Paris et Montpellier se neutralisent

La Ligue 1 était de retour ce soir dans un match opposant Montpellier au Paris Saint-Germain. Au programme, le retour de Victor Montano au MHSC, le premier match d'Edinson Cavani sous les couleurs parisiennes et un match engagé. Les deux équipes se sont quittées sous le score de 1-1.

Paris et Montpellier se neutralisent
Ibrahimovic a joué le rôle de passeur ce soir (ici à la lutte avec Victorino Hilton). (Crédits: © Franck Pennant / AFP)
Montpellier HSC
1 1
Paris Saint-Germain
Montpellier HSC: Jourdren; Congré, Hilton, El Kaoutari, Tiéné; Stambouli, Marveaux, Cabella; Camara (Mézague, min. 75), Mounier (J.Martin, min. 56), Herrera (Montano, min. 66)
Paris Saint-Germain: Sirigu; Jallet, Alex, T.Silva, Maxwell; Verratti (Ongenda, min. 76), Matuidi, Lucas (Rabiot, min. 86), Pastore; Lavezzi (Cavani, min. 71), Ibrahimovic
SCORE: 1-0 (Cabella, min 10), 1-1 (Maxwell, min 60)
ARBITRE: Lionel Jaffredo (FRA) Avertis: M.Verratti (min 31) J.Pastore (min 78) S.Camara (min 48) El Kaoutari (min 62) S.Tiéné (min 71) Expulsé: El Kaoutari (min 72)
ÈVÉNEMENTS: Première journée de Ligue 1 opposant le champion de France 2011/2012 Montpellier au champion de France 2012/2013 le Paris Saint-Germain. Le match a été joué au stade de la Mosson devant 30.000 spectateurs.

Ce soir était marqué par la reprise de la Ligue 1, un premier match opposant les deux derniers champions de France. Les deux équipes voulaient démarrer sur de bons rails le championnat. Les amateurs de statistiques auraient pu prévoir des débuts difficiles pour le Paris Saint-Germain puisque depuis trois ans, le champion n'a jamais remporté son match d'ouverture. Dans un stade de la Mosson à guichets fermés et chaud bouillant, les 22 acteurs sont apparus, prêts à se livrer bataille. Bien sûr, les spectateurs avaient également un œil sur le banc de touche du PSG puisque la nouvelle recrue, Edinson Cavani y était présent, mais pas seulement, les supporters héraultais attendaient également le retour de Victor Montano sur la pelouse. Bref, sous une ambiance électrique à 20h30, la Ligue 1 a repris.

 

Montpellier a inquiété Paris

Ce qu'il faut retenir, c'est un début de match plutôt rythmé par les fautes à l'image de Marco Verratti faisant faute dès la 3ème minute sur Rémi Cabella. Les Montpelliérains sont bien organisés défensivement, même si la première occasion du match est pour les Parisiens avec un coup franc de Lucas que Lavezzi reprend de la tête, mais ça n'est pas suffisant pour inquiéter le portier adverse. Il a fallu attendre seulement 10 minutes pour voir le premier but de la saison, effectivement Ibrahimovic perd un ballon précieux au milieu de terrain, Herrera tente sa chance mais voit sa frappe déviée qui file vers Cabella, ce dernier pique son ballon pour tromper Sirigu. Un premier but mais déjà contesté puisqu'il y avait une petite faute sur le géant suédois au départ de l'action. Herrera aurait pu doublé la mise mais il échoue. Les champions de France sont en difficultés et se heurtent à un bloc héraultais très efficace. De l'agacement, voilà ce qui se dessine sur les visages des visiteurs; Verratti peine à briller et enchaîne les fautes, il prend alors le premier carton jaune de la saison en 33 minutes. Le MHSC multiplie les opportunités en prenant Paris en contre, Cabella est même proche du doublé à la 37ème après une perte de balle dangereuse du jeune milieu de terrain italien mais il loupe le cadre. La mi-temps est sifflée et les hommes de Laurent Blanc sont menés, ce dernier est conscient qu'il faudra remotiver ses troupes pour espérer bien commencer.

 

Un Paris réactif

On s'attend à du changement du côté de la capitale pourtant le coach n'opère pas de changements, il demande à ses joueurs d'écarter sur les côtés plutôt que de s'enfermer dans ce bloc bien structuré par Jean Fernandez. A noter tout de même, l'échauffement de Cavani, afin de peut-être débloquer la situation. Pendant ce temps, les coéquipiers d'El Matador ont la possession, les bleus et oranges commettent des fautes et cela amène à des occasions parisiennes comme ce coup franc de Zlatan à la 47ème minute qui est capté par Jourdren. Camara est averti juste après et Lucas obtient un coup franc à 23 mètres, il est bien tiré et passe juste au dessus du but. Le club de la «ville lumière» multiplie les occasions et c'est à la 60ème qu'il est récompensé, en effet Pastore, décevant jusqu'à maintenant, centre pour Ibrahimovic qui dévie de la tête pour Maxwell qui vient pousser le ballon au fond des filets. Une impression de déjà vu à la Mosson puisque la dernière confrontation s'était terminée sous un score de 1 partout avec les mêmes buteurs (Cabella et Maxwell), cela rappelle également la finale du trophée des champions où Paris avait réagi après avoir été mené. La Paillade est prévenue, El Kaoutari s'agace et prend un jaune à la 61ème. Un bon coaching de Laurent Blanc qui a repositionné Pastore dans l'axe et Lavezzi à gauche. Montano effectue son retour à Montpellier en entrant à la 66ème minute à place d'Herrera, l'ex attaquant du Stade Rennais est accueilli chaleureusement, il était très attendu Quatre minutes après, c'est au tour du nouveau numéro 9 du PSG de rentrer, 10 ans jour pour jour après le premier match d'un certain Pauleta, Edinson Cavani entre en jeu à la place de Lavezzi. Tout s'emballe alors, El Kaoutari effectue une vilaine faute sur Pastore et se fait expulser en concédant son deuxième jaune, ce sont vingt longues minutes que va subir Montpellier. La capitale bénéficie d'un bon coup franc et Pastore à la baguette envoie le ballon vers El Matador qui effectue une tête bien placée qui est sauvé miraculeuse par le pied de Siaka Tiéné, ex parisien, l'attaquant Uruguayen touche son premier ballon et n'était pas loin d'ouvrir son compteur de but. Les visiteurs poussent et Laurent Blanc tente des coups de poker en sortant Verratti pour Ongenda et Lucas pour Rabiot. Ce dernier est proche de marquer à la 92ème mais le portier réalise un magnifique arrêt. Les deux équipes se quittent sur un score de parité mérité, chaque équipe a dominé une période. C'est un bon résultat pour Jean Fernandez et ses hommes après cette expulsion et une équipe moins forte sur le papier, mais du côté parisien c'est un début mitigé, la faute sans doute à une préparation très lourde, le club francilien a su réagir en deuxième mi-temps malgré la peine à établir un collectif fluide et ne profitant pas de la qualité de ses ailliers. Néanmoins, il n'y a pas de quoi s'alarmer, en effet Paris avait débuté la saison dernière par un 2-2 face à Lorient et avait dû attendre la 4ème journée avant de connaître sa première victoire. Il faudra tout de même élever son niveau de jeu la semaine prochaine où le Paris Saint-Germain recevra Ajaccio. De son côté, Montpellier n'a pas à rougir de sa prestation et devra réaliser un second exploit lors de la seconde journée puisque le club héraultais affrontera l'AS Monaco. Ce fut un beau match pour un match de reprise mais malheureusement haché par les nombreuses fautes, les deux équipes devraient monter lors de ces prochaines journées.