Darnel Situ : « Partir de Lens sans avoir joué à Bollaert est mon plus grand regret »

Il est de ces jeunes joueurs dont on ne parle pas beaucoup mais qui ont été, et sont toujours, de grands espoirs pour le football français. Rencontre aujourd’hui avec Darnel Situ, défenseur central à Swansea City en Premier League.

Darnel Situ : « Partir de Lens sans avoir joué à Bollaert est mon plus grand regret »
Darnel Situ joueur de Swansea

Salut Darnel ! Peux-tu te présenter aux lecteurs qui ne te connaissent pas ?

Salut à tous. Je suis Daniel Situ j’ai 21 ans, je suis français et je joue à Swansea City, au Pays de Galles. J’ai été formé en France, au RC Lens durant huit saisons (2003/2011) avant de m’envoler pour la Premier League.  

Justement ta formation au RC Lens, que peux-tu nous dire là-dessus ? Tu en gardes de bons souvenirs ?

Lens c’est le top du top au niveau de la formation et de l’encadrement. Même aujourd’hui il y a beaucoup de joueurs qui sortent de ce centre et je ne pense pas qu’il y avait meilleur club pour moi. J’ai beaucoup appris là-bas avec d’autres jeunes de qualités. Je ne garde que de bons souvenirs de cette formation.

Pendant cette formation beaucoup de clubs de Premier League (Liverpool, Chelsea, Portsmouth) t’ont contacté, notamment Manchester United directement via Alex Ferguson que tu aurais rencontré. Info ou intox ?

Non non c’est vrai, je l’ai rencontré. Je devais même signer un contrat là-bas mais au dernier moment ça ne s’est pas fait… Pourtant un accord avait été trouvé entre les deux clubs, mais les montants du transfert ont changé, et cela a tout bousculé.

Tu as des regrets par rapport à ça ?

Bien sûr que j’avais des regrets car c’est un grand club que tu veux rejoindre. Mais la vie et le football continuent, il faut savoir oublier.

 

"Depuis que je suis arrivé, c'est "galère sur galère"

 

Au niveau des transferts tu n’es pas le plus chanceux. Tu signes à Swansea le 31 août 2011 mais quelques semaines plus tard, ton transfert est déclaré invalide par la FIFA. Est-ce que cela t’as chamboulé ?

Depuis que je suis arrivé à Swansea je ne vais pas te mentir, c’est « galère sur galère ». Le transfert a été annulé et je n’ai pu rejoindre Swansea qu’en janvier, j’ai donc passé six mois sans jouer.  Après une bonne fin de saison, je me blesse gravement (rupture du tendon d’achille) en novembre 2012… J’ai bien eu 10 à 11 mois avec la rééducation, plus d’autres pépins physiques qui ont découlé de ma blessure à cause de ma jambe droite qui était plus fragile que la gauche, ce qui a entrainé quelques déchirures. Mais là je reviens bien, et c’est aussi grâce à Swansea qui m’a permis d’effectuer toute ma convalescence au club.

Justement parlons-en de ce club. L’intégration est-elle facile, notamment au niveau de la barrière de la langue ?

Je m’étais préparé à ça. Depuis mes 16 ans j’ai des contacts avec des clubs anglais donc j’ai travaillé afin de ne pas avoir de soucis. La langue n’est pas un problème, et il y a beaucoup d’étrangers et d’européens dans ce club (espagnols, hollandais notamment), ça aide. Et puis il y a Wilfried Bony qui est arrivé cet été qui est francophone, donc ça me permet de parler aussi un peu français cette saison.

Concernant l’actualité à chaud, quel est ton point de vue concernant le limogeage de Laudrup ? 

Ecoute, le club veut prendre les meilleures décisions pour le club, donc à partir de là nous on n’a pas notre mot à dire.  Mes rapports avec lui n’étaient pas mauvais, mais ce n’était pas quelqu’un de très communicatif.

Mais Laudrup avait amené une philosophie de jeu offensive que beaucoup de gens, y compris les supporters appréciaient non ?

Ce n’est pas lui qui a amené cette philosophie-là !  Pour tout te dire, c’était même là avant Brendan Rodgers ! C’est un espagnol, Roberto Martinez, qui a ramené cette philosophie. Et de tout façon peu importe le coach, cette philosophie sera toujours celle du football de Swansea.

 

"Avec ou sans ce "nouveau" PSG, la Ligue 1 n'est pas comparable avec la Premier League"

 

Il te reste une année de contrat. Tu vois quoi pour ton futur, une prolongation à Swansea ou tu as envie de voir ailleurs ?

Je réfléchis par rapport à ça. J’ai besoin de retrouver du temps de jeu, et de jouer régulièrement. C’est ça le principal.

La « nouvelle Ligue 1 », avec l’avènement de club comme le PSG ou l’ASM c’est quelque chose qui te fait envie ?

La Ligue 1 ce n’est pas comparable avec la Premier League,  et ce n’est pas les « nouveaux » PSG ou ASM qui vont changer la donne.  J’ai toujours aimé le championnat de France, que Paris ou Monaco soient devenus plus forts ce ne sont pas des critères décisifs pour un retour en France. Après, c’est vrai que ce soit en Angleterre ou au Pays de Galles, les gens s’y intéressent aujourd’hui beaucoup plus qu’avant depuis les arrivées de mecs comme Zlatan ou Falcao.

Un mot sur le RC Lens qui réalise un bon championnat avec Antoine Kombouaré à sa tête.  Tu penses qu’ils ont les qualités pour remonter en L1 ?

Oui ! Ils ont une belle équipe, ils pratiquent un beau football, ils ont un beau collectif et un bon groupe. Je regarde la plupart des matchs, et cette pente ascendante c’est bien pour le club,  pour la ville et pour les supporters

Ça te plairait de retourner jouer à Bollaert en Ligue 1 l’an prochain ?

Franchement, partir de Lens sans avoir joué à Bollaert c’est mon plus grand regret. Si l’occasion se présente on verra mais c’est clair que ce club m’a marqué.