Rennes ramène 1 point du Derby !

Nantes-Rennes à 19h30 un vendredi à l'occasion de ce derby le FC Nantes fête ses 75 ans. La composition de claudio Raniéri est marquée par la non titularisation de Rongier. Du coté rennais, les choix de Sabri Lamouchi sont surprenant : Zeffane joue milieu droit devant Danzé et au milieu la présence de Amalfitano.

Rennes ramène 1 point du Derby !
@staderennais
Nantes
1 1
Rennes

Les premières minutes sont marquées par un mouvement de protestation de la Brigade Loire à coups de lancés de balles de tennis sur le terrain. La rencontre est suspendu. Les minutes qui suivent sont largement à l'avantage des canaris, les rennais sont passif. Pour preuve la possesion affiche 61% pour les locaux contre 39% pour les visiteurs. Les bretons concèdent beaucoup de corners et Nakulma très vif inquiète la défense rouge et noir. Sala est tout proche d'ouvrir le score sur un centre de Thomasson (31'). Les rennais amorcent un petit réveil avec leur première frappe toutefois non cadrée (36'). Mais la sanction nantaise tombe après une pêrte de balle au mileu de terrain, les canaris entament une contre attaque, butte une première fois sur Koubek qui repousse( relache) au milieu de sa surface et Thomasson en profite pour ajuster (42'). 1/0, score logique à la mi-temps où les hommes de Sabri Lamouchi n'ont rien proposé.

Le retour des vestiaires est marqué par le premier changement rennais avec l'entrée de Sakho à la place de Danzé en grande difficulté et donc le replacement de Zeffane en défenseur droit. Dès le début de la seconde période une action de jeu, Sala en retard sur Siliki fait faute, deuxième carton jaune pour lui, les nantais sont à 10. Les rouges et noirs tentent alors de prendre le jeu à l'heure compte. Zeffane tente sa chance ( 50') puis Siliki dévié par Pallois demande un bel arrêt de Tatarusanu (54'). Mais cet avantage numérique ne profite pas aux rennais qui n'arrivent pas à réellment inquiéter les jaunes et verts et ce sont même eux qui sont les plus dangereux notamment sur contre attaque mais Koubek s'impose à plusieurs reprises et permet aux rennais d'espérer. Les hommes de Sabri Lamouchi n'arrivent pas à contourner le bloc nantais et à accélérer le jeu. L'étincelle rennaise vient à la suite d'un corner joué en deux temps, puis envoyé au second poteau, dégagé, le ballon revient dans les pieds de Siliki qui enroule sa balle du pied gauche pour tromper Tatarusanu, pas aidé par son défenseur Pallois (81'). Les 10 dernières minutes sont largment à l'avantage des visiteurs, les entrées de Gourcuff et Hunou permettent au rennais de mieux maitriser le ballon et de contourner le bloc nantais. Bensebaini très remouant sur son coté gauche amène le danger à coups de centres. Sur coup-franc Sakho est tout près de tromper le portier nantais (85'). La pression sa fait de plus en plus grande sur la défense des canaris, Khazri bute sur un Tatarusanu des grands soirs (86'). Et enfin c'est au tour de Gnagnon de trouver la route du gardien roumain sur une magnifique tête (88'). Le score en reste là.

1 partout score final, rencontre mitigée pour les rennais, qui ont été inexistants en première mi-temps. La composition de Sabri Lamouchi a peut-être déstabilié les joueurs. L'expulsion nantaise aurait pu leur être bénéfique plus tôt mais le manque de vitesse dans les passes, dans les décisions ne permettait pas au rennais d'inquiter les canaris. C'est un très bon James léa Siliki qui permet au rennais de revenir dans la rencontre à noter aussi la bonne prestation de Bensebaini. Les rennais restent 5è avant les rencontres de Montpellier, NIce et Sainté ce week-end.