Noël Le Graët : "On est candidat pour accueillir la Coupe du monde des filles en 2019"

Après avoir montré un intérêt pour organiser l'Euro 2017, Noël Le Graët a officialisé la candidature française pour le mondial 2019 vendredi dernier auprès de l'AFP.

Noël Le Graët : "On est candidat pour accueillir la Coupe du monde des filles en 2019"
Photo FFF

C'est la nouvelle de la semaine. Avant le match de qualification pour le mondial 2015 face à la Hongrie, le président de la FFF a annoncé que "tous les éléments étaient prêts" pour la candidature de la France pour la Coupe du Monde 2019. Une candidature décrite comme "sage et bienvenue" par la nouvelle Ministre des Sports, Najat Vallaud-Belkacem.

  • L'objectif de cette candidature

Le but principal est de permettre à la France de devenir "un grand pays du football féminin". La FFF souhaite en effet développer le football féminin dans l'Hexagone, "passer de 40 000 licenciés il y a trois ans à 100 000. On en est à 71 000". En effet bien que la France enchaîne les bonnes performances elle reste loin des premiers pays, dans lequel le football féminin est bien plus développé.

  • La France, parmi les grandes nations ?

Les féminines qui enchaînent les bonnes performances depuis les dernières années, à l'image de leur 4ème place du dernier mondial (Allemagne 2011) et aux derniers Jeux Olympiques (Londres 2012), sont 4ème au classement FIFA. Un rang qui n'avait jamais parvenu à être atteint précédemment et qui montre qu'il faut compter sur la France lors des différentes compétitions internationales. Cependant il reste une grande différence entre les toutes premières nations et la France. "Le pas à franchir pour passer de la quatrième place à la première est très important" notifiait Noël Le Graët. On peut effectivement observer un écart de 140 points FIFA entre la France de Camille Abily et les Etats-Unis d'Alex Morgan.

  • L'actu des Bleues

Les féminines entraînées depuis 13 matchs par Philippe Bergeroo, l'ancien adjoint d'Aimé Jacquet en 1998, sont bien parties pour se qualifier pour le prochain mondial qui aura lieu au Canada du 6 juin au 5 juillet 2015 puisqu'elles sont actuellement en tête de leur groupe, enchainant les victoires à l'instar de leur dernier match remporté 3-1 face à l'Autriche (buts de Bussaglia, Délie et Thomis). Elles retrouveront mercredi prochain la Hongrie à Besançon* pour tenter de conforter cette première place, avant de retrouver cette même équpe le 20 août. Il restera ensuite 2 matchs pour achever cette phase de qualification. Ce match contre la Hongrie le 7 mai prochain sera également l'occasion de lancer la 3ème édition de la semaine du football féminin dans l'Hexagone.

  • Les chances de la candidature

Même si tous les pays candidats ne sont pas connus, faisons un rapide tour des pays concurrents de la France. Il est important de notifier que la FIFA souhaite alterner les confédérations qui organisent les Coupe du Monde, donc les pays d'Amérique du Nord ne peuvent pas accueillir la Coupe du Monde en 2019. De plus, le Japon, équipe championne du monde en titre, était le grand favori pour accueillir cette Coupe du Monde. Mais ces derniers ont reporté leur candidature en 2023 puisqu'ils acceuillent déjà la Coupe du Monde de Rugby en 2019 et les J.O d'été en 2020.

L' Afrique du Sud, qui s'est comme la France officiellement déclarée, est sûrement le concurrent le plus sérieux. Elle possède en effet des structures pour accueillir les matchs et reste sur l'organisation réussit de la Coupe du Monde masculine 2010. La Corée du Sud, qui s'est elle aussi officiellement déclarée, aurait pu être un concurrent sérieux. Mais, la Coupe du Monde 2023 étant promise au Japon, ses chances sont faibles avec la règle de la FIFA. L'Australie qui a rejoint la conférence du Japon (AFC) pour jouer des matchs d'un meilleur niveau devrait subir le même sort que la Corée du Sud. Le Brésil pourrait être candidat mais accueillant déjà la Coupe du Monde 2014 masculine et les J.O 2016 où les équipes de féminines s'affronteront, leurs chances sont réduites. Quant à la Pologne et la Suède, d'abord intéressés ils ont finalement retiré leurs candidatures.

La France a donc de grandes chances d'obtenir cette compétition mais devra alors renoncer à l'Euro 2017. La réponse pour l'attribution de l'Euro2017 sera donnée en Décembre 2014 et celle pour le Mondial2019 en Mars 2015.

*France-Hongrie, mercredi 7 mai en direct sur D17 à 20h50.