La France tombe de haut face au Danemark

L'équipe de France affrontait ce lundi à Linköping pour le compte des quarts de finales de l'Euro 2013 une équipe du Danemark toute heureuse d'avoir été tirée au sort en tant que meilleure troisième de groupe au profit de la Russie. Et l'on pouvait craindre un match piège pour les bleues face à une équipe évoluant sans pression.

La France tombe de haut face au Danemark
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2013/matches/round=2000176/match=2011597/postmatch/photos/photo.html#1975122
France
1 1
Danemark
France: Bouhaddi, Renard, Georges (Delannoy, 58ème), Franco, Boulleau, Soubeyrand (Cap.) (Thomis, 45ème), Bussaglia, Abily, Necib, Thiney, Le Sommer.
Danemark : Petersen, Røddik, Pedersen (Cap.), Ørntoft, Arnth, Knudsen, Harder, Veje (Nadim, 68ème), Rasmussen (Rydahl, 61ème), Nielsen, Brogaard (Jensen, 75ème).
SCORE: 0-1, 28ème min, Rasmussen. 1-1, 71ème minute, Necib (p).
ARBITRE: Carina Vitulano (ITA). Joueuses averties : Arnth (47ème) pour le Danemark. Renard (114ème) pour la France.
ÈVÉNEMENTS: Euro 2013 féminin - Quarts de finale - Linköping Arena - Linköping

L'équipe de France retrouvait Laura George en charnière centrale, absente lors du dernier match face à l'Angleterre (c'est Sabrina Delannoy qui l'avait suppléée) ainsi qu'Eugénie Le Sommer en pointe en l'absence de Delie toujours pas à 100%. Les bleues attaquent la partie pied au plancher avec une première frappe signée Elise Boussaglia dès la 2ème minute non cadrée. La première frayeur pour la France intervient à la 10ème minute à la suite d'un joli jeu à trois des Danoises conclu d'un but refusé pour une position de hors-jeu peu évidente. Les bleues évoluent comme souvent avec une forte majorité de joueuses lyonnaises (elles sont sept à débuter la rencontre). Camille Abily réalise un bel enchaînement à la 18ème minute à la réception d'une transversale, elle tente une frappe pied gauche qui flirte avec la transversale danoise. Les Danoises proposent une belle opposition avec un jeu rapide fait de passes courtes. Et ce qui devait arriva à la 28ème minute de jeu, Rasmussen hérite d'un excellent ballon déposé en une touche de balle par-dessus la défense tricolore et ne se fait pas prier pour fusiller Bouhaddi à bout portant (0-1). La réponse des françaises ne se fait pas attendre avec successivement Thiney (29ème), Abily (30ème) et Le Sommer (34ème). Juste avant la pause, Boussaglia fait admirer sa bonne frappe mais celle-ci est repoussée par Petersen. La France pousse en cette fin de première période sans pour autant trouver l'ouverture. Le Danemark est complètement relâché et joue sans complexe tandis que les françaises font preuve de beaucoup de nervosité et de frustration à l'image de cette faute de Thiney qui aurait certainement mérité un avertissement.

Des bleues plus tranchantes en seconde période

Comme souvent depuis le début du tournoi, la capitaine Sandrine Soubeyrand cède sa place à la mi-temps. C'est Elodie Thomis qui la remplace. A noter que les Danoises ont marqué à chaque match durant cet Euro ce qui se vérifie lors de ce quart de finale. L'équipe de France doit désormais s'inspirer des suédoises qui étaient parvenues à revenir au score en fin de rencontre lors du match d'ouverture. Très mobile sur le front de l'attaque tricolore, Le Sommer se voit refuser un pénalty à la 47ème minute à la suite d'un contact dans la surface. Les Danoises manquent le but du break sur une frappe dangereuse de Pernille Harder à la 52ème qui passe de peu à côté. Les occasions françaises se multiplient avec Necib à la 55ème captée sans problème par Petersen, et Abily à la 56ème à la suite d'un bon travail de Thiney qui d'une passe taclée réussit à servir la lyonnaise qui échoue à son tour face à l'excellente gardienne Danoise. La sortie prématurée de Laura George à la 57ème minute est une mauvaise nouvelle pour l'équipe de France. C'est sa future coéquipière au PSG qui prend sa place en défense. La France se crée une nouvelle grosse occasion par Abily une nouvelle fois bien servie par Thiney qui ne parvient pas à tirer tout comme Le Sommer à la 62ème minute. Gaétane Thiney est beaucoup mieux inspirée qu'en première période où elle a paru en difficulté. Plus à l'aise, la juvisienne enchaîne les gestes de classe et les dribbles déroutants. Il manque tout de même davantage de précision pour les bleues à l'image de cette frappe trop molle de Thomis et de Necib sur une tentative désespérée qui passe largement au-dessus du cadre à la 66ème. Le déclic intervient à la 71ème minute. Sur un centre d'Eugénie Le Sommer, Camille Abily est bousculée dans la surface. Cette fois l'arbitre accorde un pénalty aux bleues que se charge se tirer Louisa Necib. La numéro 14 offre l'égalisation à l'équipe de France (1-1). La gardienne Petersen était partie du bon côté mais cela n'a pas suffit. Necib manque de peu d'offrir l'avantage aux bleues dans la foulée sur un service parfait d'Elodie Thomis (73ème). Le Sommer ne trouve une nouvelle fois pas le cadre à la suite d'un joli raid solitaire à la 78ème. Les bleues poussent mais ne cadrent pas comme sur cette action en fin de match, où Le Sommer, une nouvelle fois bien décalée côté gauche par Thiney manque le cadre. Les bleues pêchent clairement dans la finition et les prolongations semblent inévitables. L'arbitre Carina Vitulano ne se laisse pas abuser par Le Sommer dans le temps additionnel et ne siffle pas pénalty. Les deux équipes doivent donc livrer bataille en prolongation. La France n'y arrive pas à l'image de Thiney qui élimine sa vis-à-vis et qui enchaîne avec une frappe qui passe à côté du but gardé par Petersen à la 103ème minute. Abily obtient un très bon coup franc idéalement placé à la 105ème minute. La lyonnaise trouve hélas la barre transversale sur ce coup franc bien travaillé. La réussite n'est décidément pas au rendez-vous pour les bleues. 

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas

La France tente beaucoup mais les frappes sont souvent contrées par une défense Danoise très sérieuse. Et lorsque ce n'est pas un pied qui contre les tentatives françaises ce sont les mains. L'arbitre oublie en effet une double main danoise dans la surface de réparation et signale Le Sommer hors-jeu (116ème). Thomis trouve Le Sommer à la 118ème minute qui ne cadre pas une fois de plus. C'est l'heure de la terrible séance des tirs aux buts. Mais les françaises n'ont pas plus de réussite dès leur première tentative. Louisa Necib choisit le même côté qu'en deuxième période mais voit cette fois Petersen s'interposer. Thiney puis Le Sommer ne tremblent pas. Dans le même temps toutes les Danoises ont marqué. Bouhaddi réalise un arrêt décisif qui remet la France dans la course mais Delannoy trouve le montant gauche de Petersen. La dernière frappeuse Danoise inscrit le but de la victoire. L'Euro se termine cruellement pour l'équipe de France qui échoue dès les quarts de finales. La déception est d'autant plus grande que les espoirs placés en cette équipe à l'aube du tournoi étaient forts. Les statistiques du match sont pourtant abyssales (31 frappes à 4 pour la France) mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. La Suède voit l'un des principaux favoris du tournoi se faire sortir par une équipe ayant terminé troisième de son groupe de qualification et qui n'avait jusqu'à présent gagné aucun match. Cet Euro nous réserve encore des surprises. La Suède est prévenue.