Confirmation de licenciement

Comme annoncé depuis déjà pas mal de temps, Bruno Bini ne sera plus sélectionneur de l'équipe de France féminine après l'Euro, il aurait peut-être fallu un trophée pour qu'il reste.

Confirmation de licenciement
Bruno Bini, de plus en plus esseulé avec le temps

Depuis plusieurs mois déjà, les critiques commencaient à monter à l'encontre de B. Bini. L'homme aux discours magiques ne parvient pas à faire grandir l'équipe de France pour l'emmener vers un titre, que ce soit au Mondial, aux JO et récemment à l'Euro. De plus, des désaccords avec l'opinion publique comme la titularisation systématique de Sandrine Soubeyrand, l'oubli d'Henry dans la liste et surtout le cas Bompastor n'ont pas joué en sa faveur. Le voilà, après un Euro 2013 en Suède raté (éliminé en 1/4 de finale, principale favori avec l'Allemagne et la Suède) remplacé par Philippe Bergeroo. Celui-ci est dans les petits papiers de la FFF depuis des années et a notamment était sélectionneur de plusieurs équipes de jeunes nationnaux. Le voilà avec un football nouveau pour lui, une attente qui monte du coté des résultats et une obligation de se qualifier pour le Mondial 2015.