Focus sur les meilleurs scoreurs néerlandais

Luis Suarez, Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani ou encore Cristiano Ronaldo, c’est bien beau, mais ils ne sont pas les seuls à marquer beaucoup de buts. Et pourtant on ne parle pratiquement que d’eux. Pourquoi? Certainement à cause de cette étiquette de Star collée dans leur dos. Mais sachez messieurs, que vous n’êtes pas seuls, que d’autres "sérials buteurs" peuplent cette planète. Aujourd’hui, petit tour du côté des Pays-Bas, avec le top 5 des tireurs d’élite du haut niveau néerlandais.

Focus sur les meilleurs scoreurs néerlandais
Graziano Pellè, Serial Buteur !

Aron Johannsson (23 ans, AZ Alkmaar)

Parcours atypique d’un jeune joueur bourré de talent. Aron est né aux Etats-Unis de parents islandais, d’où ce nom pas franchement hollywoodien. Mais c’est bien en Islande que le jeune joueur travaille ses gammes, à Fjölnir. Après un grosse saison en 2010 il est recruté par le club danois de Aarhus (2ème division) avec qui il monte en première division dès son arrivée. Il réussit deux belles saisons au Danemark en marquant 21 buts en 47 matchs. Et forcément, tout travaille mérite récompense: il s’envole pour un club plus huppé, l’AZ Alkmaar, au Pays-Bas lors de l’hiver 2012 (1,65M€, la bonne affaire) pour participer à la deuxième partie de saison avec le club néerlandais. Résultat: 5 matchs, 3 buts, le temps de s’acclimater, pépère. C’est donc lors de cette saison que le buteur américain explose, avec, en prime, 6 sélections avec l’équipe nationale des USA. Effectivement, le natif de Mobile (Alabama), a déjà inscrit 10 buts en 17 journées de championnat ! Sans compter ses 4 buts en coupe nationale et 1 en Europa League. Joueur à suivre, indéniablement.

Luc Castaignos (21 ans, FC Twente)

Et oui, encore un jeune joueur. 21 ans, encore un gamin mais déjà très talentueux. Buteur avec 3 équipes différentes, et pas n’importe lesquelles: Feyenoord, Inter Milan et son club actuel, le FC Twente. Le petit Castaignos, désigné aussi comme le futur "Thierry Henry", s’épanouie pleinement au sein du club néerlandais après un passage furtif chez un grand d’Italie, l’Inter, avec qui il a tout de même réussi à marquer en seulement 6 petites rencontres (1 seule comme titulaire). Avant cela, le natif de Schiedam a quand même réalisé une excellente saison au Feyenoord, à seulement 18 ans: 34 matchs pour 15 buts en Eredivisie ! A cet âge, c’est plutôt bon signe pour un avant-centre, promis à un bel avenir. Alors, parti trop tôt? Le "gamin" a bien fait de revenir? La réponse se trouve sur le terrain: depuis son retour aux Pays-Bas, Castaignos c’est 13 buts en 34 matchs la saison passée et une nouvelle dimension prise cette saison: déjà 9 buts en 17 journées… Le franco-cap-verdien-hollandais bientôt chez un grand d’Europe?

Graziano Pellè (28 ans, Feyenoord)

Alors là, on tient du gros poisson. Un sacré phénomène. Le genre  de joueur ballotté à droite, puis à gauche, en prêt. Je vous l’a fait courte: prêté 3 fois par Lecce (à Catania, Crotone et Cesena, le triple C) sans pour autant conquérir le club prêteur. Il souhaite changer d’air et s’engage avec l’AZ Alkmaar (dénicheur de talents?). 95 matchs et 16 buts plus tard, toujours pas de déclic. Retour à la case départ, le bonhomme signe pour Parme, et, devinez quoi, est prêté à la Samp’, ben voyons. Et toujours rien, enfin 4 petits buts en 12 parties, relativement maigre. Et là, comme par enchantement, le longiligne avant centre (1m93) rejoint le Feyenoord, club mythique du championnat hollandais (en prêt, pour changer). Mais ce fût (enfin) le bon choix ! Et comment ! 27 buts en 29 journées de championnat, incroyable ! Le club décide de l’acheter définitivement (encore heureux!) pour la modeste somme de 300 000 euros, du pain béni ! Cette saison, l’italien cartonne, continue sur sa lancée: 15 matchs pour 13 buts ! Qui pour l’arrêter?

Alfred Finnbogason (24 ans, SC Heerenveen) 

Le bon vieux Alfred, 24 ans et 4 championnats à son actif, pas mal non? Envie de voyager surement. Il a bien raison diront certains. Tout commence dans son pays (comme tout le monde, ou presque), en Islande, à Breidablik. Le jeune homme marque beaucoup de buts et est repéré par le club belge de Lokeren, une aubaine ! Deux saisons en Belgique avec 25 matchs et 6 buts, pas aussi prolifique que dans son pays natal. L’islandais est alors prêté à Helsingborgs en Suède. Une bonne saison plus tard (17 matchs, 12 buts), il s’engage avec Heerenveen. C’est le début de la "mitraillette islandaise" ! Un véritable goléador ! 24 buts pour sa première saison en 31 parties. Et le petit père ne s’arrête pas en si bon chemin: 14 matchs…16 buts cette saison, ben voyons. Joueur à suivre de très près…

Lucas Piazon (19 ans, Vitesse Arnhem)

La pépite, Et Pépito, le prodige. Le futur Kaka selon ses proches. Le jeune Lucas Piazon, prêté par Chelsea au club du Vitesse réussit un excellent début de saison aux Pays-Bas avec 10 réalisations en 15 rencontres, à 19 ans. Plutôt prometteur tout ça. Et pourtant, sa première expérience européenne, à Malaga l’an passé, fût beaucoup moins drôle: 11 petits matchs de Liga, sans marquer le moindre pion. Alors, buteur éphémère ou potentiel réel?