Damallsvenskan, 3éme journée

Cette journée comptait cinq matches. Tyresö disputant la Ligue des Champions au même moment, voit son match contre Umeå reporté.

Damallsvenskan, 3éme journée
© FC Rosengård

Rosengård partit pour se succéder à lui-même ? Cela est en bonne voie. A moins qu’Eskilstuna vienne jouer les troubles fête ? Après trois journées, le championnat suédois se montre, de plus en plus attractif avec son petit lot de surprise et d’étonnements !

Rosengård – Örebro (1-0, Mittag)

Rosengård continue sur sa bonne lancée, même si cette fois il n’y pas eu une pluie de buts. Cela est surement dû à la bonne performance d’Örebro, malgré la défaite. En effet, les deux équipes ont livré un match équilibré et de bonne qualité. Pourtant Örebro concède un but rapidement. Sur une passe de Riley venant de la droite, Mittag inscrit le seul but de la partie (1-0, 11e minute). Après ce but, l’équipe d’Örebro obtient plusieurs occasions, mais sans réussir à tromper Helgadottir. L’occasion la plus dangereuse pour Örebro vient de Pettersson qui s’essaye d’une frappe lointaine (19e minute), repousser par Helgadottir. Lors de la seconde période, Rosengård a mis plus de pression sur Örebro, mais la défense ne céda pas. Avec cette troisième victoire en trois matches, Rosengård débute de la meilleure façon le championnat.

Vittsjö – AIK (3-0, E. Andersson, S. Andersson, Van Den Berg)

La véritable surprise de cette troisième journée vient sûrement de ce match. En effet, Vittjsö qui avait perdu lourdement ses deux premiers matches (5-0 contre Göteborg et 7-1 contre Rosengård), a réussi à remporter son premier match de la saison, et cela sans encaisser de but. Ce sont d’ailleurs les joueuses de Vittjsö qui donnent le rythme de ce match dès les premières minutes. En effet, après seulement deux minutes de jeu, Ross réussit à se procurer deux occasions de buts mais sans parvenir à tromper Olsen.  Mais la meilleure occasion de Vittsjö en première période survient à la treizième minute de jeu, sur une grosse frappe de S. Andersson qui vient s’écraser sur la barre. La première demi-heure de jeu est largement dominée par l’équipe locale avec pas moins de dix occasions de but, contre seulement pour l’AIK. Le dernier quart d’heure de la première période est quant à lui dominé par L’AIK. En l’espace de cinq minutes, Sharro, aura eu trois occasions de but sans arriver à les mettre au fond. La seconde période de la meilleure façon possible pour Vittsjö et pour E. Andersson. La joueuse, en effet, inscrit son premier but en Damallsvenskan et par la même occasion ouvre le score en faveur de Vittsjö (1-0, 47e minute). Moins de dix minutes plus tard, J. Andersson frappe le poteau et Adolfsson parvient à reprendre le ballon pour S. Andersson qui marque à son tour et de fait le break (2-0, 56e minute). Il faut ensuite attendre la fin du match et un magnifique coup franc tiré par Van Den Berg en pleine lucarne pour voir le troisième but de Vittsjö (3-0, 85e minute). L’AIK perd donc son troisième match tandis que Vittsjö remporte son premier.

Kristianstads – Piteå (0-1, Bergkvist)

Pour ce match, ce n’était pas Hedvig Lindahl dans les cages de Kristianstads. La gardienne, malade, a dû laisser sa place à Hanna Persson. Piteå va se procurer la première occasion du match avec Johansson (2e minute). Mais c’est quelques instants plus tard, après un corner, que Piteå va ouvrir le score grâce à Bergkvist (0-1, 5e minute). Après ce but, le match est globalement dominé par l’équipe visiteuse. Piteå arrive à obtenir plusieurs occasions, notamment avec Egelryd ou Johansson, mais sans réussir à marquer un second but dans cette première période. La seconde mi-temps semble plus équilibrée et Kristianstads se montre plus dangereux. Piteå se voit obliger de durcir son jeu en réalisant plusieurs fautes. C’est d’ailleurs avec un coup franc de Banusic, dans les vingt dernières minutes que Kristianstads va obtenir sa meilleure occasion. Mais au coup de sifflet final, le score est de 0-1 pour Piteå, qui n’a toujours pas encaissé de but.

Göteborg – Linköpings (1-1, Lindén – Knudsen)

Göteborg et Linköping sont présentés comme deux prétendants pour venir titiller Rosengård à sa propre succession. Göteborg qui avait bien débuté le championnat en remportant deux victoires en deux matches (5-0 contre Vittjsö et 3-1 contre Kristianstads) s’est vu neutralisé par Linköpings.  Pourtant, Göteborg s’en sort assez bien. Les deux équipes ont eu un nombre équilibré d’occasions (neuf pour Göteborg et 10 pour Linköping). Mais de chaque côté, les gardiennes se sont montrées très bonnes. Pourtant, c’est Linköpings qui est la première équipe à ouvrir le score. C’est Knudsen qui permet à l’équipe visiteuse de prendre l’avantage grâce une passe de Slegers en première période (0-1, 33e minute). En seconde période, Göteborg se doit de faire un gros effort et de se montrer solidaire pour remonter au score. Chose que l’équipe fait. En effet, peu de temps avant l’heure de jeu, Lindén, sur une passe de Hegerberg parvient à égaliser en faveur de Göteborg (1-1, 57e minute). Le score en restera là, pourtant Linköpings aurait pu remporter le match. Effectivement, à la 79e minute, Linköping obtient un penalty suite à une faute sur Blackstenius. Le penalty est tiré par Slegers, mais la joueuse voit sa frappe passée du mauvais côté du poteau droit. Göteborg et Linköpings se quittent donc sur un match nul et se partagent les points.

Eskilstuna – Jitex (2-0, Enganamouit, Barsley)

Eskilstuna continue d’impressionner ! Eskilstuna qui joue pour la première fois de son histoire en Damallsvenskan, enchaine une troisième victoire en trois matches. La jeune équipe d’Eskilstuna (21 ans de moyenne d’âge !), semble bien s’adapter au niveau de l’élite suédoise. Lors de ce match, Eskilstuna s’est procurer pas moins de quatorze occasions de but contre seulement deux pour Jitex. L’équipe locale, a donc dominé le match et n’a pas mis longtemps pour tenter d’inscrire le premier but de la partie. En effet, c’est Conti, à la 6e minute, qui tente une première fois, sans pour autant parvenir à marquer. Le premier but d’Eskilstuna viendra une vingtaine de minutes plus tard, par Enganamouit (1-0, 27e minute). Après ce but, Eskilstuna, ne relâche pas et continue de mettre la pression. Le second but du match, arrive pourtant en fin de seconde période, grâce à Barsley sur une passe de Thunebro (2-0, 86e minute). Eskilstuna, signe alors une troisième victoire sur le score de 2-0. Ce qui permet à l’équipe de se classer deuxième du championnat avec 9 points et une différence de +6 buts, derrière Rosengård, premier avec une différence de +11 buts.

 

Rosengård et Eskilstuna sont pour l’instant les deux seules équipes à avoir remporté tous leurs matches. Eskilstuna, contrairement à Rosengård, n’a toujours pas concédé de but. Göteborg se voit freiner par Linköping avec le match nul récolté sur sa pelouse. Vittsjö se sort de la dernière place grâce à sa première victoire, et se positionne à la neuvième place. Tyresö et Umeå comptent un match un retard, qui sera rattraper en août.

 

Quelques chiffres de cette troisième journée :

2432 : Nombre de spectateurs venus assister à la troisième victoire d’Eskilstuna.

44 : Nombre de buts inscrits en trois journées.

32 : Nombre de buteuses différentes après trois journées.

13 : Nombre de cartons jaune distribués.

Classement complet :

1. Rosengård (9pts)
2. Esklstuna (9pts)
3. Göteborg (7pts)
4. Piteå (7pts)
5. Linköpings (4pts)
6. Umeå (4pts)
7. Kristianstads (3pts)
8. Örebro (3pts)
9. Vittsjö (3pts)
10. Tyresö
11. Jitex (0pt)
12. AIK (0pt)

 

Le but de Mittag pour Rosengård en vidéo :