Un nul au bout de l'ennui

A l'issue d'une rencontre peu reluisante, Saint-Etienne n'a pu faire mieux que partager les points à Valenciennes (0-0), en ouverture de la 32e journée de Ligue 1. Sa place sur le podium est fragilisée.

Un nul au bout de l'ennui
Crédit photo : PANORAMIC
Valenciennes
0
0
Saint-Etienne
Valenciennes: Penneteau – Mater (Cap.), Rose, Angoua, Bong – Sanchez, Sankharé, Gomis – Melikson, Nguette, Danic
Saint-Etienne: Ruffier, Clerc, Perrin (cap), Sall, Brison, Guilavogui, Bodmer, Cohade, Mollo, Hamouma, Aubameyang
ARBITRE: Bartolomeu Varela (FRA)
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 32e journée - Stade du Hainaut

La seule satisfaction de la soirée pour les joueurs du Forez, c’est le prolongement de leur invincibilité en 2013. A part ça, la performance a été loin d’enthousiasmer les supporters Stéphanois et le staff vert. L’ASSE est bien entrée dans son match, et a montré de belles dispositions pendant une partie des premières quarante-cinq minutes. Par la suite, il ne s’est rien passé et Nicolas Penneteau n’a même pas été contribution au cours de la deuxième période. Les Valenciennois, eux, en manque de confiance au vue de la spirale de résultat qui est la leur ces dernières semaines, n’ont pas été plus entreprenants.

Ce partage des points permet à Saint-Etienne de garder sa troisième marche du podium, mais cette dernière est mise en porte-à-faux puisque l’OL, qui reçoit le Téfécé dimanche en fin d’après-midi et le LOSC, qui défie l’OM un peu plus tard dans la soirée, doubleront le club entraîné par Christophe Galtier s’ils étaient amenés à s’imposer. Peu bousculés par Valenciennes, les Stéphanois n’ont pas profité de la passivité nordiste pour enflammer la rencontre. Seules deux opportunités concrètes d’ouvrir le score se sont présentées à eux : Aubameyang sur un tir en angle fermé, après une mauvaise passe en retrait de Mater (15e), puis à nouveau PEA sur une tentative enveloppée et flottante qui a fui le cadre de quelques centimètres (45e).

Dans le deuxième acte de ce Valenciennes – Saint-Etienne, les Verts disparaissent des radars. Leurs adversaires se mettent même à dominer les débats, et se créent quelques situations. Danic, sur un coup-franc décalé sur la droite, n’a pas cadré (66e), lui qui avait adressé à la demi-heure de jeu une jolie frappe de l’intérieur du gauche (27e). Et surtout Vincent Aboubakar, seul à cinq mètres de la cage de Ruffier, n’a pu faire autre chose que trouver le petit filet extérieur (90e). C’était une occasion en or pour le Camerounais de faire empocher à son équipe trois points précieux dans la course au maintien. Car c’est bien l’objectif de Valenciennes, qui peine en cette année 2013 : sauver sa place en Ligue 1.