Le PSG féminin disputera également la Ligue des Champions la saison prochaine

La 21ème journée de Division féminine nous a offert un véritable choc cette après-midi dans le haut du tableau. Un véritable match à six points. Le fameux derby francilien a, comme à l'accoutumée, débouché sur un match disputé et engagé avec beaucoup de duels, parfois même spectaculaires. Les données étaient claires au coup d'envoi : Juvisy devait impérativement s'imposer sur sa pelouse pour revenir à un point du PSG et continuer de rêver à la Ligue des Champions, compétition qu'aucune équipe n'a pour l'instant réussi à disputer deux années d'affilées en terminant second du championnat. Pour Paris, un résultat nul ou une victoire leur assurait de participer à la Coupe d'Europe l'année prochaine. Il s'agissait par la même occasion d'effacer l'élimination subie en Coupe de France la semaine dernière face à St Etienne.

Le PSG féminin disputera également la Ligue des Champions la saison prochaine
http://www.une-deux.net/5-talents-a-surveiller-Lindsey-Horan-Paris_a1753.html
Juvisy
0 2
PSG
Juvisy: Mancion (Zvarych, 33ème), Soyer, Dusang (Mendes, 64ème), G. Butel, A. Butel, Soubeyrand (cap.), Coquet, Dahou (Tounkara, 42ème), Thiney, Machart, Cayman
PSG: Benameur, Boulleau, Delannoy (cap.), Krahn, Houara, Kaci, Cruz, Bresonik (Pizzala, 90ème), Heath, Asllani (Hamraoui, 68ème), Horan
SCORE: 0-1, Horan (9ème), 0-2, Horan (51ème).
ARBITRE: Delannoy (61ème), Soubeyrand (60ème), Bresonik (75ème)
ÈVÉNEMENTS: 21ème journée de D1 féminine Stade Maquin de Viry-Chatillon (91) environ 1000 spectateurs.

Le PSG féminin sera donc bien Européen la saison prochaine. L'équipe dirigée par Farid Benstiti a en effet validé son ticket pour la prochaine Ligue des Champions en venant à bout d'une courageuse équipe de Juvisy. Et l'ex-entraîneur lyonnais peut être satisfait tant son équipe a paru solide et bien organisée tactiquement.                           Les Parisiennes avaient en effet sûrement à coeur d'oublier leur terrible désillusion de Coupe de France la semaine passée. Et cela s'est vu dès l'entame.

Horan montre la voie dès l'entame 

Il ne fallait donc pas arriver en retard au stade en cette après-midi pluvieuse du côté de Viry-Châtillon. Que l'on soit supporter de Juvisy ou du Paris-Saint-Germain.               Car l'équipe coachée par Sandrine Mathivet a plutôt réussi son entame de match avant de se faire surprendre dès la 9ème minute de jeu par une superbe frappe en pleine lucarne signée de l'américaine Lindsey Horan. Cette même Horan a décidément donné bien du fil à retordre à la défense juvisienne tout au long de la partie. Elle est même à l'origine, à la suite d'un impressionnant choc aérien, de la sortie de la gardienne Marion Mancion, obligée de céder sa place à la remplaçante Iryna Zvarych.                          On approche de la mi-temps et Juvisy tente tant bien que mal de résister aux assauts de Parisiennes déterminées à se mettre rapidement à l'abris. Mais malgré deux situation chaudes du côté du PSG, le score reste de 1-0 à la pause. Le PSG gère tranquillement son avantage tandis que Juvisy peine à s'approcher des cages de Benameur.

"Au Trocadéro c'était pas nous"

Juvisy rentre une nouvelle fois bien dans sa deuxième mi-temps avec dès la 48ème minute une grosse occasion par l'intermédiaire de Julie Machart à la suite d'un corner bien frappé par Sandrine Soubeyrand. Dans la foulée le contre parisien emmené par Kosovare Asllani débouche sur un corner. Heath se charge de le frappe et trouve Horan qui signe un doublé à la suite d'un ballon mal dégagé par Zvarych. Il s'agit de son 16ème but en championnat. Juvisy semble K.O et peine à réagir. Paris, toujours bien en place continue de placer quelques banderilles (Tobin Heath, 78ème). Farid Benstiti choisit ensuite de densifier son mileu de terrain en remplaçant Asllani par Kheira Hamraoui à la 68ème. Horan continue de faire la loi sur les coups de pied arrêtés (tête à la 70ème). 

En tribune, l'ambiance est plutôt bon enfant et le message des supporters parisiens se veut clair : "Au Trocadéro c'était pas nous" scande le kop parisien en référence aux débordements de lundi dernier dans le cadre de la remise du trophée du PSG où les ultras parisiens ont immédiatement été montrés du doigt. 

Côté terrain, Cayman tente un lob astucieux à la 76ème minute, sans succès. Mais Juvisy manque réellement le coche à la 79ème minute à la suite d'un centre de Machart mal repoussé par Benameur. Soubeyrand, sur son mauvais pied (le droit) manque l'immanquable aux six mètres. Juvisy vient de laisser passer sa dernière chance. 

Comme déjà deux fois cette saison (en championnat et en coupe), les Parisiennes l'emportent assez logiquement sur le score de 2-0 face aux Juvisiennes et peuvent savourer leur retour en Ligue des Champions. Cette victoire leur assure de finir à la 2ème place avec désormais une avance confortable de 7 points d'avance sur leur adversaire du jour. Au coup de sifflet final, l'ambiance est ainsi à la fête avec toutes les joueuses du PSG réunies en cercle dans le rond central.