Lyon, maître de Paris

Ce samedi 1er novembre, avait lieu au stade de Gerland, la rencontre entre l’Olympique Lyonnais et le Paris-Saint-Germain, comptant pour la 8ème journée de D1. Les octuples championnes de France, par leur jeu et en remportant le match 2 buts à 1, ont confirmé le statut de leader.

Lyon, maître de Paris
Olympique Lyonnais
2 1
Paris-Saint-Germain
Olympique Lyonnais: Bouhaddi; Renard, Kumagai, Majri, Dickenmann; Henry, Bussaglia, Necib; Hegerberg, Schelin (Thomis 57'), Le Sommer
Paris-Saint-Germain: Kiedrzynek; Delannoy, Georges, Krahn, Houara; Hamraoui (Horan 58'), Seger, Cruz (Bresonik 69'), Kaci, Alushi; Asllani (Gama 79')
SCORE: 1-0, Schelin (4'). 1-1, Kaci (8'). 2-1, Hegerberg (60').
ARBITRE: Arbitre : Florence Guillemin - Avertissements Bussaglia (33') pour Lyon. Asslani (32'), Horan (67'), Gama (83'), Delannoy (90').
ÈVÉNEMENTS: 8ème journée de D1 Féminine - Stade de Gerland - 10 122 spectateurs.

La dernière fois que Lyonnaises et Parisiennes s’étaient rencontrées à Gerland, Paris s’était imposé (0-1). Les Lyonnaises qui avaient une revanche à prendre, ont cette fois-ci, pris le dessus et ont su imposer leur collectif. Paris, souvent présenté comme une grande équipe, a donc encore du chemin pour être à la hauteur de Lyon.

Les Lyonnaise après le but de Lotta Schelin

Un début de match intense

Avant cette 8ème journée de championnat, les filets parisiens n’avaient pas encore tremblés. Pourtant, les Lyonnaises auront mis 4 minutes pour ouvrir le score. C’est sur un mauvais dégagement de la défense Parisienne, qu’Ada Hegerberg reprend le ballon de la tête pour le dévier en faveur de Lotta Schelin. La Suédoise, d’un lobe, trompe Katarzyna Kiedrzynek et inscrit alors son dixième but en championnat (1-0, 4ème minute). Après cette ouverture du score rapide, les Parisiennes ne se relâchent pas et pressent les Lyonnaises. Un pressing qui sera gagnant. En effet, 4 minutes plus tard, sur une mauvaise relance de Sarah Bouhaddi sur Elise Bussaglia, Shirley Cruz s’empare du ballon pour ensuite faire une passe à Aurélie Kaci. D’un plat du pied, la Parisienne répond aux Lyonnaises en égalisant (1-1, 8ème minute). Le début de match se montre alors intense. Après cette égalisation, l’OL reprend la possession du ballon et domine largement le match, sans parvenir à reprendre l’avantage. En effet, les attaques Lyonnaises sont souvent coupées par le jeu physique des Parisiennes. Les Fenottes peinent également à la finition, à l’image de Lotta Schelin qui se trouve être un peu courte sur un centre d’Ada Hegerberg (14ème minute). D’ailleurs, la Norvégienne tente elle aussi sa chance. Sur un centre de Lara Dickenmann, d’un plat du pied, elle envoi le ballon bien au-dessus des cages (17ème minute). Quelques minutes plus tard, Ada Hegerberg retente sa chance sur un centre d’Amel Majri, mais manque le ballon en essayant une tête plongeante (20ème minute). Les Lyonnaises ont donc du mal devant le but, mais ont l’ascendant sur le match. Face à cette supériorité de Lyon, où  Paris subit le jeu Lyonnais, les Parisiennes se sentent dans l’obligation de se montrer physique, à l’instar de Sabrina Delannoy sur Eugénie Le Sommer (21ème minute) ou encore Caroline Seger sur Louisa Necib (22ème minute). Sabrina Delannoy échappera même de peu au carton jaune en première mi-temps, en étant l’auteure d’un tacle par derrière sur Eugénie Le Sommer (23ème minute). Les Parisiennes se montrent donc dures dans le jeu et sont assez aidées par une arbitre qui oubliera plusieurs penaltys. Notamment une main de Kheira Hamraoui dans la surface de réparation (27ème minute) ou encore une double faute dans la surface de réparation. D’abord Fatmire Alushi sur Louisa Necib et ensuite Kheira Hamraoui sur Eugénie Le Sommer (32ème minute). A la mi-temps, le score en restera donc à un partout.

Eugénie Le Sommer face à Sabirna Delannoy

Le savoir-faire Lyonnais

En seconde période, les Fenottes tournent le match entièrement en leur faveur et les Parisiennes semblent impuissantes. Les Lyonnaises ne mettent d’ailleurs peu de temps pour inquiéter de nouveau la défense adversaire. A la retombée d’un coup franc de Louisa Necib, Wendie Renard, gênée par la défense Parisienne, manque sa reprise (48ème). L’OL créer du danger devant la cage de Katarzyna Kiedrzynek, mais n’arrive pas être réellement dangereux. Il faut alors attendre l’entrée d’Elodie Thomis à la place de Lotta Schelin pour que le second but Lyonnais arrive. En effet, Elodie Thomis, bien décalée par Amandine Henry, centre parfaitement en faveur d’Ada Hegerberg. La jeune recrue Lyonnaise se jette alors sur le ballon pour marquer de la tête (2-1, 60ème minute).  Coaching gagnant donc pour Gérard Prêcheur. Face à cette supériorité Lyonnaise, les Parisiennes n’arrivent pas à répondre présente et font ne qu'accroître les fautes pour essayer de garder un minimum le pied sur le ballon. A l’exemple de Shirley Cruz qui commet un tacle sur Wendie Renard (66ème minutes) ou encore à celui de Lindsey Horan qui écope d’un carton jaune à la suite d’une faute sur Amel Majri, quelques instants plus tard (67ème minutes). Le match commence alors à être moins intense qu’en première période, mais les Lyonnaises continuent d’avoir le match en main malgré le jeu physique des Parisiennes. Le savoir-fair Lyonnais aura donc pris le dessus pendant ce match, notamment grâce à un collectif soudé et un milieux de terrain technique avec les très bonnes préstations d'Amandine Henry ou Louisa Necib. Au bout des 90 minutes, le score en reste alors à 2-1 en faveur de l’Olympique Lyonnais.

Amandine Henry face à Caroline Seger

Lors de ce match, Lyon c’est simplement montré au-dessus de son adversaire du soir, en montrant une qualité technique, une production de jeu mais aussi un collectif supérieur à Paris. Les Parisiennes qui ont su seulement répondre présente dans le domaine physique en étant auteures de nombreuses fautes, ont donc encore de quoi travailler pour être la hauteur de son rivale.

Les prochaines rencontres entre les deux équipes auront lieu en Ligue des Champions. C’est d’abord l’OL qui va se déplacer à Charléty pour le match aller des 8ème de finale, puis le PSG se déplacera de nouveau à Gerland pour cette fois-ci, le match retour.