Damallsvenskan, 6éme journée

La sixième journée de Damallsvenskan réservait quelques rencontres intéressantes pour la suite du championnat, à l’image de Rosengård – Eskilstuna ou Göteborg – Tyresö.

Damallsvenskan, 6éme journée
© Per Montini

Ce sixième acte du championnat suédois aura eu son lot de suspens, notamment avec le match entre les deux derniers du championnat, Jitex – AIK, mais aussi avec la rencontre entre Örebro et Piteå. Cette journée est également marquée par la première défaite d’Eskilstuna face à Rosengård, qui commence à creuser réellement l’écart avec ses poursuivants.

Göteborg – Tyresö (1-1, Melis – Marta)

Göteborg qui a les moyens de jouer les premières places, a très bien commencé le championnat en remportant ses deux premiers matches. Depuis, l’équipe de Sara Lindén et de Sabrina Viguier a un peu de mal à confirmer en enchainant trois matches nuls. Pour Tyresö, c’est l’inverse qui se produit. Le club a très mal débuté avec deux défaites, mais est maintenant sur une dynamique de deux victoires (Tyresö compte un match en retard). Ce match était donc soit l’occasion pour Göteborg de reprendre des points et de revenir vers le haut du classement, soit pour Tyresö de confirmer sa bonne dynamique. Mais les deux équipes ne parviendront pas à se départager les points. La première mi-temps fut dominée par Tyresö. Press, Marta, Dahlkvist s’essayent à plusieurs fois devant les buts de Geurts, mais la défense de Göteborg tient le coup. Il faut donc attendre la seconde période pour voir les deux buts de la partie. C’est sur un enchainement cent-pour-cent Néerlandais avec une passe Martens pour Melis, que Göteborg ouvre le score peu de temps après la reprise de la seconde mi-temps (1-0, 48e minute).  Tyresö ne se laisse pas abattre par cet ouverture du score et parvient à égaliser quelques instants après par Marta (1-1, 55e minute). Göteborg semble être tombé dans une spirale de match nul. Ce match nul n’arrange pas non plus Tyresö qui perd une place au classement en descendant à la huitième place.

Umeå – Vittsjö (6-1, Alanen x3, Hurtig, Hjohlman x2 – Yallop)

Umeå qui n’avait jusqu’à présent par réussi à marquer plus deux fois lors d’un même match, a cette fois-ci réussi un véritable carton. Pourtant, au nombre d’occasions (19) qu’a obtenu Umeå, le score aurait pu être bien sévère. Umeå est très vite rentré dans son match, en tentant de marquer dès les premières minutes, notamment avec Alanen (1er et 4e minutes) qui s’essaye à deux fois, avant de réussir à ouvrir la marque au bout de sa troisième occasion grâce à une passe de Hjohlman (1-0, 15e minute). Puis, il ne faudra que quelques secondes de plus à Alanen pour inscrire un doublé (2-0, 16e minute). Il faudra ensuite patienter seulement sept minutes pour voir l’internationale Finlandaise, Alanen, marquer un troisième but et par la même occasion réaliser un hat-trick (3-0, 23e minute). Vittjsö est alors complétement submergé et n’arrive pas à se créer d’occasions. La fin de la première période se siffle donc sur ce score de 3-0 en faveur de l’équipe locale. La seconde période fut aussi riche en but, voire plus. En effet, Umeå, bien lancé par son avantage de trois buts, démarre la deuxième mi-temps de la même façon que la première. Il faut attendre à peine dix minutes pour voir Umeå inscrire un quatrième but dans cette seconde période. Hjohlman, déjà passeuse pour Alanen, récidiviste, mais cette fois pour Hurtig (4-0, 53e minute). C’est au bout de 55 minutes que Vittjsö commence à poser le pied sur le ballon mais sans parvenir à créer de véritables dangers. Umeå reprend assez vite possession du cuir et c’est la double passeuse, Hjohlman qui inscrit le cinquième but (5-0, 69e minute). Hjohlman va même inscrire un doublé cinq minutes plus tard (6-0, 74e minute). C’est alors dans les arrêts de jeu que Kirsty Yallop va « sauver l’honneur » de Vittjsö un inscrivant un but (6-1, 90+1). Lors de ce match, la Suédoise Jenny Hjohlman s’est donc particulièrement illustrée en étant double passeuse mais aussi double buteuse et marque des points en vue du prochain match de la Suède pour les éliminatoires de la coupe du monde face à l’Ecosse.

Jitex – AIK (2-3, Östervall, Gunnarsdottir – Fredriksson, Angeldahl, Lundh)

Jitex – AIK où le match des derniers. Avant le début du match, aucune des deux des formations n’étaient parvenu à inscrire le moindre point. Si Jitex était a déjà réussi à trouver au moins une fois le chemin des filets (contre Piteå, défaite 3-1), L’AIK n’a toujours pas ouvert son compteur but. Ce match était donc l’occasion pour ces deux équipes d’inscrire leurs premiers points cette saison et, c’est l’AIK qui cette honneur.  En effet, l’AIK a remporté cette rencontre, mais non sans suspens. Après avoir largement dominé la première période, avec pas moins de onze occasions, l’AIK ne parvient pas à ouvrir le score en première période. D’ailleurs, Jitex qui réussit à ouvrir le score dans ce match à ne surtout pas perdre. En effet, dès la reprise de la seconde période, Östervall inscrit le premier but de la partie (1-0, 46e minute). Mais l’équipe locale ne va pas garder l’avantage bien longtemps, puisque l’AIK égalise à peine dix minutes plus tard. C’est en effet Fredriksson qui marque le premier but de son équipe après avoir disputé cinq matches sans avoir marqué (1-1, 55e minute). Jitex va mettre un peu de temps pour reprendre l’avantage. C’est sur une passe Furberg, que Gunnarsdottir inscrit le second but de son équipe (2-1, 75e minute). Mais encore une fois, Jitex ne va pas réussir à garder l’avantage et l’AIK égalise une seconde fois. Cette fois-ci, c’est Angeldahl qui marque (2-2, 80e minute). L’AIK est vraiment déterminé à gagner ce match et inscrit un troisième but quelques minutes plus tard par l’internationale Suédoise, Emma Lundh (2-3, 86e minute). Lors de ce match, tout ce sera joué en mi-temps. Dans ce duel à ne pas perdre, c’est donc l’AIK qui ressort vainqueur après avoir était mené deux fois au score et qui par la même occasion, se dégage de la zone relégable. Jitex, après six journées, reste le seul club à n’être pas parvenu à inscrire le moindre point avec six défaites.

Örebro – Piteå (3-2, Michael, Chukwudi x2 – Pettersson, Markstedt)

Piteå, troisième avant le début de cette journée, pouvait espérait la seconde place en battant Örebro. Mais Örebro qui avait perdu 3-0 contre Tyresö lors de la précédente journée, avait cœur de se racheter. Si c’est Örebro qui se procure les premières occasions du match, c’est bien Piteå qui ouvre le score avec Pettersson (0-1, 15e minute) sur coup franc. L’égalisation de Piteå arrive en fin de première période par Michael (1-1, 39e minute). Puis, deux minutes plus tard, Chukwudi, donne l’avantage à Piteå (2-1, 41e  minute). En seconde période, Örebro fait rapidement le break un marquant un troisième but par Chukwudi, qui inscrit un doublé (3-1, 51e minute). Après ce troisième but encaissé, Piteå continu d’attaquer et se relance un inscrivant un second but avec Markstedt (3-2, 66e minute). En réduisant la marque, Piteå parvient à faire douter Örebro, mais cela ne sera pas suffisant pour revenir au score, bien que le 3-3 ne soit pas passé loin en fin de rencontre avec Ordega. En remportant ce match, Örebro met fin à la série de dix matches consécutifs sans défaites de Piteå (5 la saison dernière et 5 cette saison).

Rosengård – Eskilstuna (3-0, Mittag, Bachman, Rubensson)

Eskilstuna est la révélation du championnat par son parcours inattendu. Le club qui dispute pour la toute première fois l’élite, n’a toujours pas perdu avec quatre victoires et un match nul. Quant à Rosengård, tenant du titre de champion de Damallsvenskan, compte lui quatre victoires et une défaite. Cette affiche s’annonçait alors intéressante entre le premier et le deuxième du championnat. Eskilstuna qui est une des meilleures équipes défensives du championnat avec seulement deux buts d’encaissés avant cette rencontre, a toutefois vu sa défense plier face à la meilleure attaque du championnat (14 buts avant la rencontre). Pourtant, le match fut assez équilibré. C’est Eskilstuna qui ouvre les hostilités en frappant en premier au but par Arodin (7e minute), mais Helgadottir réussi à sortir le cuir en corner. La première attaque de Rosengård survient au bout de dix minutes de jeu, et pendant plus de dix minutes, les attaques de l’équipe locale ne vont cesser. Ce qui est payant à la 22e minute. Effectivement, sur une attaque venant du côté droit, Sjögran centre et c’est Mittag qui reprend le ballon pour le mettre au fond des cages de Lundberg (1-0). Pour voir le second but de la partie, il faut patienter jusqu’à la seconde période. Sur une passe de Sjögran, Bachmann inscrit son quatrième but de la saison (2-0, 67e minute). Puis, seulement trois minutes plus tard, Mittag, buteuse lors de la première période se transforme en passeuse pour Rubensson qui marque le troisième et dernier but de la partie (3-0, 70e minute). Eskilstuna enregistre alors sa première défaite en six matches, ce qui permet à Rosengård de creuser l’écart avec ses poursuivants en ayant un avantage de quatre points d’avance sur le deuxième, Umeå.

Linköpings – Kristianstads (1-1, Rolfö - Rasmussen)

 © Filip Oskarsson

Kristianstads se devait de remporter cette rencontre pour éviter de se rapprocher de la zone relégable. Quant à Linköpings, les trois points lui permettaient de coller Rosengård au classement. Si c’est bien Linköpings qui se procure la première occasion du match avec Rolfö (1er minute), c’est Kristianstads qui ouvre le score sur sa première occasion. En effet, d’un coup franc direct, Rasmussen donne l’avantage à Kristianstad (0-1, 6e minute). Ce but ne permet pas à l’équipe de Lindahl de maitriser le match qui essaye pourtant de gérer l’avantage en jouant défensivement. L’équipe de Linköpings cumule en effet les occasions mais sans pour autant réussir parvenir à percer les cages de Lindahl. A la mi-temps, Kristiantads repart donc dans les vestiaires avec cet avantage d’un but à zéro. Pourtant, dans cette première période, Linköpings a obtenu pas moins de huit corners, mais Rolfö a un peu de mal dans la finition, ce qu’elle va corriger en seconde période. Effectivement, quelques minutes après la reprise de la seconde mi-temps, Linköpings égalise. Sur une passe de Knudsen, Rolfö permet à Linköpings de revenir au score (1-1, 47e minute). Le score en restera là, malgré l’augmentation du rythme donné par Linköpings. Cependant, Kristianstads est la première équipe à réussir de repartir de Linköpings avec des points.

Cette sixième journée a était marquée par du suspens notamment avec les rencontres Jitex – AIK où il a fallu attendre les dernières minutes pour savoir qui aller l’emporter ou avec Örebro – Piteå. On pourra également dire que le gagnant de cette journée, c’est Rosengård. En remportant ce match face à Eskilstuna, Rosengård effectue une très bonne opération en s’emparant de la première place et en creusant l’écart face à ses principaux poursuivants. Toutefois, Umeå, deuxième, compte un match en retard face à Tyresö. Lors de cette journée, on pourra également noter la première victoire de la saison de l’AIK, qui se sort de la zone reléguable. Tandis que Göteborg  et Umeå sont toujours invaincus.  

La principale affiche de la prochaine journée (du 24 au 25 mai) sera Linköpingds – Eskilstuna qui essayeront de ne pas se faire trop distancer pas Rosengård qui se déplacera à Tyresö. Il y aura aussi le duel entre les deux derniers, Vittjsö – Jitex à suivre. Jitex va-t-il enfin remporté sa première victoire ?

Les chiffres de la sixième journée :

24 : Nombre de but inscrits lors de cette journée.

0 : Point de Jitex après six journées.

4246 : Nombre de spectateurs, tout matches confondu, ayant assisté à cette journée.

8 : Nombre de minutes qu'il a fallu à Alanen pour inscrire un triplet.

Classement complet :                                                 

1. Rosengård (15 pts ; + 13)                           
2. Umeå (11 pts ; + 8)                                       
3. Linköpings (11 pts ; + 6)                                              
4. Eskilstuna (11 pts ; + 3)                               
5. Piteå (11 pts ; + 3)                                         
6. Göteborg (10 pts ; + 7)                                
7. Örebro (9 pts ; - 1)                                        
8. Tyresö (7 pts ; + 2)                                        
9. Kristianstads (7 pts ; 0)                                
10. AIK (3 pts ; - 14)                                             
11. Vittsjö (3 pts ; - 16)
12. Jitex (0 pt ; - 11)

Classement des buteuses :

1. Mittag / Rosengård (5)

2. Melis / Göteborg (5)

3. Rolfö / Linköpings (4)

4. Bachmann / Rosengård (4)

5. Alanen / Umeå (3)

6. Enganamouit / Eskilstuna (3)

7. Marta / Tyresö (3)

8. Lindén / Göteborg (3)

9. Michael / Örebro (3)

10. Hjohlman / Umeå (2)