Les Lyonnaises ont faim d'Europe

Ce mercredi 15 octobre, Gerland retrouvait la Ligue des Champions, avec comme affiche OL - Brescia. Un match que les Lyonnaises ont largement dominé, en ne laissant pas la moindre chance aux Leonesse de Brescia, en s'imposant sur le score de 9-0 devant les 4 270 spectateurs venus assister à la rencontre.

Les Lyonnaises ont faim d'Europe
Les Lyonnaises ont faim d'Europe
Olympique Lyonnais
9 0
ACF Brescia
Olympique Lyonnais: Gérard; Dickenmann, Renard, Kumagai (Bussaglia, min. 46), Majri (Petit, min. 46); Henry , Necib, Abily; Le Sommer, Schelin, Hegerberg (Pingeon, min. 60)
ACF Brescia: Marchitelli; D'adda, Zizioli (Costi, min. 73), Karlsson, Boattin (Prost, min. 34); Nasuti, Cernioa, Rosucci, Tarenzi; Sabatino, Girelli (Alborghetti, min. 50)
SCORE: 1-0, min. 14, Le Sommer. 2-0, min. 20, Le Sommer. 3-0, min. 30, Necib. 4-0, min. 32, Abily. 5-0, min. 45, Hegerberg. 6-0, min. 46, Le Sommer. 7-0, min. 52, Abily. 8-0, min. 69, Schelin. 9-0, min. 73, Abily
ARBITRE: Teodora Albon (ROU)
ÈVÉNEMENTS: Match retour des 16ème de finale de Ligue des Champions - Stade de Gerland, Lyon - 4 270 spectateurs.

Au match aller, Les Lyonnaises avaient pris de l'avance en remportant le match sur le score de 5 buts à 0. Ce 16ème de finale de retour de Ligue des Champions, ne devait alors être que simple formalité pour l'Olympique Lyonnais et une nouvelle fois, les Lyonnaises ont sur-dominées leur adversaire Italien.

La qualification étant quasi acquise avant le début de la rencontre, en aurait pu penser que Gérard Prêcheur allait faire tourner son effectif. Finalement, le seul changement dans la ligne de départ par rapport au match aller, c'est la titularisation de Méline Gérard dans les cages Lyonnaises. Gérard jouait d'ailleurs son premier match de Ligue des Champions. Pour une première sortie dans la compétition, hormis une tentative de Sabatino qui passe au-dessus de la cage vide, sa soirée a était assez calme.

Et 1, et 2 et 3... et 5 - 0 !

5-0, c'est le score à la fin de la première mi-temps. Ce mercredi soir, l'offensive Lyonnaise était sur les chapeaux de roue et Brescia en a payé les frais. Au bout de dix minutes de jeu, les actions Lyonnaises commencent à se faire nombreuses devant la cage de Marchitelli, mais les Fenottes n'arrivent pas à cadrer, à l'image d'Eugénie Le Sommer (6ème minute) ou Camille Abily (13ème minute). Cela n'a pas tant  d'importance, puisque c'est finalement Le Sommer qui ouvre la marque avant le quart d'heure de jeu. En effet, la Lyonnaise profite d'un manque de cohésion de la défense adverse pour piquer le ballon et tromper Marchitelli (1-0, 14ème minute). Le Sommer montre alors le chemin à de nombreux buts. Effectivement, c'est seulement six minutes plus tard, que la Bretonne d'origine, inscrit un doublé. Lotta Schelin, bien servie par Lara Dickenmann, voit sa frappe repoussée par la portière Italienne, Le Sommer, aux affûts en profite alors pour marquer le second but de la partie (2-0, 20ème minute). 2-0 étant loin de rassasier les Fenottes, Louisa Necib inscrit le troisième but Lyonnais dix minutes plus tard (3-0, 30ème minute). Puis, seulement deux minutes après Necib, c'est au tour de Camille Abily d'alourdir le score. Abily profite d'un centre d'Amel Majri pour marquer de la tête le 4-0 (32ème minute). Enfin, Ada Hegerberg qui n'était pas parvenue à marquer lors du match aller, ouvre son compteur but en LDC avec l'OL, juste avant la pause à la suite d'un centre de Lotta Schelin mal dégagé par la défense Italienne (5-0, 45ème minute).

Lors des dix premières minutes, les Fenottes auront donc eu du mal à trouver le sens des filets, mais une fois qu'Eugénie Le Sommer est parvenue à lancer la machine Lyonnaises, l'attaque rhodanienne s'est montrée très efficace.

Eugnie Le Sommer, auteure d'un triplé à Gerland

A 5-0, les Lyonnaises ont encore faim de but

5-0, score du match aller, les Lyonnaises ne pouvaient s'arrêter là. En effet, il ne faut pas moins d'une minute dans cette seconde période, pour qu'Eugénie Le Sommer inscrive son troisième but match à la suite d'un centre de Corine Petit qui vient de faire son entrée en jeu (6-0, 46ème minute). Après son doublé lors de la première confrontation, la Lyonnaise inscrit cette fois-ci un triplé et en est à 5 buts dans la compétition. Si au match aller on avait pu voir des Italiennes un peu plus remobilisées en seconde période, cette foi-ci, les Leonesse sont totalement dominées et ne peuvent que subir leur adversaire, largement supérieur. Lyon se montre technique et joue collectivement, Brescia se retrouve alors totalement désemparé et peuvent compter sur leurs dix doigts les buts de leur adversaire. Car, à 6-0, les Lyonnaises ne comptent pas s'arrêter. En effet, Lotta Schelin déjà passeuse à deux reprises à Brescia réitère, mais cette fois pour Camille Abily. La Suédoise, côté droit remet en retrait pour Abily qui n'a plus qu'a pousser le cuir au fond des filets pour marquer le septième but Lyonnais (7-0, 52ème minute). Après 7-0, l'OL ne se relâche pas. Bien au contraire, les Fenottes continuent leurs attaques, à l'image de Schelin, très présente devant le but Italien, mais voit toujours ses frappes contrées ou stoppées. Schelin change alors de stratégie et tente le grand pont sur Marchitelli, la Suédoise marque alors le huitième but de son équipe (8-0, 69ème minute). Puis, Camille Abily s'offre le triplé en marquant le neuvième et dernier but de la partie d'un ballon piqué au-dessus de la gardienne Italienne (9-0, 73ème minute). Malgrés d'autres tentatives, notamment avec une frappe de Louisa Necib qui vient s'écraser sur la transversale (79ème minute) ou encore Renard de la tête à la suite d'un coup franc de Bussaglia (85ème minute), l'OL en restera sur le score de 9-0. Les Lyonnaises cumulent alors le score de 14-0 sur les deux rencontres. Les Italiennes de Brescia qui jouaient pour la première fois de leur histoire la LDC, pourront donc simplement retenir l'expérience acquise en jouant face à un, voir le meilleur club d'Europe. Les Lyonnaises ont su développer un jeu collectif qui à totalement étouffer Brescia et qui leur a permis de marquer de nombreux buts. 

Lotta Schelin, auteure de 2 buts et 3 passes décisives en deux matches

A noter que pendant ce match, la jeune Lyonnaise, Lucie Pingeon (18ans) a fait son entrée à l'heure de jeu. Pingeon qui n'a pas encore eu de temps de jeu en D1 féminine, effectuait alors ses premiers pas officiels en coupe d'Europe.

Lucie Pingeon face à Maria Karlsson

Les Lyonnaises qui n'auront pas étaient inquiéter une seule fois par le club Italien, retrouvera pour les 8ème de finale, son principal adversaire de championnat, le PSG. C'est donc une double confrontation franco-française qui auront lieu en novembre.