Damallsvenskan, 8ème journée

Lors de cette huitième journée, Göteborg subit une nouvelle défaite tandis que Rosengård assume de plus en plus son rôle de leader.

Damallsvenskan, 8ème journée
© Nils Jakobsson

Cette huitième journée est marquée principalement par deux lourdes défaites. Celle d’Eskilstuna face à Umeå et celle de Göteborg face à Rosengård. Eskilstuna n’arrive plus à assumer son rôle de trouble-fête tandis que Göteborg, après sa série de matches nuls, commence une série de défaites.

Piteå – Vittsjö (1-0, Markstedt)

Après sa défaite surprise face à l’AIK lors de la précédente journée, Piteå s’est rattrapé en battant Vittjsö sur la plus petite des marges. La première mi-temps fut pauvre en occasion, avec une domination stérile de la part de Piteå. La délivrance ne vient qu’en début de seconde période. Suite à une passe de Hammarlund, Markstedt parvient à tromper Meriluoto et inscrit le seul but de la partie (1-0, 52e minute). Ce match a permis de à Piteå de lancer une jeune joueuse, Lotta Ökvist (17ans) en tant que titulaire sur le côté gauche de la défense.

Rosengård – Göteborg (5-0, Sjögran, Mittag x3, Gunnarsdottir)

Après le match contre Örebro où Göteborg avait marqué deux fois contre son camp, le match contre Rosengård sera également à oublier pour les coéquipières de Melis. Göteborg n’a pas vraiment existé face à une équipe de Rosengård qui confirme de plus en plus son statut de leader de Damallsvenskan. La première mi-temps fut clairement dominée par Mittag et ses coéquipières, avec treize occasions contre seulement quatre pour Göteborg. Le premier but est inscrit par Sjögran sur coup franc (1-0, 14e minute). Le second but de la partie vient dans le temps additionnel de la première période. Sur une passe de Gunnarsdottir, Mittag inscrit le premier de ses trois buts (2-0, 45+1). Ensuite, pour voir le troisième but, il faut patienter une demi-heure dans la seconde période. Suite à une bonne passe de Rubensson, Mittag passe la défense ainsi que la gardienne adverse pour inscrire son deuxième but (3-0, 76e minute). Après avoir était passeuse en première période, Gunnarsdottir inscrit le quatrième but de son équipe suite à une passe de Sjögran (4-0, 83e minute). Mittag inscrit son troisième but en fin de rencontre (5-0, 90+1). Face à Göteborg, Rosengård signe alors un large succès qui lui permet de rester en tête du championnat. Göteborg qui va jouer contre Jitex lors de la prochaine journée, va normalement pouvoir se ressaisir, à moins que Göteborg soit la première équipe à laisser des points face à au dernier du championnat ?

Jitex – Kristianstads (0-1, Banusic)

Jitex, n’y arrive décidément, toujours pas. Huit matches, huit défaites. Pourtant, Jitex pouvait avoir un coup à jouer face Kristianstads qui disputait son quatrième match en onze jours, suite aux matches de coupe de Suède. Mais Jitex n’a pas su profiter de la fatigue de son adversaire et enchaine une nouvelle défaite. Kristianstads ouvre assez rapidement le score grâce à Banusic (0-1, 15e minute). Puis va tenir le score tout le long du match. C’est d’ailleurs Jitex qui se procure le plus d’occasions (14) dans ce match avec notamment Curmark ou Hjälmkvist. Mais cela ne sera pas suffisant pour revenir au score, et espérer au moins le match nul.

Umeå – Eskilstuna (6-1, Alanen x2, Landström, Hurtig, Hjohlman – Sadiku)

Si au début de la saison Eskilstuna impressionnait par ses surprenants résultats, notamment en battant Örebro ou Tyresö sur le score de deux buts à zéro à chaque fois, le statut de jeune promu, commence à rattraper l’équipe. Bien que les premières occasions de buts fussent pour Eskilstuna, avec Barsley (12e minute) ou avec Chapman (18e minute), c’est bien Umeå qui ouvre le score. En effet, c’est au bout d’une vingtaine de minutes que la défense d’Eskilstuna comme à plier. Alanen trompe Lundberg suite à une passe de Chikwelu et donne l’avantage à Örebro (1-0, 22e minute). Puis à peine dix minutes plus tard, l’internationale Finlandaise s’offre un doublé, avec cette fois Konradsson (31e minute). A la mi-temps, Eskilstuna qui est mené deux à zéro, voit ses chances de revenir au score, réduites. En seconde période, Umeå inscrit trois buts en l’espace de dix minutes. C’est d’abord Landström, d’un corner direct, qui inscrit le troisième but de la partie (3-0, 48e minute). Puis, suite à une faute d’Enganamouit sur Hjohlman dans la surface d’Eskilstuna, Umeå obtient un penalty. Penalty transformé par Hurtig (4-0, 52e minute). Six minutes plus tard, C’est au tour de Hjohlman de corser l’addition en inscrivant un cinquième but (5-0, 58e minute). Si on pouvait penser que les joueuses d’Umeå allaient s’arrêter là, c’était se tromper. En effet, Hjohlman, après avoir obtenu un penalty et inscrit un but, s’offre un doublé, suite à une passe d’Hurtig (6-0, 67e minute). C’est en fin de rencontre que Sadiku sauve l’honneur en inscrivant le seul but d’Eskilstuna (6-1, 80e minute). Cette défaite fait chuter Eskilstuna à la septième place, alors qu’Umeå grimpe à la troisième place.

Örebro – AIK (1-0, Martinkova)

L’AIK n’a pas réussi à confirmer son bon résultat obtenu face à Piteå lors de la septième journée. Lors de la première période, Örebro se procure neuf corners sans pour autant parvenir à marquer. La meilleure occasion de cette première mi-temps, c’est Michael qui se la procure à la 35e minute, mais Olsen était là pour sauver la mise à son équipe. En seconde période, Olsen à moins de chance face à Martinkova. L’internationale Tchèque arrive en effet à tromper la gardienne adverse dès le début de la seconde période (1-0, 47e minute). Après ce but, Örebro continu à se procurer des occasions, mais n’arrive pas creuser plus l’écart. Cette courte victoire permet tout de même à Örebro de signer un cinquième succès en huit matches.

Linköpings – Tyresö (3-0, Krantz, Harder, Rexhi)

Pour ce match, Tyresö disposait d’un effectif composé seulement de quinze joueuses. Pas de Marta, pas de Seger, ni de Press ou encore de Boquete. Les joueuses ayant déjà toutes quitté le club suite aux problèmes financiers que rencontre Tyresö. D’ailleurs, ce match est peut-être le dernier de Tyresö. C’est donc face à une équipe très réduite que Linköpings a dû faire face, et Linköpings en a profité pour renouer avec la victoire, après deux matches nuls face à Kristianstads et Eskilstuna. Le premier but arrive rapidement. D’un corner rentrant, Krantz ouvre le score pour Linköpings (1-0, 4e minute). Dans cette première période, Tyresö parvient, seulement, à tirer une seule fois au but avec Dahlkvist mais sans inquiéter la gardienne adverse. Le second but est inscrit en seconde période, par Harder suite à une passe de Slegers (2-0, 67e minute). Dans cette seconde mi-temps, Tyresö n’arrive toujours pas à exister et Linköpings inscrit un troisième but en fin de rencontre avec Rexhi, grâce à une passe de Minde (3-0, 90+1). Lors de ce match, Tyresö a pu se créer seulement deux occasions contre dix-neuf pour Linköpings. Avec cette victoire, Linköpings passe deuxième au classement, à trois points de Rosengård.

Lors de la prochaine journée, Göteborg va devoir se ressaisir pour ne se laisser trop distancer par le trio de tête composer de Rosengård, Linköpings et Örebro. D’ailleurs, Linköpings – Örebro sera une des affiches de cette prochaine journée. Une des deux équipes peut avoir la possibilité de rattraper Rosengård qui n’aura sans doute pas un match facile face à Umeå.

Les chiffres de cette huitième journée :

23 : Nombres de buts inscrits par Rosengård après huit journées.

25 : Nombres de buts encaissés par Vittjsö après huit journées.

720 : Minutes sans victoire pour Jitex.

1 013 : Nombres de spectateurs venu assister au match Piteå – Vittjsö.

Classement complet :

1. Rosengård (18 pts ; + 17)

2. Linköpings (15 pts ; + 9)

3. Örebro (15 pts ; + 2)

4. Umeå (14 pts ; + 12)

5. Piteå (14 pts ; + 3)

6. Kristianstads (13 pts ; + 2)

7. Eskilstuna (12 pts ; - 2)

8. Göteborg (10 pts ; 0)

9. Tyresö (10 pts ; 0)

10. AIK (6 pts ; - 14)

11. Vittsjö (6 pts ; - 16)

12. Jitex (0 pt ; - 13)

Classement des buteuses :

1. Mittag – Rosengård (8)

2. Alanen – Umeå (5)

3. Melis – Göteborg (5)

4. Rolfö – Linköpings (4)

5. Bachman – Rosengård (4)

Classement des passes décisives :

1. Sjögran – Rosengård (6)

2. Mittag – Rosengård (5)

3. Slegers – Linköpings (4)

4. Hjohlman - Umeå (3)

5. Lindén – Göteborg (3)