Damallsvenskan, 9ème journée

Cette neuvième journée est évidemment marquée par l’absence de Tyresö, qui suite à des problèmes financiers, a du se contraindre à renoncer à la Damallsvenskan.

Damallsvenskan, 9ème journée
© goteborgfc.se

Avec l’absence de Tyresö, la Damallsvenskan se retrouve avec onze clubs au lieu de douze. Ce qui signifie, que, à chaque journée, un ne jouera pas. Lors de cette neuvième journée, c’est Piteå qui est resté au vestiaire.

Göteborg – Jitex (8-0, Kollmats, Melis, Lindén x3, Ahlstrand, Skog, Martens)

Göteborg se refait une santé lors du derby face à Jitex (les deux clubs sont séparé par seulement 8 kilomètres) ! Après avoir enchainé matches nuls et défaites, dont un sévère 5-0 face à Rosengård, Göteborg retrouve le chemin des filets. Face à Jitex, Göteborg ne pouvait se permettre une autre issue que la victoire. Jitex n’a pas vraiment eu le temps d’exister pendant ce match et n’a pu se procurer seulement quatre occasions contre vingt-neuf pour Göteborg. D’ailleurs, c’est sur sa première occasion que Göteborg ouvre le score. En effet, sur une passe d’Edgren, Kollmats inscrit le premier but de l’équipe locale (1-0, 1er minute). Göteborg se créait beaucoup d’occasions, mais doit patienter une demi-heure pour marquer de nouveau. Cette fois, c’est Sjölund qui se retrouve être à l’origine de la passe et Melis qui met le ballon au fond des cages de Falk (2-0, 31e minute). Puis en deux minutes, Göteborg va inscrire deux buts. Lindén inscrit celui du 3-0 (39e minute), et, Melis déjà buteuse, se transforme en passeuse pour Ahlstrand qui corse l’addition avant la mi-temps (4-0, 41e minute). A la mi-temps, les coéquipières de Viguier ont déjà un avantage de quatre buts à zéro et, ne compte pas s’arrêter là. En effet, Göteborg qui retrouve une attaque efficace, va enfoncer d’avantage le clou en seconde période. Lindén, buteuse en première période, s’offre le doublé après une heure de jeu (5-0, 59e minute), avant de réaliser un triplé, grâce à une passe de Kollmats (6-0, 82e minute). Puis, quelques instants plus tard, c’est au tour de Skog de participer à la fête (7-0, 85e minute) avant que l’internationale Néerlandaise, Martens inscrive le dernier but de la partie (8-0, 89e minute). Göteborg re-goûte, alors, de nouveau à la victoire.

Kristianstads – Vittsjö (0-0)

Dans ce derby de Skåne (Scanie), Kristianstad et Vittjsö sont séparés d’une cinquantaine de kilomètres, il n’y pas eu de vainqueur. Les deux clubs nous ont présenté un match serré avec une bonne organisation des deux côtés. Les occasions de but n’ont pas été nombreuses, avec huit du côté de Kristianstads et dix du côté de Vittsjö. Le premier quart d’heure fut dominé par Vittsjö, puis le jeu s’est équilibré. Vittsjö qui est la plus mauvaise défense du championnat en ayant encaissé 25 buts, peut se sentir satisfait de ce match, où il en a pris aucun. Quant à Kristianstads, le club réalise une mauvaise opération. En ressortant avec seulement un point de cette rencontre, Kristianstads tombe à la huitième place.

Eskilstuna – AIK (3-0, Barsley x2, Sadiku)

La dernière victoire d’Eskilstuna remontait au 27 avril dernier. A l’image de Göteborg, après avoir enchainé matches nuls et défaites, Eskilstuna renoue avec la victoire. L’AIK va se procurer les premières occasions du match, notamment avec Sharro, mais cela ne va pas être suffisant pour inquiéter leur adversaire du jour. C’est Barsley, de la tête, qui ouvre le score en faveur d’Eskilstuna (1-0, 31e minute). Tout au long du match, Eskilstuna a su créer du danger dans la défense adverse. Pourtant, le second but arrive seulement peu de temps après l’heure de jeu. C’est Sadiku qui est en à l’origine (2-0, 62e minute). Le troisième et dernier but de la partie est inscrit par Barsley qui se permet un doublé de la tête, suite à une passe de Thunebro (3-0, 86e minute). L’AIK continu d’engranger des défaites, et sa signe septième défaites en neuf match. L’AIK se situe juste devant Jitex avec six points.  

Rosengård – Umeå (4-2, Sjögran, Schimdt, Mittag, Bachmann – Hjohlman, Folkesson)

Un match dominé par le leader du championnat, mais Umeå a su se montrer réaliste avec deux but en cinq occasions contre quatre buts et vingt-deux occasions pour Rosengård. Rosengård va s’essayer à plusieurs reprises avec notamment Mittag, Bachmann ou encore Schimdt, avant d’ouvrir le score sur penalty avec Sjögran (1-0, 37e minute). Le deuxième but arrive en toute fin de première période, sur une passe de l’Allemande Mittag, Schimdt creuse un peu plus l’écart (2-0, 44e minute). Cela ne va pas pour autant désespérer Umeå, qui dès le retour des vestiaires revient au score grâce à un but de Hjohlman (2-1, 47e minute). Ceci ne fera pas douter Rosengård qui, quelques minutes plus, tard voit Mittag inscrire un troisième but (3-1, 54e minute). Umeå reviendra une seconde fois au score, avec un but de Folkesson (3-2, 85e minute), mais ça ne sera pas suffisant pour espérer marquer une nouvelle fois et obtenir le match nul. En effet, cinq minutes plus tard, Rosengård marque de nouveau, avec cette fois-ci, Mittag à la passe et Bachmann à la finition (4-2, 90e minute). Rosengård signe un succès important, qui lui permet une fois de plus d’être seul en tête du championnat.

Linköpings – Örebro (0-4, Chukwudi x2, Pettersson-Engström, Talonen)

Ce match était important pour les deux équipes. L’enjeu pour Örebro était d’éviter de laisser trop s’échapper Rosengård en haut du classement. Pour Linköpings, c’était d’éviter de se laisser distancer. Le duel fut remporté par Örebro, qui est sur une série de quatre victoires en quatre matches, et qui confirme face à Linköpings en développant en jeu offensif. Les dix premières minutes du match se passent assez tranquillement, avant qu’Örebro, sur sa première occasion inscrive son premier but. Sur une passe de Martinkova, l’internationale Nigériane, Chukwudu inscrit le premier but de la partie (0-1, 11e minute). Dans cette première période, Chukwudu, va d’ailleurs s’offrir un doublé (0-2, 27e minute). Puis, en fin de première mi-temps, d’un coup franc direct, Pettersson-Engström inscrit le troisième but d’Örebro (3-0, 45+1). La seconde période est plus à l’avantage de Linköpings qui s’essaye plusieurs fois devant le but adverse, mais l’équipe locale ne parvient à réduire la marque. Même l’entrée de Rexhi en cours de jeu, ne va pas permettre à Linköpings de revenir au score. Örebro va même réussir à inscrire un nouveau but en fin de rencontre grâce à l’attaquante Finlandaise, Talonen (4-0, 81e minute). Avec cette victoire, Örebro se positionne à la deuxième place, derrière Rosengård.

Après neuf journées, c’est Örebro qui le tient le mieux la route face à Rosengård avec seulement trois points de retard. L’écart avec les autres équipes commence de plus en plus à se creuser. Göteborg réalise une bonne opération en renouant avec la victoire, surtout que lors de la prochaine journée Göteborg aura un déplacement difficile à Piteå. Rosengård qui affrontera Jitex, ne devrait pas se faire trop soucis et continuer sur sa bonne lancée. Par contre, Kristianstads, qui n’a pu obtenir qu’un match nul face à Vittjsö, peut avoir un coup à jouer face à Örebro. La prochaine journée, se déroulera du 23 au 26 juin.

Les chiffres de neuvième journée :

8 : Nombres de buts inscrits par Göteborg face à Jitex. C’est le plus grand nombre de buts inscrit par une équipe lors d’un match depuis le début du championnat.

9 : Nombres de buts inscrits par l’attaquante de Rosengård, Mittag après neuf journées.

3 656 : Spectateurs ayant assisté à la rencontre entre Eskilstuna et l’AIK. Il s’agit du record d’affluence depuis le début du championnat.

Classement complet :

1. Rosengård (21 pts ; + 20)

2. Örebro (18 pts ; + 9)

3. Umeå (14 pts ; + 10)

4. Piteå (14 pts ; + 3)

5. Göteborg (12 pts ; + 8)

6. Linköpings (12 pts ; + 2)

7. Eskilstuna (12 pts ; - 1)

8. Kristianstads (11 pts ; 0)

9. Vittsjö (7 pts ; - 16)

10. AIK (6 pts ; - 17)

11. Jitex (0 pt ; - 18)

Classement des buteuses :

1. Mittag (Rosengård) : 9

2. Lindén (Göteborg) : 6

3. Melis (Gotebörg) : 6

4. Bachmann (Rosengård) : 5

5. Hjohlman (Umeå) : 5

Classement des passes décisives :

1. Mittag (Rosengård) : 7

2. Sjögran (Rosengård) : 6

3. Slegers (Linköpings) : 4

4. Lindén (Göteborg) : 3

5. Hjohlman (Umeå) : 3

A noter, que, tous les clubs ayant remporté des points face à Tyresö lors de précédentes journées, ont étaient « perdus ». Le club de Tyresö ne jouant plus le championnat, tous les matches joués contre le club ont étaient annulés. 

Crédit photos : goteborgfc.se /