L'IFAB autorise les couvre-chefs, la FFF refuse

L'International Football Association Board (IFAB), lors de la 128ème Assemblée générale annuelle, a indiqué que "les footballeurs et les footballeuses pouvaient désormais porter des couvre-chefs". La Fédération Française de Football a indiqué qu'elle "maintient l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels".

L'IFAB autorise les couvre-chefs, la FFF refuse
© photographie : AFP

"Les footballeurs et les footballeuses pouvaient désormais porter des couvre-chefs"


En 2012, la l'International Football Association Board (IFAB) avait "À titre exceptionnel, accepté d'élargir les conditions de l'expérience actuelle validées", pour que les canadiens puissent porter un foulard "dans tous les domaines et à tous les niveaux de la communauté du football canadien", en respectant quelques conditions à propos du foulard.  Le 13 juin 2013, la FIFA informe, par lettre la Fédération Canadienne de football, de sa décision, et elle indique qu'en octobre 2013, ce dossier sera à nouveau examiné pour qu'en 2014 l'IFAB donne une décision finale, lors de son Assemblée générale annuelle.

Réuni à Zurich, le 1er mars 2014, pour son Assemblée générale annuelle, L'International Football Association Board a décidé que "les footballeurs et les footballeuses pouvaient désormais porter des couvre-chefs, à partir du moment où leur conception respecte les restrictions énoncées dans le nouveau texte de la Loi 4". Cette décision a était prise après une période d'essai de 2 ans. Il y a cependant des conditions à respecter : "Il doit être de la même couleur que le maillot, doit être en accord avec l'apparence professionnelle de l'équipement du joueur, ne doit pas être attaché au maillot", et surtout "il ne doit constituer de danger ni pour le joueur qui le porte ni pour autrui".  Cette décision entrera en vigueur le 1er juin 2014 et seront donc valables pour la Coupe du Monde 2014, au Brésil.


"La Fédération Française de Football maintient l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels"


Si l'IFAB vient d'autoriser le port de voile, la Fédération Française de Football (FFF),  vient de déclarer, dans un communiqué, qu'elle "maintient l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels".  Cette décision à était prise par "souci de respecter les principes constitutionnels et législatifs de laïcité qui prévalent dans notre pays et qui figurent dans ses statuts".