A la fin, c'est Rennes qui se qualifie

Au terme d'un match maîtrisé par les Rennais, mais sans réalisme, Rennes bat Valenciennes, au bout des tirs au but (8-7), après un match qui a finit à 1-1, au bout du temps réglementaire et des prolongations. Rennes se qualifie donc pour les 16ème de finale de la Coupe de France.

A la fin, c'est Rennes qui se qualifie
Valenciennes n'a pas pu faire grand chose face à Rennes (crédit-photo : lavoixdunord.fr)
Rennes (t.a.b : 8)
1 1
Valenciennes (t.a.b : 7)
Rennes (t.a.b : 8): Costil, M'Bengue, Armand (carton jaune 109'), Kana-Biyik, Danzé, Kadir (Moreira 75'), Bakayoko ,Féret, Alessandrini (Said 79'), Nélson, Pitroipa (Hunou 115')
Valenciennes (t.a.b : 7): Magno, Mater (Lala 115'), Ciss, Kagelmacher, Nery, Enza-Yamissi, Saez (Melikson 71'), Da Silva (62' carton jaune), Ducourtioux, Bahebeck (Massampu 92'), Dossevi
SCORE: 1-0 : 61ème minute : Féret (S.P) 1-1 : 74ème minute : Dossevi
ARBITRE: Abitre : Benoît Bastien
ÈVÉNEMENTS: 32ème de finale de la Coupe de France Stade de la Route de Lorient

Ce 32ème de finale de la Coupe de France, 100% Ligue 1 va nous apporter un peu de spectacle, on l'espère après le reports de Brest-PSG. Le duel de mal-classés entre deux équipes en plein doute peut permettre à l'une des deux équipes de prendre une bouffée d'oxygène en confiance. Rennes est 15ème, alors que Valenciennes est 18ème du classement. 

Pauvre spectacle...

Dans un stade peu rempli, les joueurs déballent leurs premiers cadeaux pour l'adversaire : Alessandrini est le premier à se mettre en action, mais la frappe de 20 mètres n'est pas du tout cadrée. (6ème minute). La réplique des Nordistes est timide, puisque la frappe lointaine de Dossevi ne met pas en danger Costil (8ème). La meilleure occasion de ces premières minutes est l'oeuvre de Da Silva pour VAFC : Ducourtious remise de la tête pour Da Silva qui frappe du gauche. Costil est obligé de se déployer (15ème minute). La domination est rennaise, mais aucune des deux équipes ne semblent, encore bien chauds, au niveau des occasions ! A la 34ème minute, Kadir a la balle de but mais il perd son duel face à Novaes : sa frappe passe à gauche du cadre (34ème minute). La mi-temps se termine sur un spectacle peu glorieux entre deux équipes plus maladroites que possible.

Des buts, et c'est tout 

De retour des vestiaires, les deux équipes ont compris les souhaits de leurs entraîneurs : Féret, transparent en première période se met en évidence, mais sa frappe est  trop enlevée (49ème), puis Oliverira ne trouvera pas le cadre sur une tête (56ème). Le premier tournant viendra d'une main de Da Silva sur un coup-franc de Féret : pénalty indiscutable pour l'arbitre : Pénalty ! Féret marque le premier but du match, en prenant à contre-pied le Valenciennois. En face, le but a fait mal, les Valenciennois ne trouvent toujours pas l'ouverture, et il faut attendre la 74ème minute pour voir leur égalisation : Dossevi reprend un ballon dégagé par Costil après une frappe de Mater (74ème minute). Le match est enfin bien lancé ! Les Nordistes sont réalistes, c'était l'une de leur seule occasion. Rennes ne semble pas déstabilisé et pousse : Kana-Biyik réussit un frappe aux 25 mètres qui touche la barre (80ème minute). 1-1 à la fin du temps règlementaire. Contre toute attente, Valenciennes tient les Rennais jusqu'aux prolongations ! 

La première période des prolongations montre que Rennes n'est pas désolidarisée, mais l'équipe bretonne s'expose à des nombreux contres : Dossevi met en danger Costil, obligé de se détendre (96ème). L'occasion rennaise à la 100ème minute pourrait être un énorme regret : Said voit son tir repoussé, avant que Pitroita dévie pour Oliveira qui voit aussi son tir détourné ! A la fin de la première mi-temps, c'est Rennes qui prend largement le dessus, sans pour autant conclure ! La seconde mi-temps confirmera tous les problèmes des Valenciennois, qui semblent à bout physiquement. 

Du suspense, pour les tirs au but

Finalement, les tirs au but vont départager Rennes et Valenciennes : Ducourtious s'élance en premier et le rate, mais à 3-3, le Rennais Oliveira loupe totalement son tir. A 7-7, Da Silva loupe son tir, et Rennes, par Bakayoko n'a plus qu'à crucifier Valenciennes. Le pénalty est transformé. Rennes se qualifie, au bout de la nuit, au bout de l'ennui, et encore une fois, ce match a été un match timide.

Par sûr qu'avec ce match, Rennes et Valenciennes vont réussir à souffler.