Finale de CDL :A la fin c'est toujours Paris qui gagne
crédit photo / L'equipe

Finale de CDL :A la fin c'est toujours Paris qui gagne

En ce samedi soir au Matmut Atlantique, les Monégasques pouvaient prendre leur revanche sur les Parisiens. L'année dernière, les joueurs d'Unai Emery avaient largement surpassés les Assémistes avec une victoire 4-1. Bis repetita cette année tant les partenaires de Kamil Glik étaient en dessous de l'ogre Parisien.

hugo-caro
Hugo Caro

Dans un stade quasiment comble et avec deux parcages pleins, la fête avait tout pour être belle, elle la été pour les Parisiens. Supérieur aux joueurs de Léonardo Jardim au milieux de terrains et avec un Kylian Mbappe en très grande forme, il n'y a finalement pas eu match entre les deux meilleures équipes de France.

Une première mi-temps à sens unique

Le premier acte commence fort, le Paris Saint Germain obtient un penalty grâce à une percée de Kylian Mbappe qui perce dans l'axe et se fait tamponner par Kamil Glik. Penalty accordé par l'aide de l'arbitrage vidéo car Clément Turpin (arbitre sélectionné pour la coupe du monde 2018) avait initialement indiqué un hors-jeu. Il est revenu sur sa décision et accorde donc ce penalty qui est de suite transformé par Edinson Cavani. Les Monégasques vont ensuite essayer de revenir au score mais en vain et sur un contre très bien mené par l'inévitable Kylian Mbappe décidément très en forme contre son ancien club, l'ex-joueur de la principauté délivre une merveille de passe à Angel Di Maria qui trompe un Danijel Subasic pas très inspiré sur ce coup la. 2 à 0 au bout de 20 minutes de jeu, c'est difficile à encaisser pour les Monégasques. Le réveil des joueurs du Rocher se fait par l'intermédiaire de Rony Lopes qui, après une belle passe  de Joao Moutinho pique son ballon mais le tir passe juste à côté de la cage parisienne. 

37' minute, Radamel Falcao croit tromper Kevin Trapp d'une tête mais Clément Turpin refuse le but en faisant appel une fois de plus à l'arbitrage vidéo. Un hors jeu qui paraît tout de même très sévère au vu des images. Juste avant la mi-temps Danijel Subasic sauve cette fois-ci les Monégasques en repoussant un tir de Julian Draxler. 

Une deuxième mi-temps poussive.

Dans ce second acte, les Monégasques sont imprécis et décevants. A noter une belle frappe de Rony Lopes sur la barre transversale à la 57'. Edinson Cavani croit marquer le troisième but parisien à la 74' mais le but est logiquement refusé car il y avait hors-jeu. Les Assémistes sont apathiques et encaissent un troisième but à la 85' qui scelle le sort de ce match.

Quintuple champion en titre, les Parisiens prouvent une nouvelle fois leur supériorité sur la scène nationale. Quant aux Monégasques très décevants ce soir, il leur reste la deuxième place à consolider.

VAVEL Logo