Lyon - Hénin-Beaumont, un 21ème succès Lyonnais

Ce dimanche, se déroulait la 22ème journée de D1, Lyon-Hénin-Beaumont (7-0) était une des affiches de cette journée.

Lyon - Hénin-Beaumont, un 21ème succès Lyonnais
© Tarlet Meyline
Olympique Lyonnais
7 0
Hénin-Beaumont
Olympique Lyonnais: Bouhaddi (Peyraud-Magnin, min. 46) – Perisset, Kumagai, Renard, Majri – Le Sommer , Henry (Traore, min. 46), Bussaglia, Necib – Tonazzi (Abily, min. 63), Schelin
Hénin-Beaumont:
SCORE: 1-0, min. 33, Tonazzi. 2-0, min. 44, Renard. 3-0, min. 67, Schelin. 4-0, min. 69, Abily. 5-0, min. 70, Abily. 6-0, min. 87, Le Sommer. 7-0, min. 89, Necib.

L’équipe d’Hénin-Beaumont qui était seulement à un point de Saint-Etienne, pouvait soit espérer une défaite des Amazones qui jouaient contre Montpellier (1-1), soit croire au miracle en battant l’Olympique Lyonnais pour pouvoir rester en D1 la saison prochaine. Saint Etienne ayant fait match nul face aux Montpelliéraines, et le miracle n’ayant pas eu lieu, Hénin-Beaumont se voit alors descendre en D2 pour  la prochaine saison.

Les Lyonnaises qui avaient à cœur de bien terminer chez elles, après avoir remporté leur douzième titre, dont le huitième consécutif la semaine dernière, on donc, laissé aucune chances aux Héninoises.

Une première demi-heure stérile.

Si les Lyonnaises ont tout de suite pris possession du ballon en ne laissant pas les Héninoises poser le pied dessus, la première demi-heure fut stérile. Les Fenottes avaient, en effet, du mal à s’approcher correctement de la surface adverse ou garder le ballon dans la surface héninoise. Malgré plusieurs tentatives lointaines, le cuir ne trouva pas le chemin des filets. Il faut alors attendre jusqu’à la demi-heure de jeu pour voir la délivrance côté lyonnais. Sur un corner de Necib, Tonazzi ouvre le score de la tête (1-0, 33e minute) et soulage son équipe. Une dizaine de minutes plus tard, c’est au tour de la capitaine Lyonnaise, Renard, de doubler la mise, également de la tête (2-0, 44e minute). A la pause, l’OL quitte le terrain avec un avantage de deux buts. Patrice Lair, décide alors de faire tourner son effectif, en faisant rentrer notamment Peyraud-Magnin à la place de Bouhaddi et Traore à la place de d’Henry au retour des vestiaires.

Trois minutes, trois buts.

La deuxième mi-temps reprend avec une large possession de balle de la part des Lyonnaises. Même si les Fenottes dominent le jeu, il faut tout de même patienter un peu plus de vingt minutes dans cette seconde période pour voir les Lyonnaises marquer de nouveau. En trois, les Fenottes marquent alors trois buts. Sur un centre de Le Sommer, Schelin, d’une madjer inscrit le troisième but lyonnais (3-0, 67e minute). Ensuite, c’est au tour de la jeune Perisset d’être passeuse décisif, mais cette fois pour Abily qui inscrit le quatrième but de la tête (4-0, 69e minute). Puis, sur un coup franc de Necib, Abily de la tête, une nouvelle fois aggrave le score (5-0, 70e minute) du côté Lyonnais. Abily qui était rentré à la 63e minute, inscrit alors deux buts coup sur coup en deux minutes. Mais les Lyonnaises ne vont pas s’arrêter là. En fin de rencontre, Schelin qui avait marqué suite à une passe de Le Sommer, rend l’appareil à sa coéquipière en devenant passeuse. Le Sommer inscrit alors le sixième but lyonnais (6-0, 87e minute). Puis deux minutes plus tard, Schelin centre en faveur d’Abily qui se rate, mais Necib récupère le ballon pour le mettre au fond des cages d’Azem.

C’est devant 5 000 spectateurs, que les Lyonnaises remportent leur 21ème match cette saison en D1, alors que Hénin-Beaumont rejoint Muret et Yzeure qui descendent en D2. C’est Algrange, Albi et Issy qui montent en D1.

Avec cette belle victoire, les Lyonnaises peuvent donc fêter joyeusement leur huitième consécutif, avec son public, en attendant d’affronter le Paris Saint-Germain samedi 7 juin en finale de Coupe de France.