Pourquoi Le Mans FC est tombé si bas

Comme prévu, le tribunal du commerce du Mans a prononcé la liquidation du club sarthois. C'est l'épilogue d'un feuilleton qui aura duré 1 an. C'est aussi la fin d'un club qui a connu les gloires de la Ligue 1 pendant 6 saisons (2003/2004 et 2005/2010).

Pourquoi Le Mans FC est tombé si bas
Pourquoi Le Mans FC est tombé si bas

Le Mans FC, c'est terminé. Le club de foot sarthois a été mis en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce du Mans. La structure professionnelle, qui accusait fin juin un déficit de 14 millions d'euros, va disparaître. Au total, 60 employés, personnels administratifs et joueurs, se retrouvent au chômage. Les créanciers du club ont jusqu'au 15 novembre pour se faire connaître mais ils ont peu de chance de récupérer leur argent.

Après la liquidation mardi de la section professionnelle, les dirigeants se sont rendus à la FFF pour les convaincre de laisser le club rejoindre la CFA ou la CFA2 au pire. Car pour l’heure, il est prévu que le club évolue en Division d’Honneur.

Le Mans FC, pas un cas isolé

Cette rétrogradation au statut d’amateur n’est pas vraiment le premier et ne sera malheureusement pas le dernier. Avant eux Grenoble, Sedan et Strasbourg ont également fait les frais d’un modèle économique fragile dans le secteur du football. L’exemple le plus frappant est celui du GF38 qui aux aurores de la saison 2008-2009 pointait en tête du championnat de L1. Certains parlaient même d’une participation à une Coupe Européenne. Puis qui a vite sombré en L2 seulement deux ans après et perd ensuite son statut de club professionnel. La faute à des actionnaires japonais incapables de rembourser une dette accumulée bien trop importante.  Sedan, quant à eux,  se sont fait rétrogradés de Ligue 2 vers le National puis désormais ne peut plus qu’espérer le CFA à défaut de tomber en CFA2. Puis le RC Strasbourg, vainqueur de la Coupe de Ligue en 2005, a vécu un calvaire en sombrant en National en 2010, puis accusant de grosses dettes des suites de la perte de statut professionnel l'année suivante et d'une descente en CFA 2.

Absence de résultats

Le cas du Mans FC se rapproche plus de celui du GF38. En effet, les dirigeants ont visés une marche trop haute pour leur club qui n’a pas su assuré sportivement la hauteur de l’investissement. La baisse des résultats sportifs provoque la relégation en Ligue 2 lors de l’été 2010. La saison suivante, Le Mans FC se retrouve leader à la mi-saison  et étrenne alors son nouveau stade le MMArena (25.000 places). Mais les Manceaux manquent la montée en Ligue 1 d’un seul petit point, alors que la montée était obligatoire pour la survie du budget. Et notamment des droits TV qui auraient permis au club de souffler un peu et rentabiliser l’investissement de son stade dign de la Ligue des Champions.

La DNCG décide alors une saison plus tard de rétrograder administrativement le club dont le déficit est grandissant (7,5 millions d’euros) en National. Cependant, le président du club Manceau multiplie les promesses en commission d’appel est réussi à faire invalider la décision de la DNCG. Sauf que celles-ci ne seront jamais respectées. Cela provoquera alors la récente décision d’exclure LE Mans FC de tous championnats nationaux et ainsi reléguer le club en Division d’Honneur. Et désormais le club affiche un déficit d’environ 15 millions d’euros malgré la vente du centre d’entrainement à la ville du Mans. Le dépôt de bilan et la liquidation deviennent inéluctables pour un club qui avait pourtant tant d’ambition il y a seulement 5 ans.

Le stade de la discorde

Pour beaucoup, l’événement déclencheur de cette chute vient de la création de cette MMArena qui a coûté la bagatelle de 104 millions d’euros. Dont 31 millions ont été réglés par la mairie du Mans mais l’investissement est là. L’investissement d’environ 73 millions d’euros a gangréné le club et les résultats n’ont jamais pu permettre de rentabiliser cet énorme investissement.  À l’époque de l’inauguration certains avançait que le club avait commandé ce stade dans l’optique de disputer la Ligue des Champions dans les 5 années à venir. Aujourd’hui, 5 ans après l’inauguration de ce stade, les faits sont là et Le Mans FC va désormais devoir jouer en Division d’Honneur et a perdu son statut de professionnel.

La structure professionnelle va donc être totalement dissoute, ce qui comprend l’effectif professionnel et un centre de formation réputé qui a vu le développement et la découverte de talents tel Didier Drogba s’il ne fallait citer que lui...

Il ne reste désormais plus que l'association Le Mans FC, contenant l'équipe féminine (en D2) et quelques équipes jeunes.

L’avis de Jérémie Janot

Sur la situation du club, aucun joueur ne s’était exprimé. Cependant Jérémie Janot vient de rompre le silence et a voulu partager sa réaction sur la triste fin du club et sa rancœur à l’égard de son ancien président Henri Legarda :

"Je ne lui en veux pas d’avoir voulu sauver son bébé mais d’avoir pratiqué la politique de la terre brûlée. Car, aujourd’hui, tout le monde est perdant : les joueurs, le club, la ville et lui ! (…) Une fois, il a comparé son combat à celui du Che Guevara ou de Fidel Castro ! Avec une grande démagogie, il était persuadé de pouvoir faire tomber les instances du foot, que les règles changeraient pour son club. Mais la vérité, c’est qu’il a creusé un déficit abyssal et que sa stratégie était vouée à l’échec".

L’ex président du Mans FC appréciera…

Donnez votre avis sur le futur du Mans FC