Soyaux - OL, les Lyonnaises sans briller

Aujourd’hui commençait la 19e journée de D1 Féminine avec le match Soyaux – OL. Match remporté par l'Olympique Lyonnais.

Soyaux - OL, les Lyonnaises sans briller
Olympique Lyonnais
5
0
AS Soyaux
Olympique Lyonnais: Bouhaddi – Petit, Kumagai, Renard, Majri (Plaza, min. 51) – Henry, Abily, Necib (Bussagalia, min. 65) – Le Sommer, Tonazzi (Thomis, min. 46), Dickenmann.
AS Soyaux:
SCORE: 0-1, min. 2, Dickenmann, 0-2, Tonazzi, min. 9, 0-3, Abily, min. 11, 0-4, Le Sommer (sp), min. 37, 0-5, Kumagai (sp), min. 71.
ÈVÉNEMENTS: 19eme journée de D1 Féminine. Stade Camille- Lebon

Ce Soyaux – OL était-il un avant-goût de la demi-finale de coupe de France qui aura lieu le 11 mai prochain ?

Au match aller, l’OL s’était imposé sur le score de 5 buts à 0. Les Lyonnaises réitèrent ce score bien qu’elles n’aient pas brillé dans le jeu. Mais cette victoire aura pour avantage de rapprocher les Lyonnaises d’un huitième titre en D1.

L’espoir charentais anéanti en quinze minutes.

Les Lyonnaises effectuent une très bonne entame de match en ouvrant le score rapidement grâce à Dickenmann (0-1, 2e minute). Les Sojaldiciennes ont du mal à garder le ballon pendant que les Fenottes se montrent maladroites devant les cages. L’OL monopolise cependant la balle et effectue un pressing gagnant. Sur une passe de Dickenmann, Tonazzi double la mise en faveur de l’Olympique Lyonnais (0-2, 9e minute). Peu de temps après, suite à un cafouillage dans la surface charentaise, c’est Abily qui marque (0-3, 11e minute). Les Sojaldiciennes ont vraiment du mal à rentrer dans leur match. Les Lyonnaises continuent de se créer des occasions, mais Le Sommer et Tonazzi se gênent devant le but. Après quinze minutes de jeu, Soyaux n’arrive toujours pas à se procurer des occasions, alors que l’OL continue d’effectuer un bon pressing, mais en ayant du mal dans les derniers mètres. En effet, les Lyonnaises se montrent brouillonnent et créer beaucoup de déchets en gâchant plusieurs occasions. L’attaque lyonnaise se montre clairement moins efficace après vingt-cinq minutes de jeu. Les Fenottes se voient obliger de repasser par la défense pour se relancer. Elles ont d’ailleurs des difficultés à rentrer dans la surface charentaise et font beaucoup circuler le ballon au milieu de terrain, en passant notamment par Necib. Les Charentaises défendent bien, ce qui empêche les Fenottes de se créer de nouvelles occasions. Mais les Sojaldiciennes commettent une faute dans leur surface, ce qui donne un penalty en faveur de l’OL transformé par Le Sommer (0-4, 37e minute). Le Sommer se sera d’ailleurs montrée très présente en cette première période. Mais malgré ces quatre buts lyonnais, l’OL aura présenté peu de technique devant le but, à l’image de Renard, qui seule devant la gardienne, rate deux occasions coup sur coup.

Beaucoup de déchets pour l’OL.

La seconde mi-temps commence par un petit coup dur pour l’OL en devant faire sortir Tonazzi, touchée en première période à la cheville, en la remplaçant par Thomis. Cela ne va pas empêcher les Lyonnaises de garder la possession du ballon et de créer de nombreux déchets techniques. Notamment avec Thomis, qui pour son premier ballon, rate son face à face avec Guerin, ce qu’elle réitèrera quelques minutes plus tard. Quant aux Charentaises, elles ne parviennent pas à passer la ligne médiane après dix minutes de jeu dans la seconde période. Bien que les Olympiennes aient la possession du ballon, elles font preuve de beaucoup de déchets et d’une technique assez pauvre. Après Thomis, c’est au tour de Le Sommer de rater son face à face avec Guerin. Pour ce qui est de Soyaux, les joueuses arrivent entrer dans la moitié lyonnaise mais sans réussir à se créer de réelles occasions de but et n’inquiètent pas la défense adverse. Les Lyonnaises continuent de presser les Charentaises et vont se procurer un penalty suite à une main sojaldicienne. Le Sommer le laisse à Kumagai qui le transforme (0-5, 71e minute). Après ce but, les Olympiennes continuent de se montrer peu réalistes devant le but. En fin de match, les Charentaises arrivent à se fournir une bonne occasion par Faure, qui sera repousser en corner par Bouhaddi. C’est d’ailleurs en fin de rencontre que les Sojaldiciennes auront présenté le plus de choses mais sans vraiment inquiéter la défense lyonnaise.    

On pourra noter, la bonne prestation de Guerin. Malgré les cinq buts encaissés, la Sojaldicienne aura effectué un bon match en remportant de nombreux duels face à l’attaque lyonnaise.