L’arbitrage sous son plus mauvais jour

Aujourd’hui, on ne va pas mâcher nos mots, certains arbitres ont été pourris et ont carrément été décisifs pour certaines équipes. On ne parle pas ici d’un ou de deux cas isolés mais bien de quatre matchs où on se serait passés d’arbitres de ce calibre.

L’arbitrage sous son plus mauvais jour
Javier Hernandez, ce buteur hors-jeu

Catane – Juventus : 0-1

Premier match de la journée en Serie A, la Juventus, leader de la Série A, se déplaçait en Sicile du côté de Catane. Pas franchement un match très compliqué pour les hommes d’Antonio Conte, toujours suspendu et en tribune pour ce match mais l’arbitre a grandement aidé les Champions en titre.  Cet arbitre, c’est Andrea Gervasoni.  Arbitre en Serie A depuis la saison 2006/2007, il a distribué pas moins de 5 cartons jaunes, seulement en première mi-temps pour Catane et un carton rouge pour Marchese en seconde période. Ca faisait déjà beaucoup. Mais ce n’est pas tout. 57ème minute, Nicklaus Bendtner frappe au but, Coke Audujar détourne le ballon mais Arturo Vidal a bien suivi et marque dans le but vide. Sauf que Bendtner est hors-jeu et que l’arbitre aurait du refuser ce but. Certains diront que la Juventus est toujours dans les bons petits papiers des arbitres mais sur ce coup là, les Bianconeri n’avaient pas besoin de ce coup de pub pour s’imposer à Catane. Enfin, peut-être en fait.

Everton – Liverpool : 2-2

Un derby de la Mersey, c’est toujours assez chaud. En général, il y a des exclusions, des micros bagarres et encore certains noms d’oiseaux échangés sur le terrain. Mais pour cette année, c’était plutôt propre. Un match plaisant, un superbe plongeon de Luis Suarez devant David Moyes après le but contre son camp de Leighton Baines, 4 buts en première mi-temps, tout était parfait en ce début d’après-midi en Angleterre. Sauf que… dans les dernières minutes de la rencontre, Steven Gerrard botte un coup franc dans la boîte dévié par Sebastian Coates et bien repris par Luis Suarez qui pousse le ballon dans le but vide. Coup de sifflet, l’arbitre refuse le but. Apparemment, le buteur de Liverpool était hors-jeu. Hors-jeu, clairement inexistant  qui coute la victoire aux hommes de Brendan Rodgers. Certains diront qu’il y a une justice car Sebastian Coates s’est appuyé sur Phil Jagielka et que l’arbitre aurait du siffler faute. Mais l’arbitre ne l’avait pas vu…

Chelsea – Manchester United : 2-3

Encore une fois en Angleterre, tout était réuni pour assister à un match magnifique. Ou du moins sans accroc. Parce que le match a été magnifique. Un but contre son camp de David Luiz dans les premières minutes de la rencontre, un but de Robin Van Persie, qui marque son 4ème but en 3 rencontres à Stamford Bridge et qui confirme son statut de sérial buteur face aux Blues, un coup franc magnifique de Mata et une égalisation avant la mi-temps de Ramires. What else ? Mark Clattenburg a bien géré cette première mi-temps et il n’y a rien eu à dire. Sauf qu’en deuxième mi-temps, le 23ème acteur de la rencontre a tout simplement flingué la rencontre pour être poli. Averti juste avant la mi-temps, Fernando Torres s’est fait expulsé pour une soi-disant simulation. Pourtant, en revoyant l’action, on s’aperçoit que Johnny Evans a bien touché l’attaquant espagnol.  Pour l’exclusion de Branislav Ivanovic, il n’y a rien à dire puisque le Serbe est en position de dernier défenseur quand il accroche Ashley Young. Par contre, la cerise sur le gâteau intervient à la 75ème minute. Robin Van Persie met une frappe que Petr Cech  parvient à dévier sur le poteau.  Le portier des Blues tente de dégager son camp mais le ballon atterrit dans les pieds de Rafael qui frappe fort devant le but. Qui est à la réception ? Chicharito, sauveur de Manchester cette semaine face à Braga. Sauf que l’attaquant mexicain est hors-jeu. Et pas qu’un peu. Bien évidemment, Chelsea va tout donner pour aller chercher l’égalisation mais à 9 contre 11, c’est plutôt difficile.

Mark Clattenburg, cet artiste

Doit-on rappeler le passif de Mark Clattenburg ? Arbitre professionnel depuis 2004, l’Anglais est connu pour de nombreuses boulettes. En 2011, c’était l’arbitre d’un certain Wigan-Manchester United où Wayne Rooney avait mis un coup de coude à James McArthur. Pour ça, l’international anglais n’avait pas été expulsé. Il n’avait même pas pris d’avertissement. En huitième de finale de FA Cup de la même année entre Manchester City et Aston Villa, il avait mis un carton jaune à Balotelli pour un coup de coude sur Chris Herd alors qu’il méritait un rouge. Enfin, si ce n’était que ça… En 2005, il avait aussi notamment refusé un but à un ancien joueur de Tottenham alors que le ballon avait clairement franchi la ligne de but. Enfin, le meilleur pour la fin, en 2007, il avait expulsé Tony Hibbert d’Everton après consultation de Steven Gerrard dans le derby de Liverpool… Dernière petite statistique pour lui : sur les 17 cartons rouges distribués cette saison, Mark Clattenburg en a distribué 4, soit presque le quart en Premier League.

On a décidé de vous épargner le match d’Arsenal face à QPR où Arteta a marqué le seul but de la rencontre sur une énorme position de hors-jeu. A quand une journée de l’arbitrage en Angleterre ?