Lyon était plus fort

Dans un match dominé par Lyon, l'Olympique de Marseille n'a pas fait long feu. Gourcuff et Gomis ont mis Lyon sur orbite. Gignac a réduit le score, mais trop tard pour Marseille qui se fait éliminer aux portes des demi-finales de la coupe de la Ligue.

Lyon était plus fort
Lyon
2 1
Marseille
Lyon: A.Lopes, M.Lopes, Bisevac (carton jaune 90'), Umtiti, Bedimo, Gonalons, Fofana (carton jaune 90'), Grenier (Fékir 94'), Gourcuff (carton jaune 67') (85' Malbranque), Lacazette, Gomis (84' Briand)
Marseille: Mandanda, Morel (82' Mendy (carton jaune 90'), N'Koulou, Lucas Mendes, Fanni, Romao, Lemina, Imbula, Payet (carton jaune 39')(Valbuena 65'), Thauvin, Khalifa (Gignac 70')
SCORE: 1-0 : 24ème minute : Gourcuff 2-0 : 74ème minute : Gomis 2-1 : 89ème minute : Gignac (s.p)
ARBITRE: Arbitre : Antony Gautier
ÈVÉNEMENTS: Quart de finale de la Coupe de la Ligue Stade Gerland

Ce choc de la Coupe de la Ligue Lyon-Marseille donnera sûrement du spectacle. Et on attend que cela, surtout pour les supporters lyonnais venus en masse pour ce choc, dont la Coupe de la Ligue est devenu un objectif très important.

Lyon taille patron 

Les premières minutes sont lyonnaises, mais les occasions sont timides ; pour l'OM, Lucas Mendes reprend de la tête, un corner (2ème), avant que Bisevac fasse de même, pour le même résultat (8ème minute). La première occasion lyonnaise viendra de Lacazette qui reprend un corner, au premier poteau de Gourcuff ; d'une petite reprise, le ballon passe dans le petit filet marseillais (14ème minute). Mais, c'est peut-être la meilleure occasion des 20 premières minutes : Gomis tire au but, mais c'est contré, Mandanda était battu ! Mais finalement, c'est l'Homme en forme du moment qui va délivrer Gerland : Grenier, sur coup-franc à 40 mètres, met en danger Mandanda qui dégage le ballon mais le relâche et Gourcuff, à l'affût, pousse le ballon au fond ! (24ème minute). Ironie du sort, c'était son 100ème match sous le maillot lyonnais ! Un véritable cadeau pour l'ancien Bordelais ! La réplique marseillaise n'existera que par une frappe; sans conviction de Payet, dont Lopes capte sans problème (29ème minute). Le tournant du match a lieu à la 34ème minute, où Khalifa se retrouve face à Lopes, mais juste avant Umtiti s'était écroulé. Faute du marseillais selon l'arbitre, mais après Lopes semble avoir touché Khalifa. (34ème). Les Lyonnais ne se laissent pas faire; Lacazette vise la lucarne, mais ça passe un bon mètre au-dessus ! (41ème). Puis Mandanda va sauver les siens : Gomis transmet dans la surface à Bisevac qui reprend d'un tir à ras de terre, mais Mandanda fait l'arrêt reflexe du pied  ! (42ème). La mi-temps sifflée, les Lyonnais ont étranglé les Marseillais, inexistants.

Marseille revient ? Non. 

La seconde période est quelque peu différente : dès le retour des vestiaires, Thauvin tente une reprise de volée, mais qui passe dans le petit filet (47ème). Gourcuff reprend un centre fort de Lopes, mais ça passe bien au-dessus (51ème minute). Les lacunes défensives marseillaises ne sont pas dissipées, et Gomis, qui se débat face à deux défenseurs, se présente face à Mandanda, mais manque la balle du 2-0, à cause d'une frappe trop croisée (56ème). Malgré les coups de poker d'Anigo, en faisant entrer Valbuena et Gignac, Gomis va tuer le match à la 74ème minute ; une-deux Gourcuff-Lacazette, dont ce dernier transmet dans la surface à Gomis, qui n'a plus qu'à pousser la balle au fond. 

But mérité pour Lyon. Mais pas si vite... Briand, nouvel entrant, commet une main dans sa surface, et pénalty pour l'OM. Gignac le transforme (89ème), et c'est tout un stade qui va souffrir pendant les 4 minutes restantes. 4 minutes durant lesquelles les joueurs vont se frictionner, mais Gautier semble bien tenir ses joueurs. Finalement, l'OM ne reviendra pas et n'arrachera pas la prolongation. Heureusement pour Lyon, qui n'avait pas envie de revivre le 2-2 du match de décembre. Pour l'OM, l'objectif "Coupe de la Ligue" est désormais barré ! Pour Lyon, la demi-finale ne sera pas si relevé puisqu'ils affronteront les pensionnaires de Ligue 2, Troyes. Le meilleur tirage possible peut-être. Mais attention aux surprises.