Une confrontation qui laisse à désirer

Tous les deux qualifiés pour la finale de la ligue des champions, les deux patrons de la Bundesliga s'affrontent ce samedi en championnat pour une répétition générale. Le score est d'un but partout à la fin du match, espérons que le jeu soit de meilleure facture en coupe d'Europe.

Une confrontation qui laisse à désirer
sofoot.com
Borussia Dortmund
1
1
Bayern Munich
Borussia Dortmund : Weidenfeller - Großkreutz, Subotic, Santana, Schmelzer - Kehl (Reus, 71ème), Sahin - Kuba, Gündogan (Leitner, 16ème), Schieber – Lewandowski
Bayern Munich : Neuer - Rafinha, van Buyten, Boateng, Contento - Tymoschuk, Gustavo - Shaqiri, Pizarro (Muller, 76ème), Alaba – Gomez (Can, 67ème)
ARBITRE: Peter Gagelmann
ÈVÉNEMENTS: Samedi 04 mai 2013 Coup d'envoi : 18h30 Stade : Signal Iduna Park

Déjà champions depuis plusieurs matches, le Bayern arrive à Dortmund libéré de toute pression tandis que le Borussia est lui sur de finir second du championnat.

Une première ennuyeuse

De nombreux cadres laissés sur la touche en ce début de match des deux cotés. Ribéry-Muller-Robben qui a dominé le Barça est remplaçant avec Schweinsteiger ou encore Mandzukic coté Bavarois, la paire Reus-Götze notamment coté Borussian.

Démarrant sur un faux rythme, peu d'occasions à se mettre sous la dent en ce début de match. A la huitième minute Shaqiri tente un retour dans l'axe avant de frapper, Gomez attendait un centre esseulé au point de pénalty. La frappe est contrée par le défenseur adverse. Sahin, qui revient petit à petit à un niveau convenable décale à la onzième minute Kuba qui dribble avant de déposer un centre appliqué dans la course de Grosskreutz qui reprend le cuir d'un plat du pied bien dosé. Le BVB ouvre le score : 1-0. L'important au-delà du score est de ne pas se blesser à quelques semaines de la finale tant attendue, Gundogan sort ainsi (13ème) remplacé par Leitner dès une petite douleur ressentie à la cuisse. On ne prend pas de risques du coté de Jurgen Klöpp. Laissant la posession à l'adversaire, Dortmund se fait rejoindre rapidement. Sur une action semblant anodine, Rafinha centre pour la tête de Gomez, celui-ci la reprend bien et le poteau est synonyme d'égalisation coté Munichois (23ème, 1-1). La mi-temps se muscle légérement et Boateng ou encore Gustavo recoivent des avertissements par Mr Gagelmann. 1-1 à la pause, rien de transcendant entre ces deux équipes qui n'en demandent pas plus.

 

Un peu plus d'action ..

Toujours peu d'occasions à la reprise, le rythme reste lent mais plus de gros tâcles ou de coups. Bref l'important est là. La preuve avec Robert Lewandoski, le quadruple buteur face au Real qui se retrouve seul face à Manuel Neuer pour un pénalty à l'heure de jeu (Boateng, faute dans la surface) et c'est l'international allemand qui l'emporte : toujours un but partout. Menant déjà 3-0 au niveau des cartons, les Bavarois continuent leur course en tête avec Rafinha qui fait un doublé, le jaune tout d'abord (62ème) et le rouge quelques minutes plus tard (64ème) après un vilain coup de coude sur Blaszczykowski. Le Bayern finira donc la partie en infériorité numérique. Le Borussia profite de cette sortie pour prendre le jeu à son compte. Désormais, la domination est jaune et noire. Sahin s'essaye à plusieurs reprises, Reus rentre, Schieber tente sa chance, Munich est sur le reculoir malgré la rentrée de Thomas Muller. Le score en reste là, les deux équipes se quittent dos à dos et personne ne se plaint de ce résultat.

N'ayant plus rien à jouer, les deux clubs se fichent du résultat. Personne ne s'est blessé (Gundogan était un choix préventif), seul Rafinha est exclu mais le capitaine Philipp Lahm retrouvera ainsi sa place la semaine prochaine. Une véritable opposition amicale avait donc lieu aujourd'hui à Iduna Park, avant la plus importante dans trois semaines, à Wembley.