Brest boit la tasse à Furiani

Bastia a largement dominé des Brestois inexistants (4-0), ce soir en Corse. Les coéquipiers de Jérôme Rothen ont leur maintien quasiment en poche, alors que ça sent fort la Ligue 2 à Brest.

Brest boit la tasse à Furiani
Bastia
4
0
Brest
Bastia: Landreau - Cioni (Inkoom, 61'), Marchal, Harek, Palmieri - Thauvin (Beauvue, 80'), Yatabaré, J. Faty, Rothen (cap) - Maoulida (Khazri, 33'), Modeste.
Brest: Hartock - Coulibaly, Traoré, Kantari (cap), Mendy - Touré (Lesoimier, 63'), Auras (Cappone, 78'), Sissoko, Raspentino - Grougi - Benschop (Ayité, 53').
SCORE: 1-0, 41', Khazri. 2-0, 50', Thauvin. 3-0, 71', Thauvin. 4-0, 79', Modeste (pen.)
ARBITRE: M. Millot. Avertissements : Grougi (45'), Mendy (58') pour Brest. Expulsion : Hartock (76') pour Brest.
ÈVÉNEMENTS: 31e journée de Ligue 1, disputée au stade Armand-Cesari (Furiani) à Bastia entre Bastia et Brest.

Le départ de Landry Chauvin cette semaine n’a, semble-t-il, rien changé. Corentin Martins, entraîneur intérimaire pour la troisième fois de sa carrière, a vu ses joueurs couler face à des Bastiais montrant beaucoup plus d’envie et dominant largement la rencontre.

Florian Thauvin, l’homme en forme au SCB

Le tarif bastiais est de quatre buts par rencontre sur les deux derniers matchs, avec à chaque fois un doublé de Florian Thauvin. Le jeune (20 ans) milieu droit a récidivé ce soir, après Lyon (4-1) et Valenciennes (3-4 au Hainaut). Il a été omniprésent tout le match, et est l’homme de la rencontre. Assurément, Lille a flairé le bon coup en le recrutant pour la saison prochaine.

Bastia domine donc son adversaire, et l’ouverture du score est retardée par Johann Hartock, qui réalise une superbe parade face à Modeste (29’). Alors que la rencontre est retombée dans un faux-rythme, les Turchini parviennent à résoudre l’équation : comment marquer face à une équipe jouant très bas. Ne perdons pas de vue que Brest reste souvent sur ses arrières, et envoie son attaquant Benschop essayer de se dépêtrer. Du kick’n rush en fait. Wahbi Khazri (rentré quelques minutes plus tôt, à la place de Maoulida, blessé) déjoue donc les plans finistériens en frappant directement un coup-franc à l’angle de la surface, sur lequel le gardien breton ne peut rien faire (41’). A la pause l’avantage est mérité pour Bastia.

Brest se dirige vers la Ligue 2

La deuxième mi-temps est cauchemardesque pour les coéquipiers de Bernard Mendy. Rothen récupère un mauvais dégagement de la défense et centre pour Thauvin, qui coupe la trajectoire et double la mise pour les Corses (50’). Brest réagit, et Ayité dévie le centre de Mendy sur le poteau (58’). Le SB29 est définitivement cuit quand Thauvin, parti dans le dos de la défense, trompe Hartock (71’). Le gardien formé à Lyon ne finit pas le match, à cause d’un tacle en retard sur Modeste. Il est exclu, et M. Millot désigne également le point de penalty. La sentence est transformée par Modeste lui-même (79’). Les hommes de Frédéric Hantz méritent largement leur succès.

Avec 39 points, Bastia a quasiment assuré son maintien. Les Corses pourront atteindre la barre symbolique des 42 unités s’ils s’imposent à Lorient la semaine prochaine. Pour Brest, la réalité est moins rose : avec huit points pris en 2013, la série compliquée se poursuit. Relégable depuis la semaine dernière, les coéquipiers d’Ahmed Kantari sont fortement pressentis pour rester dans la zone rouge jusqu’à la fin de la saison.

Photo : Florian Thauvin. Crédits : Maxppp