Damallsvenskan, 7éme journée

Lors de cette septième journée on a vu chuter, pour la première fois de la saison, Göteborg et Umeå. Alors que l’AIK remportait son deuxième match.

Damallsvenskan, 7éme journée
© Per Montini

Cette septième journée de Damallsvenskan est principalement marquée par la première défaite de Göteborg et Umeå cette saison. Après avoir enchainé les matches nuls, Göteborg chute son terrain face à Örebro.

Vittsjö – Jitex (2-1, Adolfsson, Ross – Curmark)

Vittjsö qui avait perdu lourdement lors de la dernière journée sur le score de 6-1 face à Umeå, devait se rattraper face à Jitex qui n’a toujours pas gagné de match. Jitex a d’ailleurs été bien présent dans les vingt premières minutes, mais ensuite Vittjsö a pris le dessus. C’est après vingt minutes de possession de balle que Vittjsö ouvre le score avec Adolfsson (1-0, 42e minute). La seconde période reprend comme la première avait fini. C’est-à-dire avec une domination de l’équipe locale. Pourtant, Jitex parvient à égaliser avec Curmark (1-1, 52e minute). Après cette égalisation, Vittjsö ne lâche plus le ballon et domine totalement la partie. Vittjsö a de nombreuses occasions, mais ne réussit pas à reprendre l’avantage. Il faut attendre un penalty sifflé à cause d’une main de Zurrer. C’est Ross qui se charge de tirer le penalty et de prendre à contre-pied Falk (2-1, 73e minute). Vittjsö remporte alors son deuxième match de la saison tandis que Jitex en a sept défaites en sept matches. Les deux équipes sont en bas de tableau avec la onzième place pour Vittjsö et la douzième place pour Jitex.

Göteborg – Örebro (0-2)

Göteborg donnait l’impression de s’être enfermé dans une série de matches nuls. Cette série s’est brisée lors de la septième journée, mais pas de la meilleure des façons, puisque Göteborg concède sa première défaite, de plus sur son terrain, à Valhalla. Pourtant, Göteborg a marqué deux fois dans cette rencontre. C’est en effet Sjöberg qui inscrit le premier but contre son camp, au bout d’une demi-heure jeu, suite à un bon travail de Chukwudi et Magnusson (0-1, 31e minute). Si Göteborg se procure plus d’occasions qu’Örebro, c’est pourtant l’équipe visiteuse qui s’en sort le mieux. Örebro arrive en effet à tenir son avantage avec une bonne défense. Que ça soit Melis, Lindén ou encore Martens, aucune n’arrive à passer Labbé. Le second but de Göteborg contre son camp arrive alors en toute fin de match, dans le temps additionnel (0-2, 90+4). Lors de la prochaine journée, Göteborg ira à Malmö affronter Rosengård. Si Göteborg veut parvenir à ses objectifs en fin de saison, il faudra que le club de Stefan Rehn aille s’imposer face aux coéquipières de Mittag et Sjögran et retrouve le bon chemin des filets.

Kristianstads – Umeå (1-0, Liljegärd)

Kristianstads enchaine sa deuxième victoire consécutive, alors qu’Umeå perd pour la première fois de la saison. Cette victoire, Kristianstads la doit aux cinquante premières secondes de la partie. Effectivement, cinquante secondes, c’est le temps qu’il a fallu Liljegärd pour marquer grâce à une passe de sa coéquipière, Andersson. Après cette rapide ouverture du score, le match est équilibré. Cinq occasions de chaque côté. S’il n’y avait pas eu cette ouverture dès le début du match, la rencontre aurait pu se finir en 0-0. Les deux équipes montraient une défense solide empêchant les attaques. Umeå aura fait une seule erreur défensive dans ce match en laissant sans surveillance Liljegärd. Cette erreur coûte trois places à Umeå, qui de la deuxième place descend à la cinquième place.

AIK – Piteå (2-1, Angeldahl, Storck – Appelqvist)

Après sa première victoire, l’AIK confirme face à Piteå, qui pouvait espérer mieux de cette rencontre. C’est en effet Piteå qui ouvre le score avec Appelqvist (0-1, 16e minute) après des tentatives de Hammarlund et Pettersson. La première mi-temps est assez serrée, avec des temps forts de chaque côté, mais l’AIK n’arrive pas à concrétiser ses occasions de buts. C’est en seconde période que l’AIK obtient l’égalisation avec Angeldahl (1-1, 62e minute). Le second but de l’équipe locale est inscrit par Stork grâce à une passe de Lundh (2-1, 75e minute). Piteå aurait pu espérer le match nul en obtenant un penalty suite à une faute de Levenstad sur Markstedt. C’est Johansson qui se charge de tirer le penalty, mais le rate (79e minute). Piteå laisse donc échapper, à une dizaine de minutes de la fin du match, sa chance de revenir au score et laisse à l’AIK la victoire et les trois points. Cette victoire permet à l’AIK de rester au-dessus de la zone relégation et de conserver sa dixième place.  

Tyresö – Rosengård (2-1, Press x2 – Rubensson)

Ce match était sans doute le choc de cette septième journée. Rosengård, en remportant ce match pouvait prendre un véritable avantage sur ses poursuivants. Mais Tyresö qui venait de perdre la Ligue des Champions face à Wolfsburg, ne voulait surement pas laisser échapper ce match, malgré une fatigue physique et mentale. Pour cette rencontre, aucune des deux gardiennes habituelles étaient dans les cages. Du côté de Tyresö, c’est Korpela qui remplaçait Söberg, alors que du côté de Rosengård, c’est Musovic qui prenait la place de Helgadottir. En début de match, Tyresö ne partait pas gagner. C’est Rosengård qui inscrit le premier but de la rencontre avec Rubensson sur une passe de Bachmann (0-1, 19e minute). Tyresö va mettre un peu de dix minutes pour égaliser. C’est Press qui réussit à tromper Musovic (1-1, 28e minute). Après cette égalisation, Tyresö joue beaucoup en « attaque-défense ». C’est grâce à un doublé de l’Américaine, Press, que Tyresö sort vainqueur de ce match. En effet, en fin de match, sur une passe de Moreno, Press marque le second but de son équipe (2-1, 85e minute). Tyresö remporte donc une victoire précieuse face à Rosengård, avant que certaines de ses meilleures joueuses, à l’image de Seger ou Marta, ne quittent le club suite aux problèmes économiques que rencontre Tyresö.

Eskilstuna – Linköpings (1-1, Barsley – Rexhi)

Eskilstuna avait les moyens de remporter cette rencontre. Mais Linköpings n’est pas un adversaire facile, les deux équipes se sont alors neutralisées avec un match nul. Le premier but a mis un moment à arriver. Après une première mi-temps stérile avec peu d’occasion, la seconde période s’annonçait peu passionnante. Il faut en effet attendre les vingt dernières minutes de la rencontre pour voir Eskilstuna ouvrir le score. Sur un corner de Thunebro, Barsley ouvre la marque (1-0, 70e minute). Eskilstuna va alors garder l’avantage seulement dix minutes. C’est la jeune Rexhi, 18 ans, qui pour son premier but en Damallsvenskan, sauve le point du match nul pour Linköpings (1-1, 80e minute). Linköpings passe alors deuxième au classement, à trois points de Rosengård. Eskilstuna, troisième et également à trois points de Rosengård.

Cette journée marque alors la première défaite de Göteborg, mais aussi d’Umeå, après avoir 540 minutes sans perdre. Göteborg va devoir se ressaisir face à Rosengård lors de la prochaine journée. Pour ce qui est de l’AIK, l’équipe semble enfin avoir lancé sa saison avec sa deuxième victoire. L’AIK qui se déplace à Örebro le week-end prochain va donc devoir confirmer. Jitex, quant à lui, n’y arrive pas. L’équipe pointe en bas de tableau avec zéro point, seize buts encaissés et seulement quatre de marqués. Jitex qui reçoit Kristianstads lors de la huitième journée, à fort à faire pour essayer d’inscrire ses premiers cette saison.

Les chiffres de cette septième journée :

14 : Nombres de but marqués.

630 : Nombres de minutes sans victoires pour Jitex.

1637 : Nombres de spectateurs ayant assisté à la rencontre entre Eskilstuna et Linköpings.

Classement complet :

1. Rosengård (15 pts ; + 12)

2. Linköpings (12 pts ; + 6)

3. Eskilstuna (12 pts ; + 3)

4. Örebro (12 pts ; + 1)

5. Umeå (11 pts ; + 7)

6. Piteå (11 pts ; + 2)

7. Göteborg (10 pts ; + 5)

8. Tyresö (10 pts, + 3)

9. Kristianstads (10 pts ; + 1)

10. AIK (6 pts ; - 13)

11. Vittsjö (6 pts ; - 15)

12. Jitex (0 pt ; - 12)

(Crédit photos : Per Montini & Anders Henrikson)