Damallsvenskan, 12ème journée

Dernière journée avant de laisser place à quatre semaines de vacances pour les joueuses de Damallsvenskan.

Damallsvenskan, 12ème journée
Damallsvenskan, 12ème journée

Manon Melis a marqué cette douzième journée par un quadruplé, réalisé en quinze minutes face à Jitex. Le match opposant l’AIK face à Eskilstuna, a également laissé son empreinte.

Jitex – Göteborg (0-4, Melis x4)

Le derby de Västra Götaland est une nouvelle fois remporté par Göteborg. Göteborg a réalisé une très bonne première mi-temps, qui lui a permis de remporter le derby. Sur sa première occasion, Melis inscrit le premier de ses quatre buts (0-1, 5e minute). Puis, deux minutes plus tard, suite à un bon service de Lindén, Melis double la marque (0-2, 7e minute) avant d’inscrire un triplé au quart d’heure de jeu (0-3, 15e minute). Melis inscrit son quatrième but cinq minutes après, à la suite d’un tir raté de Skog (0-4, 20e minute). Après vingt minutes de jeu, Göteborg mène alors 0-4 et ne relâche pas en continuant de se créer des occasions. Skog, Sjölund, Lindén s’essayent devant le but Falk, mais avec moins de réussite que Melis. La seconde période est beaucoup moins prolifique pour Göteborg qui se procure seulement une occasion de but et où Jitex parvient à faire jeu égal. En effet, dans cette seconde mi-temps, Jitex arrive à mieux contenir son adversaire dans la moitié de terrain et à mieux contrôler le jeu. Mais cela n’est pas suffisant pour permettre à Jitex de remonter au score et le club de Mölndal signe une nouvelle défaite et reste toujours dernier du classement avec zéro point. Le point positif pour Jitex, tout de même, c’est d’avoir réussi à avoir fait match nul en seconde période face au troisième du championnat. Göteborg, avec cette nouvelle victoire conforte sa troisième place avec une avance de +19 buts.

AIK – Eskilstuna (2-2, Storck, Angeldahl – Quinn, Svensson)

L’AIK peut être déçu, le club de Solna était tout prèsde réaliser une très belle performance face à Eskilstuna et surtout d’enregistrer sa troisième victoire de la saison. Pour ce match, il manquait quelques joueuses clés à l’AIK, comme Sarah Fredriksson ou Jessy Sharo, mais cela n’a pas empêché à l’AIK d’ouvrir le score. Sur sa première occasion et unique occasion du match, Storck donne l’avantage à l’AIK (1-0, 7e minute). Cela ne déstabilise pas Eskilstuna qui a en sa faveur la possession de balle mais aussi le nombre d’occasion, ce qui donne du travail à la jeune gardienne, Elsert Gynning (19 ans). Puis le réalisme de l’AIK a payé, puisque sur sa deuxième occasion le club de Solna inscrit un second but, avec cette fois-ci Angeldahl comme buteuse (2-0, 32e minute). Après 45 minutes, c’est donc l’AIK qui, contre toute attente, mène 2-0 face à une équipe d’Eskilstuna qui domine le match mais n’a pas su concrétiser ses nombreuses occasions. La seconde période se montre être moins prolifique pour l’AIK. Dans cette seconde partie du match, Eskilstuna continu de faire le pressing et d’épuiser la défense adverse. Cela va payer dans les dix dernières minutes du match et l’espoir pour l’AIK de remporter ce match s’envole à seulement quelques minutes avant le coup de sifflet final. C’est d’abord l’Irlandaise, Quinn qui réduit la marque et donne de l’espérance à Eskilstuna (2-1, 81e minute). Puis, Frida Svensson, en toute fin de match marque le but égalisateur (2-2, 90e minute). L’AIK peut tout de même, comparer au match aller, perdu 3-0, retenir un bon sens du réalisme avec deux buts en trois occasions (contre quinze occasions pour Eskilstuna), ainsi qu’une défense solide, même si cette dernière s’est relâchée en fin de match. Avec ce match nul, l’AIK perd l’occasion de remonter au classement et reste avant-dernier du championnat, devant Jitex.

Vittsjö – Kristianstads (0-1, Banusic)

Avec ce match, Kristianstads remporte une victoire importante qui lui permet de ne pas trop s’éloigner de la quatrième place. Cette courte et précieuse victoire, Kristianstads est allé la chercher en deuxième mi-temps. Kristianstads est une équipe qui marque peu, seulement huit buts depuis le début du championnat. Mais face à Vittsjö, neuvième du championnat avec seulement deux victoires à son actif, rien ne laisser présager que ce match allait être difficile pour les coéquipières de Lindahl. Cette victoire, Kristianstads la doit à Banusic, qui sur une passe d’Atladottir a inscrit le seul but de la partie (0-1, 66e minute). Cela faisait 411 minutes que Kristianstads n’avait plus trouvé le chemin des filets, leur dernier but remontait au 1er juin, face à Jitex (0-1), où Banusic marquait à la 15e minute. Cette victoire permet à Kristiands d’être à égalité de point avec Eskisltuna.

Örebro – Linköpings (2-0, Michael, Talonen)

Un match décisif autant pour Örebro qui essaye de ne pas se faire distancer par Rosengård que pour Linköpings qui tente de rester dos à dos avec Göteborg. Mais, la tâche s’annonçait compliquée pour Linköpings face à la meilleur défense du championnat (Örebro n’a encaissé que six buts). C’est Michael qui est la première à marquer pour Örebro (1-0, 12e minute). Suite à cela, Linköpings va beaucoup tenter, sans succès. Puis, Michael déjà auteure d’un but, et cette fois-ci auteure d’une passe décisive pour Talolen qui fait le break (2-0, 38e minute). Au retour des vestiaires, Linköpings a un passage à vide, où c’est Örebro qui a la maitrise de la balle. Au bout de 70 minutes de jeu, Örebro commence à baisser un peu de rythme, et Linköpings commence à poser le pied sur le ballon et tente de réduire le score, sans y parvenir. Örebro enregistre une huitième victoire de rang et Stéphanie Labbé, la gardienne internationale Canadienne d’Örebro n’a plus encaissé de but depuis 564 minutes. Le dernier but encaissé par Labbé remonte au 18 mai dernier, c’était face à Piteå, but inscrit par Clara Markstedt, à la 66e minute. Avec cette victoire, Örebro est maintenant à égalité de point avec Rosengård, qui jouera son prochain match le 30 juillet, face à Umeå. Linköpings, s’éloigne de la troisième place, en laissant trois points d’avance à Göteborg.

Rosengård se déplacera le 30 juillet à Umeå pour clôturer cette douzième journée. En attendant, Örebro se retrouve à égalité de point avec Rosengård, la différence de but étant à l’avantage du club de Malmö. Göteborg se positionne seul à la troisième place grâce à la défaite de Linköpings.

Chiffre de la journée :

4 : Nombre de but inscrit par Manon Melis contre Jitex.

411 : Minutes sans marquer pour Kristianstads.

564 : Minutes sans encaisser de but pour Örebro.

Classement complet :

1. Rosengård (27 pts ; + 26)

2. Örebro (27 pts ; + 14)

3. Göteborg (21 pts ; + 19)

4. Linköpings (18 pts ; + 8)

5. Eskilstuna (15 pts ; - 1)

6. Kristianstads (15 pts ; - 1)

7. Umeå (14 pts ; + 7)

8. Piteå (14 pts ; - 3)

9. Vittsjö (8 pts ; -16)

10. AIK (7 pts ; - 23)

11. Jitex (0pt ; - 29)

Classement des buteuses :

1. Mittag (Rosengård) : 12

2. Melis (Göteborg) : 11

3. Lindén (Göteborg) : 8

4. Bachmann (Rosengård) : 6

5. Michael (Örebro) : 6

Classement des passes décisives :

1. Mittag (Rosengård) : 10

2. Sjögran (Rosengård) : 6

3. Lindén (Göteborg) : 5

4. Melis (Göteborg) : 4

5. Riley (Rosengård) : 4

Crédits photos : svenskfotboll.se / montini.se / aikfotboll.se / Lennart Månsson