Les Parisiens ont du caractère

Malmenés par une très bonne équipe de l'AS Saint-Etienne pendant plus de 60 minutes, les joueurs parisiens ont tout donné dans les derniers instants du match pour aller chercher le point du match nul (2-2) dans une ambiance bouillante. Le Paris Saint-Germain reste donc sur 30 matchs sans défaite toutes compétitions confondues.

Les Parisiens ont du caractère
La joie des joueurs parisiens après l'égalisation dans les arrêts de jeu. (eurosport.fr)
AS Saint-Etienne
2 2
Paris Saint-Germain
AS Saint-Etienne: Ruffier, Clerc, Zouma, Perrin, Ghoulam, Clément, Lemoine, Corgnet (Diomandé, min. 63), Hamouma, , Mollo (Gradel, min. 66), Brandão (Tabanou, min. 77).
Paris Saint-Germain: Sirigu, Maxwell, Marquinhos, Alex (Menez, min. 62), Van Der Wiel, Matuidi, Verratti (Rabiot, min. 76), Thiago Motta, Lavezzi (Lucas, min.62), Cavani, Ibrahimovic.
SCORE: 1-0, min. 18, Corgnet. 2-0, min. 50, Hamouma. 2-1, min. 67, Cavani. 2-2, min. 90+3, Matuidi.
ARBITRE: M. Ruddy Buquet. Avertissements : Brandao (min. 8), Alex (min. 29), Lemoine (min. 38), Maxwell (min. 43), Lemoine (min. 58), Menez (min. 68), Perrin (min. 73).
ÈVÉNEMENTS: 11ème journée de Ligue 1 au Stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne.

Le Stade Geoffroy-Guichard était en ébullition dimanche soir pour l'affiche au sommet de cette onzième journée de Ligue 1 qui affrontait l'AS Saint-Etienne au Paris Saint-Germain. Tout le peuple vert attendait de son équipe qu'elle soit la première à faire chuter le leader parisien cette saison. C'était chose fait à quelques seconde de la fin du match avant que Matuidi, l'ancien joueur stéphanois, ne vienne arracher le point du match nul pour le PSG. Les verts étaient à la fois heureux de leur prestation mais déçu du résultat après avoir été héroïques à 10 contre 11 pendant plus de 30 minutes. Les Parisiens ont, quant à eux, montré qu'ils avaient de l'orgueil, du caractère et surtout qu'ils ne savaient plus perdre. Malgré un match moyen face à une très bonne équipe de l'AS Saint-Etienne les Parisiens repartent avec un point et reprennent la tête du classement de la Ligue 1, avec le même nombre de points que Monaco mais avec une meilleure différence de but.

Les Verts se mettent dans l'ambiance

Dès le début de ce match, on sent que l'équipe stéphanoise va harceler l'équipe du PSG au milieu de terrain. Et ce sont bien les stéphanois qui vont être les premiers à se créer une grosse occasion. Après un bon travail collectif et un bon centre en retrait de Yohan Mollo, Brandao est seul au point de penalty mais son tir se transforme en drop (9'). De l'autre côté les Parisiens ont du mal à se procurer de vraies occasions et la statistique à la mi-temps ne mentionnera aucun tir cadré parisien en première mi-temps au contraire de Saint-Etienne qui, poussé par son public en transe, se procure encore une belle occasion sur une frappe de Corgnet plein axe, qui terminera sa course du mauvais côté du poteau droit de Sirigu (15'). Corgnet lors de cette première mi-temps est l'homme à tout faire du système stéphanois. Intraitable à la récupération, malin dans ses passes, c'est à lui que reviendra le mérite d'ouvrir le score (17') en profitant d'une erreur de relance de Marquinhos bien exploité par l'autre atout offensif de Sainté ce soir : Romain Hamouma. Ce dernier sert Corgnet plein axe, le milieu offensif contrôle et frappe instantanément. Sirigu est pris à contre-pied, 1 à 0 pour Saint-Etienne. Et ce sera le score à la pause malgré d'autres occasions de but pour l'ASSE comme ce boulet de canon de Lemoine à plus de 35 mètres des buts de Sirigu. Le Français voit le ballon heurté la barre transversale, sans ça cela aurait été un des buts de l'année assurément (30'). Ensuite les Verts enchainent les corners et donnent tout au milieu de terrain, ce qui vaudra à Lemoine par exemple de prendre un carton jaune pour une faute d'antijeu sur Lavezzi (38'). Loïc Perrin manquera de peu le cadre sur une tête puissante sur corner juste avant la mi-temps (40'). Les Verts retournent aux vestiaires avec l'envie d'en mettre un deuxième pour enfoncer définitivement le PSG tandis que les Parisiens doivent absolument relever la tête dans cette deuxième mi-temps.

L'expulsion : le tournant du match

Nous sommes à la 58ème minute d'un match qui se déroule très bien pour l'ASSE qui mène 2-0 à domicile contre un PSG plus que moyen. Mais tout d'un coup, le doute va envahir les joueurs de Saint-Etienne. Fabien Lemoine fait faute sur Lavezzi, pratiquement la même qu'en première mi-temps et qui lui avait valu un carton jaune. Le stéphanois reste à terre, il a le visage ensanglanté tandis que Lavezzi se relève assez rapidement. Ruddy Buquet, l'arbitre du match, va donner un deuxième carton jaune, qui fait polémique, à Fabien Lemoine, synonyme de carton rouge. Le Français est en colère et le fait savoir dans le couloir qui le mène aux vestiaires. C'est un fait, Santé devra se battre à 10 contre 11 jusque la fin du match. Peu avant cela, Hamouma avait marqué le 2ème but stéphanois après une grosse incompréhension dans la défense parisienne (50'). Rapidement Laurent Blanc va prendre le risque de sortir Alex pour Menez et Lavezzi pour Lucas. Moins de 10 minutes plus tard, Cavani réduit le score sur un bon centre de Maxwell au premier poteau (67'). Les Parisiens donnent tout et obtiennent de nombreux corners sans suite. Ruffier est intraitable sur le tir puissant de Lucas (69') tandis que Matuidi (82') et Thiago Motta (84') ne trouvent pas le cadre sur leurs tentatives. Alors que les deux kops stéphanois se répondent, c'est Matuidi qui vient calmer d'un coup le Chaudron avec un centre idéal qui file devant Ibrahimovic et Cavani sans que ni l'un ni l'autre le touche, et qui finit par tromper Ruffier (90+3'). Le PSG s'en sort bien avec un niveau de jeu logiquement supérieur après l'expulsion de Lemoine tandis que l'ASSE peut nourrir quelques regrets. Au final ce match représente ce qu'on attend du football : du beau jeu, du suspens ainsi que de la passion. On aimerait voir des matchs comme celui-là plus souvent.

Le classement : 

Le résume vidéo du match :