les favoris à 4 kilomètres. Spilak tente de partir par deux fois et est contré par Frank qui comme son coéquipier précédemment prend une centaine de mètres d'avance tout au plus. Alors que Migel Angel Lopez, le vainqueur sortant de ce Tour de Suisse, résiste bien. Il est situé à quelques mètres des favoris sans parvenir à combler ce trou. Lui qui revient à la compétition après sa blessure fin 2016, a trouvé son rythme et fait une belle montée sans être avec les meilleurs. Devant Warbasse ne coince pas. Il perd du temps mais monte à son rythme et parvient à résister pour s'offrir sa première victoire professionnelle ainsi qu'à son équipe Aqua Blue Sport qui débute dans le peloton profesionnel. En zone d'interview, l'américain ne peut retenir ses larmes de joie. Représentatif de l'effort et l'exploit terriblement humain réalisé par le coureur de 26 ans.

Derrière, on se bat pour le classement général. Caruso fait un énorme effort pour reprendre Frank et règle au sprint le petit comité. Au final, Tom Dumoulin perd 7 minutes et Ion Izagirre 4 minutes et par la même occasion le Tour de Suisse. L'étape a permis de faire un véritable écrémage parmi les favoris même s'il reste encore deux arrivées aux sommets et un contre-la-montre qui seront déterminants.

Classement de l'étape

  1. Larry Warbasse (Aqua Blue Sport)
  2. Damiano Caruso (BMC) 40"
  3. Steven Kruisjwijk (Lotto Jumbo) " "
  4. Simon Spilak (Katusha) " "
  5. Domenico Pozzovivo (AG2R) 44"
  6. Mathias Frank (AG2R) 47"
  7. Marc Soler (Movistar) 59"
  8. Miguel Angel Lopez (Astana) 1'07"
  9. Mikel Nieve (Sky) 1'20"
  10. Rui Costa (UAE Team Emirats) 1'34"

Classement général

  1. Damiano Caruso (BMC)
  2. Steven Kruisjwijk (Lotto Jumbo) 15"
  3. Domenico Pozzovivo (AG2R) 24"
  4. Simon Spilak (Katusha) " "
  5. Marc Soler (Movistar) 31"
  6. Mathias Frank (AG2R) 33"
  7. Mikel Nieve (Sky) 1'09"
  8. Rui Costa (UAE Team Emirats) 1'10"
  9. Valerio Conti (UAE Team Emirats) 1'20"
  10. Miguel Angel Lopez (Astana) 1'25"