ABBY WAMBACH, 160e du nom !

Après leur succès 4-1 obtenu face à ce même adversaire samedi dernier, les joueuses américaines avaient à coeur de réitérer ce résultat devant le public de la Red Bull Arena. Sur le terrain, on a surtout vu une joueuse tout particulièrement...

ABBY WAMBACH, 160e du nom !
Abby Wambach auteur d'un quadruplé et nouvelle détentrice du record du nombre de buts en sélection, avec 160 unités (crédit photo : Don Emmert, AFP)
USA
5
0
Corée du Sud
USA: Hope Solo (Jill Loyden 45') - Crystal Dunn, Christie Rampone (C) (Becky Sauerbrunn 48'), Whitney Engen, Meghan Klingenberg (Kelley O'Hara 51') - Heather O’Reilly, Carli Lloyd, Lauren Cheney (Yael Averbuch 70'), Megan Rapinoe - Alex Morgan (Sydney Leroux 49'), Abby Wambach (Christen Press 58')
Corée du Sud: Kim Jungmi - Kim Jhyeri, Shim Seoyeon (C), Lim Seonjoo, Lee Sejin - Cho Sohyun, Kim Narae, Younga - Jequn Euhna (Kim Sangeun 76'), Ji Soyun, Park Heeyoung
SCORE: 1-0 Abby Wmbach 11e, 2-0 Abby Wambach 20e, 3-0 Abby Wambach 31e , 4-0 Abby Wambach 45e+2, 5-0 Lauren Cheney 65e
ÈVÉNEMENTS: Match amical, Red Bull Arena - Harrison - New Jersey, coup d'envoi : 01h30 ( heure française)

Une rencontre à sens unique

La première occasion du match est pour les USA, et pour Megan Rapinoe, qui voit son tir échouer dans le petit filet, à la 15e seconde du match.
Les Coréennes ne parviennent que très rarement à franchir la ligne médiane, et ne se procurent aucune véritable occasion durant ce match.

A l'inverse des Américaines qui se procurent de nombreuses occasions et rejoignent les vestiaires sans avoir été inquiétées.
Hope Solo qui n'a rien eu à faire est remplacée à la mi-temps par Jill Loyden, la gardienne du Sky Blue FC.
Dans la foulée, Tom Sermanni procède à deux nouveaux changements, en remplaçant Christie Rampone par Becky Sauerbrunn (48e) et Alex Morgan par Sydney Leroux (49e). Puis c'est Kelley O'Hara qui fait son entrée à la 51e minute, à la place de Meghan Klingenberg.
Lors de sa sortie, la Capitaine de la sélection américaine a remis son brassard à Abby Wambach.

Le Ballon d'Or cède à son tour sa place à la 58e minute, sous l'ovation du public et les félicitations de ces coéquipières, remplacée par Christen Press, et remet son brassard à Heather O'Reilly.

Durant les premières minutes de la seconde période, les Championnes Olympiques continuent à se procurer de nombreuses occasions, malgré le fait que l'intensité soit quelque peu retombée. Les Coréennes ont quant à elles toujours autant de mal à s'approcher du but américain.

Les dernières minutes du match sont compliquées pour la défense et pour la gardienne coréenne, qui doivent redoubler d'efforts pour ne pas voir le score s'aggraver.


Abby, of course !

L'ouverture du score provient à la 11e minute par Abby Wambach, sur une passe de Lauren Cheney.
Avec ce but, le Ballon d'Or 2012 atteint la barre des 157 buts en sélection, et n'est donc plus qu'à une unité de Mia Hamm.

Record qu'elle égalise 9 minutes plus tard, elle vient marquer de la tête, bien servie une nouvelle fois par Lauren Cheney.

31e minute : Moment historique, Abby Wamach réalise le triplé et donc un record, en atteignant les 159 buts en sélection. Elle marque de la tête, suite à un corner de Megan Rapinoe. Toutes ses coéquipières, ainsi que le banc américain (excepté Hope Solo restée dans ses buts) sont venues la célébrer sur le terrain.

Dans le temps aditionnel Alex Morgan délivre une passe décisive pour Abby Wambach, encore elle, qui se trouve dans un très grand soir, et porte le record à 160 buts !
Avec un quadruplé et l'acquisition du record de buts en sélection, l'attaquante américaine a réalisé un très grand match, qui restera surement dans l'histoire.
Avant qu'une autre joueuse ne batte à l'avenir Abby Wambach, qui a encore de nombreuses occasions d'améliorer cette statistique.

Après avoir offert les deux premiers buts, Lauren Cheney marque à son tour et clos le score à 5-0, sur un joli centre de Kelley O'Hara (65e).

Les USA s'imposent donc facilement dans un match dominé de la tête et des épaules, et dans lequel on retiendra surtout la performance du Ballon d'Or, Abby Wambach.