Tirage au sort de la Coupe du Monde 2014

Si l’Equipe de France s’est retrouvé dans une poule assez aisée il n’en est pas de même pour tous. Décryptage du tirage au sort pour le mondial brésilien.

Tirage au sort de la Coupe du Monde 2014
Tirage au sort de la Coupe du Monde 2014

Les poules « de la mort »

Poule B :Les tenants du titre espagnoles n’ont pas eu le tirage le plus facile. Loin de là. Les coéquipiers de Xavi et Iniesta débuteront leur tournoi face aux Pays Bas pour un remake alléchant de la finale du mondial Sud-Africain. Le Chili aura un rôle de trouble-fête dans cette poule, les coéquipiers d’Alexis Sanchez étant en constante progression. L’Australie semble d’ores et déjà condamnée et tentera d’éviter d’être ridicule dans cette poule compliquée. Si l’Espagne reste favorite grâce à son statut de championne du monde et de double championne d’Europe, rien n’est joué dans cette poule B où les deux outsiders que sont le Chili et les Pays Bas auront une belle carte à jouer.

Poule D : Difficile de ressortir un favori dans cette poule où se retrouvent trois champions du monde. Si le Costa Rica est dans la même situation que l’Australie, l’Uruguay, l’Italie et l’Angleterre devraient se disputer les deux places qualificatives. Les coéquipiers d’Edinson Cavani possèdent une défense solide qui pourrait poser des problèmes aux deux équipes européennes.  Si l’Italie est toujours très dangereuse à jouer en coupe du monde, il n’en reste pas moins que des faiblesses défensives sont clairement apparues lors de la coupe des confédérations et durant les qualifications au mondial brésilien. L’Angleterre avec son effectif moins expérimenté devra se montrer plus forte qu’en qualification pour sortir de cette poule compliqué. Bien bon celui qui ressortira des aujourd’hui les deux équipes qui se qualifieront en huitièmes de finales…Point positif de cette poule : des affiches de rêves en prévision.

 

Les poules équilibrées

Poule A : Le Brésil jouera son match d’ouverture face au Mexique avant de défier le Cameroun et la Croatie. Si les coéquipiers de Neymar sont à priori favoris, il n’en reste pas moins que ce tirage n’est pas non plus évident. La Croatie possède un effectif complet qui peut embêter pas mal d’équipes, tout comme le Mexique. Le Cameroun semble un cran en dessous mais aura aussi sa carte à jouer. Devant son public, le Brésil devrait s’en sortir mais derrière c’est le flou entre des outsiders de cette compétition qui auront toutes les trois un beau coup à jouer pour la qualification en huitièmes de finales. Mandzukic - Chicharito - Eto'o - Neymar : quatre grands noms offensifs qui font rêver dans cette poule dans tout les cas.

Poule C :  Le groupe qui semble le plus indécis. Entre la Colombie, la Cote d’Ivoire, le Japon et la Grêce, il est clairement compliqué de ressortir les favoris. La Colombie et la Grêce possèdent des qualités défensives primoridales pour ce type de compétition internationale, tandis que le jeu tactique du Japon et celui physique des Ivoiriens auront aussi leur importance. Chaque équipe a aussi ses faiblesses : la Côte d’Ivoire ne possède pas une arrière garde de haut niveau, la Grèce pèche souvent dans l’animation offensive malgré Mitroglu, le Japon manque de cohésion derrière, tandis que la Colombie pourrait souffrir de son manque d’expérience internationale. Une poule équilibrée qui verra un outsider éliminé malheureusement.

Poule G : Tout comme la poule A, l’Allemagne est favorite de cette poule composée du Ghana, des USA et du Portugal. Néanmoins attention. L’Allemagne a souvent du mal à se sublimer dans les grandes compétitions récemment, et ils retrouveront Klissman, aujourd’hui à la tête des USA, qui les connait par cœur. Le Portugal de Cristiano Ronaldo possède des armes offensives suffisantes pour passer cette poule mais n’a pas semblé serein derrière durant les qualifications. Le Ghana reste une équipe très sérieuse et d’expérience, qui avait réalisé un superbe parcours en 2010, étant éliminé aux tirs aux buts dans un match rocambolesque contre l’Uruguay. L’Allemagne devrait s’en sortir mais il devrait y avoir une réelle bataille derrière, notamment entre le Ghana et le Portugal.

 

Les poules qui semblent déjà jouées :

Poule H : Eden Hazard doit être heureux. En héritant de l’Algérie, de la Corée du Sud et de la Russie, la Belgique est clairement favorite de cette poule H. Derrière, la Corée du Sud semble être le petit poucet, et la Russie aura une belle carte à jouer pour les huitièmes face à l’Algérie. Certes les Fennecs ont une motivation extrême, mais l’expérience et la solidité défensive des Russes devraient permettre de faire la différence. Possédant aussi des armes offensives intéressantes (notamment Kerzakhov) les Russes ont les armes pour se qualifier directement pour les huitièmes de finales en compagnie des Belges.

Poule F : Là aussi, l’Argentine de Léo Messi a d’ores et déjà un pied en huitièmes de finales. Dans la poule F elle affrontera le Nigéria, l’Iran et la Bosnie. L’Iran se contentera de sa présence au mondial et ne devrait pas faire long feu dans cette poule. La bagarre pour la deuxième place aura donc lieu entre la Bosnie d’Edin Dzeko et le Nigéria d’Enyeama. Si l’équipe Africaine est une équipe sérieuse, cela ne semble néanmoins pas suffisant pour être au-dessus des Bosniaques qui possèdent des joueurs d’expériences (Dzeko, Pjanic, Misimovic, Salihovic, Ibisevic) et un entraineur qui connait le haut niveau (Safet Susic). Les Bosniaques, qui restent sur sept succès de rang, ont largement les moyens d’accompagner l’Argentine en huitièmes.