Toujours pas de victoire à l'Euro

Dans un match serré, d’abord pauvre en occasion dans le premier acte puis très ouvert dans le second, Norvégiennes et Islandaises se sont logiquement partagées les points.

Toujours pas de victoire à l'Euro
http://www.uefa.com/
Norvège
1
1
Islande
Norvège: Hjelmseth – Akerhaugen, Christensen, Ronning, Mjelde – Stensland (Mykjaland, 75e), Isaksen, Gulbrandsen – Hegland, Hansen (Kaurin, 84e) – Hegerberg (Thorsnes, 75e).
Islande: Gunnarsdottir - Gislardottir, Jonsdottir, Atladottir (Viggosdottir, 63e), Larusdottir – Gunnarsdottir, Brynjarsdottir (Omarsdottir, 83e) – Magnusdottir, Fridrikdottir (Thorsteinsdottir, 63e) – Vidarsdottir, Honnudottir.
SCORE: 1-0, 26e, Hegland. 1-1, 85e, Gunnardottir.
ARBITRE: Katalin Kulscar (HUN).
ÈVÉNEMENTS: Groupe B - Match de poule

La Norvège prend les choses en main

Dans un premier acte assez pauvre en occasion de but, les deux équipes ont tenté d’ouvrir le score par des tirs à mi-distance. Moins actives dans le camp adverse, les Islandaises ont pourtant cadrées plus de frappes que les Norvégiennes, mais sans réussite. Ce sont donc des Norvégiennes vêtues de rouge qui vont ouvrir la marque grâce à Hegland dès la 26e minute. Hjelsmeth, la gardienne norvégienne, tente un long dégagement en direction de Hegerberg. La jeune attaquante de 18 ans ne touchera pas le ballon tout comme la défenseure au marquage de celle-ci, laissant champ libre à Hegland. L’ailière gauche file droit au but et trompe une Gunnarsdottir pourtant bien sortie d’un petit lob qui heurte le poteau droit de la gardienne avant de rentré tranquillement dans le but. Les Islandaises, pas beaucoup plus puissante et agressive offensivement après l’ouverture adverse et diminuant presque à néant le peu de pression qui pesait sur le but norvégien, ne tentera qu’une frappe non-cadrée par Magnusdottir.

L’Islande revient de loin

Cependant, ce sont des Islandaises pleines de bonnes intentions qui reviennent sur la pelouse.  Plus offensives, les joueuses de l’île vont mettre de plus en plus de pression sur la cage adverse au fil des minutes. Magnusdottir (52e, 65e, 79e, 83e) , Gunnarsdottir (57e, 76e), Thorsteinsdottir (72e), Honudottir (73e) et Vidarsdottir (76e) frappent tout au long de la seconde période et c’est finalement Gunnardottir qui va réussir à prendre la défense à défaut. En pénétrant dans la surface de réparation norvégienne, elle s’écroule face à Christensen, la capitaine norvégienne. L’arbitre de la rencontre siffle sans hésitation et montre le petit point blanc. C’est Gunnarsdottir elle-même qui se charge de la sentence et trompe d’un contre-pied la gardienne norvégienne (85e). Aucune équipe ne crééra d'autres réelles occasions en toute fin de match.

 La Norvège aura donc tenu son avantage jusqu’à la 85e minute et l’égalisation tardive de l’Islande. Les deux équipes nationales se séparent sur un match nul et le tournoi ne voit toujours pas venir au monde la première victoire de l’Euro.