Valais Women’s Cup, premier trophée pour Lyon

Ce deuxième acte de la Valais Women’s Cup avait comme affiche RSC Anderlecht – FC Barcelone, comptant comme la « petite finale » et Olympique Lyonnais – Paris-Saint-Germain pour la finale.

Valais Women’s Cup, premier trophée pour Lyon
© Tarlet Meyline

Ce samedi 9 août, la Valais Cup se terminait avec le match de la troisième place (Anderlecht – Barcelone) et la finale (OL-PSG).

Les Lyonnaises ont remporté cette deuxième édition de la Valais Women’s Cup en s’imposant face à leur principale rivale en championnat, le PSG.

RSC Anderlecht – FC Barcelone (1-6)

Anderlecht et Barcelone avaient tous deux perdu leur match, respectivement contre l’OL et le PSG. Les deux équipes se retrouvaient alors pour le match de la troisième place. Anderlecht qui s’était fait dominer sur le large score de 7-1 face aux Lyonnaises, n’avait pas montré grand-chose face à la puissante équipe de l’OL. Rappelons tout de même, que la moyenne d’âge de l’équipe Belge était de seize ans. Quant aux Barcelonaises, elles avaient su résister aux Parisiennes en tenant le match nul à la fin du temps règlementaire, mais avaient perdu à la séance de tirs aux buts.

Lors de ce match, c’est tout d’abord Anderlecht qui ouvre le score grâce à la Française Pauline Crammer sur coup franc (1-0, 27ème minute). Cette ouverture du score Belge est à l’encours du match, les Barcelonaises dominent la rencontre sans parvenir à marquer. Mais Barcelone met peu de temps pour égaliser. En effet, deux minute après l’ouverture du score Anderlechtoise, également sur coup franc, la Barcelonaise, Alexia Putellas permet aux Catalanes d’égaliser (1-1, 29ème minute). Puis, rapidement, les Barcelonaises prennent l’avantage grâce à Gemme Gili (1-2, 32ème minute). Ensuite, c’est au tour de Virginia Torrecilla de marquer en faveur de l’équipe Catalane (1-3, 38ème minute). A la mi-temps, les Anderlechtoises sont donc mené 3-1, après avoir pourtant ouvert le score.

Au retour des vestiaires, les Barcelonaises dominent toujours l’équipe Belge, mais tardent à ajouter un nouveau but. Il faut finalement attendre l’heure de jeu passé pour voir le quatrième but barcelonais inscrit par Cristina Baudet (1-4, 66ème minute). Puis en trois minutes, le FC Barcelone va marquer deux buts grâce à un doublé d’Ana-Maria Romero (1-5, 73ème minute et 1-6, 76ème minute). Le score final en restera là. Anderlecht et Barcelone qui ont pu se mesurer à deux grandes équipes du championnat français auront donc pu engranger de l’expérience, notamment le FC Barcelone qui au bout des 90 minutes règlementaire fait match nul face au PSG.

Olympique Lyonnais – Paris-Saint-Germain (3-2)

Le PSG, après avoir peiné face aux Barcelonaises affrontait l’OL. Lors de ce match, les Parisiennes ont présenté un autre visage que face au FC Barcelone et se sont montrées être un adversaire à la hauteur des Lyonnaises. Cela n’a pas était suffisant pour faire tomber les Fenottes qui repartent de Suisse avec un trophée dans leur valise.

Une première mi-temps intense, mais stérile.

Des deux côtés, les équipes se sont montrées engagées. La première mi-temps s’est jouée au niveau du milieu de terrain avec peu d’espace et un fort pressing. Pourtant, les Lyonnaises se montrent tout de même dominatrices avec des attaques de Lotta Schelin ou encore Louisa Necib sans que cela ne suffise à tromper la défense parisienne et Karima Bennameur qui gardait la cage parisienne dans cette première période. Les Lyonnaises manquant de précision dans le geste final. Entre les deux équipes, le niveau monte et les nerfs s’échauffent quelque peu, à l’image de l’altercation entre les deux milieux, Camille Abily et Caroline Seger. Dans cette première période, les Parisiennes ont peu d’occasions et leur première frappe arrive au bout de 40 minutes de jeu. A la fin des 45 premières minutes, le score est vierge.

Ada Hegerberg, héroïne de l’OL ?

Il faut attendre le retour des vestiaires et la seconde période pour le match se débloquer. En effet, trois minutes après la reprise, l’OL ouvre le score. Amandine Henry reprend un corner tiré par Louisa Necib et libère son équipe (1-0, 48ème minute). Mais l’OL est libéré peu de temps. Kossovare Asslani qui se retrouve seule face à la portière Lyonnaise, Sarah Bouhaddi, égalise (1-1, 57ème minute). La joie des Parisiennes sera de courte durée, puisque la nouvelle recrue Lyonnaise, Ada Hegerberg redonne l’avantage aux Fenottes rapidement. En effet, la Norvégienne, suite à une passe d’Elodie Thomis, trompe Ann-Katrin Berger d’une frappe croisée (2-1, 59ème minute). Les deux équipes se montrent de plus en plus offensives dans cette seconde moitié du match. Vers la fin, les Lyonnaises tentent de gérer leur avantage et les Parisiennes ne parviennent pas à égaliser une nouvelle fois. C'est finalemment Caroline Seger qui s’est doute présenté comme la Parisienne la plus dangereuse et très costaude au milieu de terrain, qui parvient à arracher l’égalisation en toute fin de rencontre (90+3). Sur le terrain, la joie des Parisiennes éclate pensant sûrement aller aux tirs aux buts. Cet emballement fut d’une durée très réduite pour les joueuses de Farid Benstiti, une nouvelle fois, à cause d'Ada Hegerberg. A peine le ballon remis au milieu de terrain, que la jeune Norvégienne crucifiait les Parisiennes avec le but de la victoire grâce à une passe de Lotta Schelin et une frappe puissante (3-2, 90+5).

A noter qu'à l'issue de ce match, Ada Hegerberg a été désignée meilleur joueuse du tournoi.

Les Lyonnaises remportent leur premier titre de la saison 2014 – 2015 face au PSG. Ce match annonçait sûrement les intentions deux équipes en championnat. L’OL et le PSG, les deux meilleures équipes du championnat français, comportent toutes deux des joueuses de niveaux internationales. Si cette fois l’OL s’est montré supérieur au PSG, les Lyonnaises devront  être vigilantes en championnat, les Parisiennes n’étant pas prêtes à se laisser faire, notamment une fois que les nouvelles recrues auront pris leurs habitudes. Le prochain rendez-vous entre les deux équipes sera le 2 novembre, au stade de Gerland…

Crédit photos : Tarlet Meyline