Montpellier repart de l'avant

Après leur défaite face au PSG la semaine dernière, les Montpelliéraines étaient de retour en D1 pour un autre match couperet, cette fois face à l'EAGuingamp. Un virage maîtrisé.

Montpellier repart de l'avant
Marion Torrent (MHSC) a pris le dessus sur l'attaque guingampaise.
Montpellier
2
0
Guingamp
Montpellier: Philippe, Torrent, Meilleroux, Beattie, Diguelman, Utsugi, Lattaf (c), Öqvist, Toletti, Makanza, Ramos
Guingamp: Laar, M’Bock, Boishardy, Gorce, Robert, Février (c), Le Bihan, Maknoun, Dali, Amani, Hamon
SCORE: 1-0 Ramos 39' 2-0 Makanza 50'
ÈVÉNEMENTS: 6e journée de D1 féminine, Stade Jules Rimet (Montpellier)

Le MHSC, dans sa course au podium ne doit pas laisser de points en route, et encore moins face à des concurrents directs. Guingamp passait par là et n'a pas résisté à la furia héraultaise, après la défaite difficile à avaler de la semaine dernière. Dès le début de la rencontre, le MHSC imposait plus ou moins sa loi grâce à une possession de balle et des occasions (Utsugi 4' et Ramos 9') plutôt inquiétantes pour la défense bretonne. Makanza faisait parler sa vitesse (14'), sans parvenir à centrer son ballon... Montpellier dominait mais ne parvenait pas vraiment à passer le rideau défensif. Öqvist trouva même le poteau (20') sur un superbe coup-franc tiré par Utsugi. 

Le tournant du match intervint peut-être à la 28' minute quand, blessée, la capitaine guingampaise Février se voyait obligée de céder sa place. Dix minutes plus tard, le MHSC ouvrait la marque par Elodie Ramos (1-0 39') peu avant la mi-temps sur une superbe frappe enroulée. C'était logique! Öqvist aurait même pu assommer les bretonnes à la 45' mais son tir passait au dessus... 

C'est juste après la pause finalement que Montpellier fit le break par Marina Makanza qui, en face à face, trompa Getter Laar! (2-0 50'). Le rythme de la rencontre tomba, malheureusement au profit de fautes incessantes et surtout ridicules. Montpellier a eu plusieurs occasions pour en planter un troisième (60', 64', 68', 70', 74'), on ne voyait plus trop l'EAG dans cette partie, les bretonnes concédaient leur premier revers cette saison. C'était logique tant on ne les avait pas vues du match.