Les filles de l'OL dans le dur

Même si leur résultat de s'apparente pas à celui des garçons, les féminines de l'OL ont connu les pires difficultés pour venir à bout d'Arras (3-2)

Les filles de l'OL dans le dur
Lyon
3
2
Arras
Lyon: Peyraud-Magnin; Franco, Viguier, Kumagai, Plaza; Henry, Bussaglia, Rapinoe, Le Sommer; Tonazzi, Schelin
Arras:
ÈVÉNEMENTS: 5e journée de D1féminine, Plaine des Jeux de Gerland

L'OL a démarré ce match pied au plancher comme d'habitude et, logiquement, Laëtitia Tonazzi ouvrait le score (1-0 15') d'une superbe tête! Mine de rien, elle a déjà inscrit 6 buts cette saison, bien aidée, il est vrai par la force offensive lyonnaise, une des meilleures du monde. Mais cet après-midià Gerland, on n'a pas vu cette formidable équipe, ce véritable rouleau-compresseur. A la mi-temps, le score n'était que de 1-0, au grand dam de l'entraîneur lyonnais, Patrice Lair décidait de sortir Rapinoe, Henry et Schelin, pas au niveau cet après-midi. 

C'est là qu'intervint l'inimaginable. Sur une occasion d'Arras, la gardienne Pauline Payraud récolta un carton rouge pour une faute logique. Lyon avait déjà fait ses trois changements! C'est donc la milieu Corinne Franco qui prit place dans les cages! Ses débuts comme gardiennes ne furent pas fameux, Arras égalisa la minute suivante devant les supporters lyonnais médusé (1-1 70').

Mais finalement, la Suisse Lara Dickenmann a redonné l'avantage au score à l'OL (2-1 80') alors que l'on abordait les dix dernières minutes... Arras était déçu et cela se voyait. Elles encaissaient même un troisième but par l'intermédiaire de Tonazzi (3-1 82') qui signait un doublé en reprenant un coup-franc de Nécib. 

L'OL terminait son match tranquillement mais s'est tout de même fait surprendre une deuxième fois à la dernière minute (3-2 90'). L'OL reste premier du championnat.