Le LOSC chute à Reims

Logique. Lille a perdu 2 buts à 1 contre le Stade de Reims ; une défaite fort logique tant l'équipe de Lille n'aura pas montré un visage très rassurant défensivement, pris en difficulté par les contres rémois, mais notamment à cause d'une faiblesse impressionnante offensivement. Pour le Stade de Reims, la prestation fut réussie, avec un bloc-équipe qui a séduit et qui a tenu jusqu'à la 89ème minute. Un but qui n'entachera pas la joie des joueurs de Reims.

Le LOSC chute à Reims
Ce fut dur le duel Courtet - Gueye (crédit-photo : madeinfoot.com)
Stade de Reims
2
1
Lille
Stade de Reims: Agassa, Tacalfred, Mandi, Weber, Glombard, Krychowiak (Devaux 61''), Oniangue, Atar (De Préville 61''), Albaek (Ca 74''), Fortes, Courtet
Lille: Enyeama, Kjaer (Rozenhal 64''), Beria, Souare, Basa, Balmont (Mendès 70''), Gueye, Martin, Mavuba, Rodelin, Origi (Kalou 64'')
SCORE: 1-0 : 6ème minute : Albaek 2-0 : 68ème minute : Glombard 2-1 : 88ème minute : Basa
ARBITRE: Arbitre : M. Lesage
ÈVÉNEMENTS: Deuxième journée de Ligue 1. Stade Auguste Delaune (14 000 spectateurs)

Il fallait une victoire comme ça pour lancer la saison de Reims après une défaite contre Rennes la semaine dernière. Pour Lille, la donne a changé après un premier succès lors de la première journée de championnat. Cette défaite arrive mal, et René Girard devra manipuler encore le onze-type tant l'équipe n'a pas été bonne. Pour le Stade de Reims, parti outsider, cette victoire est amplement mérité. Voilà de quoi lancer une saison pour les hommes d'Hubert Fournier. 

Lille, c'est avec la possession mais pas d'occasions

Lille commence la rencontre en poussant offensivement sur les côtés avec Beria et Pape Souaré ou Gueye. Cependant, le début du match reste très équlibré, mais la possession commence peu à peu à prendre le jeu à leur compte. Et pourtant, à la sixième minute, sur coup-franc à droite des buts lillois, Atar, sur une combinaison judicieuse remet d'une belle passe la balle à Albaek, qui marque en pleine lucarne. Les Lillois sont pris comme des "bleus" tant cette tactique devient commune dans le football, aujourd'hui. La réponse lilloise se fait attendre, et c'est Origi qui vient calmer les ardeurs rémoises d'une frappe timide et croisée, facilement captée par Agassa (13ème minute). Une seule occasion pour un duo Rodelin-Origi qui va se chercher pendant toute la partie. On voit déjà l'équipe de Reims adopter un bloc particulièrement difficile à transpercer. Pourtant, Marvin Martin va tenter de faire bouger les choses, mais sa frappe aux 25 mètres ne trouve pas le cadre (26ème minute). Sur un contre, ce sont les Rémois les plus dangereux, puisque Oniange touche la barre transversale de Enyema, après un une deux magnifique avec un coéquipier. Offensivement, Reims séduit ! (27ème minute). A la 33ème minute, bis repetita, mais cette fois-ci à l'affut d'un corner, Atar tente sa chance à l'extérieur de la surface, sa frappe rase le poteau, on la voyait tous au fond. La réaction lilloise, c'est Rodelin, ou presque qui va tenter de l'amener, en dribblant plusieurs défenseurs, mais loupe totalement son duel avec Agassa, puisque sa frappe passe largement à côté des buts (35ème minute). Agassa va se révéler très important pour Reims, puisqu'il capte tous les centres, les corners. La pause montre que Reims joue crânement sa chance, et que Lille ne trouve pas la faille, et encore moins les occasions dangereuses, malgré une possession à leur avantage. 

Reims continue la lancée

En deuxième période, c'est Reims qui joue le ballon, grâce à un pressing déterminant. Origi pour Lille trouvera le cadre, mais pas le but ; sa frappe est captée par Agassa (51ème minute). Balmont, transparent sur cette partie adressera un centre pour Rodelin, mais la tête de ce dernier passe largement à côté (58ème minute). De Préville, nouvel entrant côté Reims, arrive tout frais sur le champ, et tente un centre qui met en grand danger Enyema, qui doit faire une belle sortie acrobatique (63ème minute). L'entrée de Salomon Kalou va peut-être dynamiser une attaque amorphe, mais c'est sans compter sur un évènement qui va rendre le match beaucoup plus compliqué pour le LOSC. A la 68 ème minute, Courtet réalise une magnifique talonnade pour Glombard, pourtant défenseur, il se retrouve dans la surface lilloise et fusille le gardien lillois pour le deux-zéro. Hold-up peut-on dire, tant les Lillois étaient plus en confiance après l'entrée de Kalou, dont sa frappe ax 25 mètres s'envolera dans les tribunes (70ème minute). Tout doit reposer sur Salomon Kalou côté lillois, malgré une belle reprise de Pape Souaré, qui frôle le poteau d'Agassa, rien n'y fait, alors que Gueye fait le mauvais choix en choisissant une frappe au lieu d'un centre dans la surface (79ème minute). Les Rémois se baladent en contre dans le camp lillois, mais ne sont pas du tout réalistes.

Et si Lille revenait ? 

Lille se dirige vers une défaite cuisante, mais Marko Basa va peut-être sauver l'honneur de Lille. Mendès, tout juste entré, délivre une belle passe en profondeur pour le défenseur monté aux avants postes qui pique le ballon face à Agassa. Cette fois-ci le gardien rémois est battu. Lille recolle au score, mais trop tard ; Reims l'emporte grâce à un match tenu comme il le fallait. Pour Lille, c'est logique, tant l'équipe dans son ensemble a été vulnérable.