Rennes 1-1 ASSE : Sainté peut s'en vouloir !

Après un match nul, qu'on peut qualifier de contre-performance, obtenu face à Dijon samedi dernier (2-2), l'AS Saint-Étienne se déplaçait au Roazhon Park pour y affronter le Stade Rennais, qui restait sur deux succès sans prendre de but lors de ses deux derniers matchs (victoire 2-0 face à Troyes, puis victoire 2-0 à Amiens le week-end dernier), mais surtout sur une belle série de quatre matchs sans défaite (trois victoires, un match nul) depuis le 4 février 2018. Au match aller, les deux équipes s'étaient neutralisées. Gabriel Silva avait répondu à Benjamin Bourigeaud en première mi-temps, puis Jonathan Bamba, sur pénalty, avait répondu au pénalty de Wahbi Khazri. Retour sur cette belle affiche de la 29ème journée entre le Stade Rennais et l'AS Saint-Étienne. Au programme : résumé du match et statistiques !

Rennes 1-1 ASSE : Sainté peut s'en vouloir !
Ismaïla Sarr a répondu au premier but de Neven Subotic en Ligue 1. (Source : @DesignCsn sur Twitter)

Le Stade Rennais, cinquième avant le coup d'envoi, n'a plus perdu depuis le 4 février et une défaite en toute fin de match face à Guingamp. Mieux, les hommes de Sabri Lamouchi ont engrangé dix points sur douze possibles lors des quatre derniers matchs. Un retour en forme qui s'explique en partie par les beaux jours de Wahbi Khazri, buteur lors de trois des quatre derniers matchs du Stade Rennais. L'international tunisien est même remonté à la treizième place du classement des buteurs avec neuf réalisations en dix-sept matchs (0,53 but/match). De quoi rêver d'une éventuelle qualifiaction en coupe d'Europe en fin de saison.
De leurs côtés, les Verts vont eux-aussi bien mieux. Invincibles depuis le 21 janvier en championnat et une défaite 1-0 à Nice, les hommes de Jean-Louis Gasset sont remontés à la treizième place. Les Verts n'ont surtout plus perdu à domicile depuis le 15 décembre et une cinglante défaite face à l'AS Monaco. Un retour en forme qui se traduit par un mercato réussi dont le retour de prêt d'Anderlecht du buteur Robert Beric. Avec six buts en sept titularisations, l'international slovène affiche un très bon ratio de 0,57 but/match. L'attaquant stéphanois reste notamment sur un doublé inscrit le week-end dernier face à Dijon, son premier en Ligue 1.

Comme vous avez sûrement pû le comprendre, Sainté et Rennes surfent sur leurs formes du moment. Si l'on prend en compte uniquement les cinq dernières rencontres, le Stade Rennais, troisième (dix points sur quinze possibles), devance d'un petit point l'AS Saint-Étienne, quatrième (neuf points sur quinze possibles).

Pour ce qui est de la composition alignée par Sabri Lamouchi, c'est un 4-4-2 avec Wahbi Khazri et Diafra Sakho devant. Ismaïla Sarr et Benjamin Bourigeaud animeront les côtés tandis que Jérémy Gelin et Joris Gnagnon est la paire défensive chosie par le coach rennais.

Dans le onze stéphanois, la seule surprise est la présence de Robert Beric sur le banc. Le buteur des Verts, malade la veille, n'a pas été jugé apte par Jean-Louis Gasset. Du coup, le technicien des Verts a aligné Romain Hamouma, Jonathan Bamba et Kévin Monnet-Paquet forment le trio offensif de son 4-3-3. Pour le reste, aucune surprise.

Rennes a la possession dans ce début de match. Les joueurs stéphanois sont assez imprécis et ce sont les hommes de Sabri Lamouchi qui vont se procurer la première grosse occasion de ce match, quasiment dix minutes après le coup d'envoi.  Wahbi Khazri sert Benjamin Bourigeaud qui arme une reprise de volée en première intention. Stéphane Ruffier répond présent et repousse le ballon comme il le peut (9'). La réponse des Verts, quelques minutes plus tard, sera très timide. Loïc Perrin lance Romain Hamouma d'une superbe ouverture. L'attaquant stéphanois rate son contrôle dans la surface et Thomas Koubek intervient (12'). Sur un corner concédé par Mathieu Debuchy, Rémy Cabella remet en corner. Sur le second corner, Ole Selnaes sauve son camp devant Ramy Bensebaini (16'). La deuxième grosse occasion de ce match sera encore rennaise. Sanjin Prcić trouve Benjamin Bourigeaud grâce à une longue passe lobée. Ce dernier a de l'espace et place une reprise de volée du pied gauche. Stéphane Ruffier se détend et détourne le ballon. (22'). Dans la foulée, Wahbi Khazi accélère, percute, s'approche de la surface stéphanoise et frappe. Le portier stéphanois s'interpose du bout des doigts (23'). La domination (huit tirs, quatre cadrés pour les bretons, pas un seul tir cadré pour les stéphanois) et la maîtrise du ballon (60% de possession pour les hommes de Sabri Lamouchi) sont rennais, à n'en pas douter. Cinq minutes après la demi-heure de jeu, Rémy Cabella envoie un long ballon vers Romain Hamouma mais ce dernier n'arrive pas à le reprendre. Les Verts obtiennent tout de même un corner. Romain Hamouma s'en charge et dépose le ballon sur la tête de Neven Subotic. L'international serbe s'élance et place une tête dans le petit filet gauche de Thomas Koubek ! Les Verts ouvrent le score, contre le cours du jeu. C'est le premier but en Ligue 1 pour Neven Subotic (35'). Quasiment dans la foulée, Romain Hamouma lance parfaitement Jonathan Bamba qui se retrouve seul face à Thomas Koubek. Le meilleur buteur des Verts fait une feinte de frappe, frappe du plat du pied droit plein centre et le gardien rennais détourne sa frappe. Le ballon arrive sur Rémy Cabella, présent à la retombée, qui rate sa frappe alors que le but était vide ! Quelle occasion de faire le break manquée par les Verts (37'). Ce sera la dernière occasion de cette première période.

À la mi-temps, les Verts mènent légèrement contre le cours du jeu grâce au premier but de Neven Subotic. Néanmoins, les Verts ont très bien manoeuvré cette équipe rennaise en relançant parfaitement le ballon dans les dix dernières minutes. Les hommes de Jean-Louis Gasset pourront également s'en vouloir de ne pas avoir réussi à faire le break.
Les statistiques sont à l'avantages des rennais à la mi-temps : dix tirs (dont quatre cadrés) côté rennais, trois tirs (dont deux cadrés) côté stéphanois. 58% de possession pour les hommes de Sabri Lamouchi et 254 passes contre 163 pour les hommes de Jean-Louis Gasset.

Quasiment dès la reprise, Stéphane Ruffier rate sa relance. Benjamin Bourigeaud, opportuniste, récupère le ballon. Mais son contrôle est trop long mais permet à Wahbi Khazri de frapper. Sa frappe passe au-dessus du but de Stéphane Ruffier. Les rennais étaient tout proches d'égaliser dès le début de la seconde période (47'). Cinq minutes plus tard, Yann M'Vila distille une longue passe lobée pour Jonathan Bamba qui reprend du droit en une touche pour Mathieu Debuchy. Le latéral stéphanois se retrouve, seul, au point de pénalty.  Il se précipite pour frapper, sans contrôle, de volée, du pied gauche et le ballon passe au-dessus des cages de Thomas Koubek (52'). Deux minutes plus tard, Hamari Traoré, lancé par Ismaïla Sarr, obtient un contre favorable. Le latéral rennais centre mais Diafra Sakho et Benjamin Bourigeaud sont trop courts (54'). Dans la foulée, les stéphanois lancent une contre attaque. Kévin Monnet-Paquet, sur le côté droit du terrain, s'infiltre dans la surface et frappe du pied gauche. Il trouve la transversale ! Les occasions s'enchaînent de part et d'autre (55'). Romain Hamouma récolte le premier avertissement de la rencontre pour une faute sur Ramy Bensebaini (56'). Le match va ensuite légèrement baisser en intensité, le bloc stéphanois va de plus en plus reculer. Quelques minutes après l'heure de jeu, Jean-Louis Gasset effectue son premier changement : Jonathan Bamba est remplacé par Assane Diousse (67'). Huit minutes après son entrée en jeu, l'international sénégalais va être sanctionné du deuxième avertissement de cette rencontre pour une faute d'anti-jeu qui coupe la chevauchée d'Ismaïla Sarr (75'). Deux minutes plus tard, c'est Mathieu Debuchy qui reçoit à son tour son carton jaune (77'). Cela offre un bon coup-franc pour Wahbi Khazri mais sa frappe est repoussée Assane Diousse, dans le mur (78'). Dans la foulée, Jean-Louis Gasset opère son deuxième changement : Hernani remplace Romain Hamouma pour les dix dernières minutes (79'). Quelques minutes plus tard, les stéphanois vont se procurer une nouvelle occasion de tuer le match. Kévin Monnet-Paquet décale sur sa gauche Rémy Cabella, présent dans la surface. Le meneur stéphanois se défait de son vis-à-vis à l'aide de feintes de corps. Il enchaîne par la suite une frappe qui effleure le poteau de Thomas Koubek (82'). Deux minutes plus tard, ce sont les rennais qui vont tenter d'égaliser. À la suite d'un corner frappé par Benjamin Bourigeaud, Joris Gnagnon place une tête. La balle atterrit sur le pied de Stéphane Ruffier qui doit se mettre à genoux pour effectuer une parade un peu chanceuse (84'). Quelques instants plus tard, Benjamin Bourigeaud centre du pied droit et trouve la tête de Ismaïla Sarr, laissé libre par Loïc Perrin. Ce dernier dévie dans le petit-filet droit d'un Stéphane Ruffier qui ne peut rien faire. Les efforts des bretons ont fini par payer. C'est le quatrième but de l'ailier rennais cette saison (87'). Dans la foulée du but, Jean-Louis Gasset effectue son dernier changement : Oussama Tannane, de retour avec les pros, remplace Kévin Monnet-Paquet pour les dernières minutes de cette rencontre (88'). Sur l'action suivante, Ismaïla Sarr pousse une nouvelle fois Loïc Perrin à la faute. C'est la faute de trop estime monsieur Benoît Bastien qui sanctionne le défenseur français d'un carton jaune (89'). Après les deux minutes de temps additionnel comme annoncé, l'arbitre met un terme à cette belle rencontre.

Après avoir poussé tout au long de la rencontre, les Rennais sont parvenus à arracher l'égalisation pour fêter convenablement les 117 ans du club. En onze rencontres, ce Rennes - Saint-Etienne finit donc sur un huitième match nul. Les hommes de Jean-Louis Gasset pourront s'en vouloir de ne pas avoir tué le match. Les Verts sont passés tout près d'une très belle performance mais la série d'invincibilité se poursuit des deux côtés. C'est ainsi le septième match sans défaite pour les Stéphanois. Au niveau du classement, les rennais descendent à la sixième place tandis que les stéphanois remontent à la onzième place.
Pourtant, au vue des statistiques, on pourrait croire que ce match nul est plus que bien payé pour les Verts : dix-huit tirs (dont six cadrés) pour les bretons contre huit tirs (dont trois cadrés) pour les stéphanois. Une possession du ballon plus équilibrée qu'en première période : 53% pour les hommes de Sabri Lamouchi, contre 47% pour les hommes de Jean-Louis Gasset. Enfin, au niveau du nombre de passes, ça reste dans la lignée de la première mi-temps : 462 passes pour Rennes contre 350 pour Saint-Étienne.

Les notes du quotidien sportif l'Équipe :


Ruffier (7) - Debuchy (5), Subotic (6), Perrin (5), Gabriel Silva (5) - Selnaes (5), M'Vila (6),        Cabella (4) - Hamouma (5), Monnet-Paquet (5) Bamba (6).


Koubek (6) - Traoré (6), Gelin (4), Gnagnon (5), Bensebaini (6) - André (5) - Prcic (5) - Bourigeaud (6), Sarr (6) - Khazri (6), Sakho (4).

Jean-Louis Gasset hérite d'un 6, tout comme Sabri Lamouchu. Enfin, l'arbitre de cette rencontre, monsieur Benoît Bastien, hérite lui d'un 7.

Le prochain rendez-vous des Verts aura donc lieu dimanche prochain (17h), dans le Chaudron avec la réception de l'EA Guingamp pour le compte de la 30ème journée. Guingamp, treizième, ne compte qu'un point de retard sur Saint-Étienne. Mais les hommes d'Antoine Kombouaré viennent de subir une giffle à domicile face à l'OGC Nice. Hormis Paul-Georges Ntep, le groupe devrait être au complet. Il faudra poursuivre ces séries d'invincibiltés pour les Verts : la première qui dure depuis sept matchs où l'ASSE ne s'est pas inclinée, la seconde depuis presque trois mois où l'ASSE ne s'est plus inclinée à domicile.