L'Allemagne assure l'essentiel

Comme la Suède, l'autre favorite de cet Euro (avec la France), l'Allemagne n'avait pas d'autre choix que de gagner son deuxième match avec un petit point au compteur suite à sa timide entame face aux Pays-Bas (0-0). L'Islande fait figure de proie idéale, elle qui s'est toujours inclinée face aux allemandes en douze confrontations.

L'Allemagne assure l'essentiel
http://fr.uefa.com/womenseuro/news/newsid=1781296.html
Islande
0 3
Allemagne
Islande: Gunnarsdóttir, Viggósdóttir, Jónsdóttir, Gunnarsdóttir (Vidarsdóttir, 60ème), Gísladóttir, Magnúsdóttir, Ómarsdóttir (Ódinsdóttir, 70ème), Vidarsdóttir, Lárusdóttir, Thorsteinsdóttir, Hönnudóttir
Allemagne: Angerer, Bartusiak, Maier, Krahn, Kessler, Cramer, Leupolz, Okoyino da Mbabi Goessling (Laudehr, 70ème), Marozsán (Mittag, 74ème), Lotzen, (Bajramaj, 64ème)
SCORE: 0-1, 24ème, Lotzen. 0-2, 55ème, Okoyino. 0-3, 84ème, Okoyino.
ARBITRE: Arbitre : Kirsi Heikkinen (FIN) - joueuses averties : Cramer (53ème) pour l'Allemagne, Jónsdóttir à la 72ème pour l'Islande
ÈVÉNEMENTS: Euro féminin 2013 - Groupe B - Växjö Arena (Växjö)

La partie débute avec le scénario attendu, c'est-à-dire une équipe allemande assez vite entreprenante et dominatrice et une équipe d'Islande très regroupée dans sa moitié de terrain. Marozsàn se met en évidence à la 8ème minute sur une reprise de volée sans danger pour la gardienne islandaise. L'Islande affiche déjà d'énormes difficultés dans la possession de balle en début de match. Les allemandes récupèrent en effet très vite le ballon et à la 17ème minute, l'attaquante allemande Lotzen place une tête extrêmement dangereuse à la réception d'un coup franc bien tiré par Marozsàn. Il faut une très belle envolée du dernier rempart islandais pour sauver cette balle de 1-0 qui vient heurter ensuite sa barre transversale. Le corner qui suit est presque décisif sur une déviation de Okoyino repoussée aux six mètres par une défense islandaise à l'agonie. 

Lotzen montre la voie 

L'ouverture du score allemande intervient à la 24ème minute sur une belle action conclue par Lotzen (1-0). Idéalement servie, la buteuse réussit son crochet sur sa vis-à-vis et enchaîne parfaitement par un tir du pied gauche qui ne laisse aucune chance à la gardienne islandaise qui n'avait pourtant pas démérité jusque là. Il s'agit du premier but de Lotzen en sélection et il est bien entendu très important puisqu'il permet à l'Allemagne de faire le plus dur dans ce match. La fin de première période est très animée avec une forte poussée des allemandes et Gunnarsdottir, la gardienne islandaise, réussit un nouvel exploit sur un arrêt de grande classe à la 41ème minute de jeu. L'Allemagne est tout proche du break juste avant la pause par Okoyino, dans tous les bons coups. A la mi-temps, le bilan reste mitigé pour l'Allemgne qui mène à la marque certes, mais par le plus petit écart et qui ne semble toujours pas avoir retrouvé son meilleur niveau dans ce tournoi face pourtant à un adversaire largement à sa portée.

Okoyino assomme l'Islande 

Il faut attendre le début de la seconde mi-temps pour voir Okoyino doubler la mise d'une frappe en force sous la barre à la suite d'une mauvaise relance islandaise à la 55ème minute (2-0). La pluie est au rendez-vous de cette deuxième journée du groupe B et on se dit que cette deuxième période sera très difficile pour l'Islande. L'Allemagne gère son avance mais ne convertit pas ses nombreuses occasions. Okoyino s'offre tout de même un doublé à la 84ème minute en coupant astucieusement un centre au premier poteau (3-0). Le bilan statistique des islandaises est assez frappant (3 tirs dont un cadré seulement). L'Allemagne rejoint donc logiquement la Norvège en tête de ce groupe B.