L'Allemagne cale d'entrée

Après le score de parité entre la Norvège et l'Islande en fin de journée, la deuxième opposition du groupe B voyait la grandissime favorite, quintuple tenante du titre, l'Allemagne affronter une équipe des Pays-Bas difficile à battre mais qui a jusqu'à présent connu des difficultés à s'affirmer sur le plan européen. La pression était donc plus que jamais sur des allemandes victorieuses des cinq dernières éditions du Championnat d'Europe. Attention tout de même car l'Allemagne présente en Suède une équipe rajeunie compte tenu des nombreuses absences (forfait de Odebrecht, Faisst, Popp, Kulling, Peter ainsi que la parisienne Linda Bresonik).

L'Allemagne cale d'entrée
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000175/match=2010714/postmatch/photos/photo.html#1970676
Allemagne
0 0
Pays-Bas
Allemagne: Angerer, Maier, Krahn, Bartusiak, Cramer, Kessler (Laudehr, 45ème), Goessling, Lotzen (Leupolz, 73ème), Marozsan, Mittag, Okoyino Da Mbabi
Pays-Bas: Geurts, Bito, Koster (cap.), Heiligenberg, Hoogendijk, Van de Ven, Spitse, Melis, Van de Donk, Martens, Slegers
ARBITRE: Arbitre : Silvia Tea Spinelli (ITA), joueuses averties : Maier (15ème), Kessler (36ème), Cramer (73ème), Bito (87ème)
ÈVÉNEMENTS: Euro 2013 - Phase de groupe : Groupe B - Myresjöhus Arena

La rencontre débute avec deux équipes faisant bien circuler le cuir avec notamment une équipe d'Allemagne bien rodée. Le début de match est assez plaisant avec beaucoup de rythme. La première alerte est allemande avec à la 6ème minute une première situation signée Okoyino, sans danger pour la portière néerlandaise, Geurts. Les Pays-Bas se procure leur première occasion franche à la 17ème minute par l'intermédiaire de Martens sur une frappe splendide qui prenait la direction de la lucarne de Angerer qui réalise sur cette action une superbe parade. Les néerlandaises jouent crânement leur chance et obligent l'expérimentée gardienne allemande à réaliser une nouvelle prouesse sur une tête dangereuse de Van de Ven à la réception d'un corner tiré par Spitse. Les allemandes réagissent timidement par la numéro 9 Lotzen sur une frappe captée sans problème par Geurts à la 24ème minute. Il s'agit à n'en pas douter d'une sérieuse opposition pour l'Allemagne. Les deux équipes sont bien en place en cette première période et proposent un bon football à défaut d'être efficaces. Les allemandes sont proches d'ouvrir le score à la 28ème minute à la suite d'une frappe de Kessler contrée in extremis par la défense néerlandaise. Les Pays-Bas sont en difficulté en cette fin de première mi-temps et la grosse erreur de relance de Geurts à la 36ème minute aurait pu leur coûter cher. La pression allemande s'intensifie et l'arbitre italienne oublie même un pénalty 3 minutes plus tard à la suite d'une faute pourtant évidente sur Lotzen. Les allemandes ne protestent pas et l'arbitre renvoie donc les 22 actrices de la rencontre à la pause sur ce score nul et vierge. A la mi-temps, les Pays-Bas réalisent un très bon coup en tenant en échec l'une des principales favorites de cet euro. 

Les allemandes rentrent aux vestaires bredouilles

L'Allemagne démarre le second acte tambour battant avec de belles séquences de jeu sans pour autant se créer d'occasion franche. La latérale Leonie Maier, très tranchante sur son côté droit distille quelques bons ballons comme sur ce centre sur la tête de l'entrante Laudehr à la 50ème. La plus grosse occasion du match intervient à l'heure de jeu où Melis, l'avant-centre néerlandaise, idéalement servie dans le dos d'une défense allemande apathique depuis quelques minutes manque son duel avec la portière allemande. On se dit que cela commence à faire beaucoup d'avertissements pour l'Allemagne. Les néealandaises ont cependant beaucoup de mal à progresser dans le camp adverse tandis que les allemandes manquent d'inspiration avec notamment beaucoup d'attaques dans l'axe. Roger Reijners, le sélectionneur des Pays-Bas ne préfère de son côté pas toucher à la "mécanique orange" avec d'éventuels changements, voyant que son équipe tient bon et maîtrise relativement bien son sujet. Ce manque d'inspiration côté allemand se traduit parfois même par un sentiment d'impuissance caractérisé par des frappes lointaines et quelques fautes évitables.

Deuxième pénalty oublié pour l'Allemagne

La fin de match est néerlandaise mais sur une attaque allemande à la 83ème minute, l'arbitre oublie une nouvelle fois un pénalty pour l'Allemagne à la suite d'une main. Toujours pas de scandale ni de mot déplacé envers l'arbitre (ce qui est, avouons-le très dépaysant lorsque l'on compare avec le footbal masculin). Le coup de sifflet final approche et les allemandes ne trouvent toujours pas la solution face aux même onze de départ néerlandais depuis l'entame de cette rencontre puisqu'aucun changement n'a été effectué du côté des Pays-Bas. Des néerlandaises qui ont même l'occasion de l'emporter sur un ultime contre bien rattrapé par la défense allemande. L'Allemagne cale donc dans ce premier match qui constitue une entrée en matière hésitante. Un euro décidément très serré et indécis qui pourrait bien nous réserver quelques surprises. On souhaite aux bleues davantage de réussite demain face à la Russie pour leur premier match dans ce Championnat d'Europe pour l'heure pauvre en buts.