Un premier finaliste est connu

Affiche de rêve entre ces deux favoris, qui arrivera en finale de cet Euro féminin entre la Suède et l'Allemagne ? Après 90 minutes de haut vol et une Mannschaft retrouvée, la voici une nouvelle fois en finale.

Un premier finaliste est connu
Angerer, capitaine et femme du match ce soir (turbine-postdam.de)
Allemagne
1
0
Suède
Allemagne: Angerer (c), Bartusiak, Maier, Krahn, Cramer, Laudehr, Kessler, Lotzen, Marozsán, Goessling, Mittag
Suède: Hammarström, Rohlin, Fischer, Thunebro, Samuelsson, Göransson, Öqvist, Seger, M.Hammarström, Schelin(c), Asllani
SCORE: 1-0, Marozsan (33ème)

Accompagnées de la France, ces deux équipes étaient les favorites de cette édition. La surprise provenait du fait que l'Allemagne finissant seconde de son groupe, rencontre en demi-finale la Suède alors que cet événement était annoncé comme finale la plus plausible.

Un match de haut niveau

Cette affiche de rêve rassemble tout ce qu'il faut pour proposer un gros spectacle. Un stade en forme, des joueuses au top, de l'enjeu, du spectacle. Bref, un gros match !

Les deux équipes ne mettent pas le frein à main et se livrent l'un à l'autre. Pour autant, le problème se situe dans les 25 derniers mètres. En effet, difficile de trouver des actions tranchantes pour rassasier les spectateurs. Pourtant les filles de Silvia Neid n'ont encore rien montré durant l'Euro et ne commencent que face à la Siède à joueur à leur niveau (malgré six forfaits). Articulé autour de la jeune et talentueuse Marozsan, le milieu de terrain des Germaniques est très mobile et s'aide des latérales pour apporter un surnombre. Après le but, les Jaunes vont essayer d'attaquer mais ne parviennent pas à se mettre en ordre de match et le tout est trop brouillant pour tenter de revenir. Lotta Schelin ne marque toujours pas face à des défenses allemandes, tandis qu'Asslani se contente de percée solitaire ou de centre dans le vide et que Sammuelson ou encore Seger s'emmêle les pinceaux après la récupération (pourtant souvent intéressante) du ballon.

Gary Linecker semble avoir raison

Pourtant bien mal en point à la sortie de la face de poule et de peu qualifiée directement (à égalité avec le troisième, l'Islande) pour les quarts, l'Allemagne semble étrangement se réveiller ce soir et redevenir la puissance que l'on connait. Dès la 33ème minute, un but de la meneuse de jeu permet d'ouvrir le score, tirant du bout du pied le ballon au fond des filets alors qu'il semblait peu dangereux ... Les Suédoises sont trop imprécises pour faire de même ou revenir au score. Il est impensable de voir les organisatrices revenir au score, avant ce but de Lotta Schelin qui sera refusé. Cette frappe du droit après une action rondement mené par le milieu de terrain ramène de l'élan et de l'envie aux Suédoises qui sont poussées par leur public, de nouveau en pleine forme. Ca ne suffit pourtant pas, la défense allemande tient, Angerer est en pleine forme et quand elle n'est pas là, Maier ou Khran se chargent de la suppléer efficacement. Au final, les filles de Pia Sundahge sortent vaincues de leur Euro, et propondément blessées de ne pas avoir pus remporter le trophée sur leurs terres. L'Allemagne elle, a une nouvelle fois rendez-vous avec l'histoire ce dimanche face au vainqueur de Norvège - Danemark (demain, jeudi).