L'Allemagne déroule

L'Allemagne leader de son groupe vient de tenir en échec la Slovénie sur un score très dur de 0-13

L'Allemagne déroule
Slovénie
0
13
Allemagne
Slovénie: Cevnik-Spelic-Rola-Benak-Milenkovic-Erzen-Zganec-Tibaut-Grad-Niki-Zver
Allemagne: Angerer-Schmidt-Bartusiak-Maier-Krahn-Laudehr-Marozsan-Goessling-Mittag-Sasic-Bajramaj
SCORE: (4') Sasic (10') Maier (16') Mittag (19') Krahn (20') Mittag (32') Sasic (42') Laudehr (62') Bajramaj (65') Mittag (66') Sasic (85') Goessling (87') Goessling (90' + 3') Popp

On peut le dire l'Allemagne a littéralement écraser son malheureux adversaire du jour.

Vingt première minutes de folie.

Pas de temps d'observation entre l'Allemagne et la Slovénie. L'Allemagne rentre directement dans le vive du sujet en inscrivant un premier but dès les cinq premières minutes de jeu. Dix minutes, un quart d'heure, vingt minutes, l'Allemagne enchaine les frappes et les buts. C'est comme ça qu'à seulement vingt minutes de jeu elles mènent déjà au score de quatre buts d'avance sur la Slovénie et le match semble être plié après même pas une demie heure de jeu. La Slovénie est en danger et enchaine les fautes, avec deux cartons jaunes en trois minutes. Deux buts supplémentaires viendront s'ajouter au compteur allemand avant la pose.

L'Allemagne n'en a pas fini avec la Slovénie.

L'Allemagne étant sûre que la Slovénie ne reviendrait pas au score le retour des vestiaires se fait plutôt calme. La marque viendra s'alourdir à l'heure de jeu, Mittag et Sasic s'offrent le triplé. La barre des dix buts inscrit est passée. La Slovénie ne peut rien faire face à une équipe allemande acharnée. Avec près de 30 tirs d'écart dont un seul arrêté par la gardienne allemande, la Slovénie n'aura eu aucune grosse occasion et très peu de corner. Après une vingtaine de minutes sans inscrire de but, la joueuse de Wolfsburg, Lena Goessling vient inscrire un doublé coup sur coup. Popp viendra marquer un dernier but, presque cruelle dans la dernière minute du temps additionnel. Le résultat est malheureux pour la Slovénie qui plie trop facilement devant le leader de son groupe.

Ce match révèle l'écart creusé entre les équipes lorsque l'impuissance fait face à la puissance