Les parisiennes s'imposent chez elles

Deuxième journée de championnat face à l'AS Muret pour le PSG, mais premier match à domicile pour les filles de la capitale : remporté 4-0.

Les parisiennes s'imposent chez elles
PSG
4
0
AS Muret
PSG: Benameur-Delannoy(C)-Krahn-Georges-Boulleau-Houara-Kaci-Hamraoui-Delie-Horan-Asllani.
AS Muret: Grave-Mitchal(C)-Alard-Lizzano-Exposito-Asensio-Monicolle-Barbance-Fage-Daoudi-Mamata.
SCORE: PSG: Delie (39') Georges (54' - 65') Horan (83')
ARBITRE: S. Craupeau, S. Di Benedetto, L. Letiec
ÈVÉNEMENTS: 2e journée de D1 féminine, Stade Charléty

Le championnat ne fait que commencer mais les équipes s'offrent déjà des matchs de qualités. A Charléty, chez elles, les parisiennes ont remporté cette rencontre non sans mal.

L'AS Muret tient le coup.

Le PSG, vice champion de France la saison dernière n'a pas offert une première période explosive contrairement à ce qu'on a l'habitude de voir. L'AS Muret bien en place en ce début de match avec un bloc bas, malgré un pressing haut du PSG. Les parisiennes n'ont pas beaucoup d'espace pour jouer. Les Muretaines n'arrivent pourtant pas à sortir le ballon de leur camp.
Après avoir frôlé l'ouverture du score à plusieurs reprises le PSG ne parvint pas à prendre l'avantage même avec ce ballon de Horan qui vient s'écraser sur la barre de Grave (20e)
Les muretaines auront réussi à placer une ou deux occasions en première période mais sans grande réussite puisque le cadre n'a pas été trouvé sur le peu d'actions réalisées.
Le PSG n'arrive pas à trouver de solutions, pourtant un gros cafouillage à la demie heure de jeu dans la défense de l'AS Muret aurait pu permettre aux filles de Farid Benstiti de prendre l'avantage sur son adversaire. L'ASM a réussi à jouer sa première période intelligemment, peu d'offensif certes mais un bloc bas qui ne permet pas aux attaquantes du PSG de faire des actions propres et efficaces.
La gardienne, Violaine Grave, qui jusqu'ici aura tenu tête à une équipe du PSG très offensive craquera peu avant la mi-temps sur une sortie loupée permettant à Marie Laure Delie de débloquer le compteur parisien.
 

Le potentiel parisien enfin exploité.

Farid Benstiti n'est pas tellement satisfait de cette première période et demande alors plus de vitesse dans le jeu de ses joueuses et de jouer avec ses latérales pour varier le jeu et ne pas rester dans l'axe. Les joueuses vont-elle prendre en comptes les conseils de leur coach et dérouler un match plus intense? Il semblerait que les propos du coach ont été bénéfique pour les parisiennes qui ont se sont découvertes.
Le PSG aurait-il réalisé le recrutement gagnant cet été? En effet, Marie Laure Delie et Laura Georges récemment arrivées dans la capitale sont déjà rodées et inscrites dans l'équipe. Pour preuves ce sont elles les buteuses de cette rencontre, notamment Georges qui double la mise et enfonce le clou.
l'AS Muret a souffert pysiquement en fin de rencontre avec un jeu plus précis collectivement et individuellement des parisiennes.
Le PSG, avec un écart de trois buts a continué à être gêné par les muretaines mais Horan dans les dix dernières minutes viendra armer une nouvelle frappe et en rajouter une couche. Sur ces deux premiers matchs l'AS Muret est sortie défaite d'un score final de 4-0 à chaque fois.

Alors que le PSG se déplacera à Soyaux pour la troisième journée de D1, l'AS Muret recevra l'Olympique Lyonnais.