Zidane voulait coacher les Bleus en 2012

C'est une révélation surprenante que nous livre le président de la FFF aujourd'hui, Zinédine Zidane s'est proposé à la Fédération pour entraîner les Bleus.

Zidane voulait coacher les Bleus en 2012
Zidane (à.g.) en compagnie de Le Graët, en 2006. (photo lequipe)

Alors Carlo Ancelotti, son collègue du Real Madrid disait de lui hier qu'il "ferait un très grand entraîneur", Zinédine Zidane semble pressé d'en découdre avec le banc de touche. C'est le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët qui l'avoue, dans un témoignage pour un livre intitulé Champions du monde 98, secrets et pouvoirs : 

Les yeux dans les yeux, Zidane lance donc au président de la FFF qu’il veut immédiatement les Bleus. Il le formule pour la première fois explicitement, ce qui a marqué Le Graët, pourtant rompu aux négociations au sommet. Surmontant son habituelle timidité, il passe à l’offensive alors même que son capitaine en 1998, Didier Deschamps, candidate pour le poste

 

Nous sommes alors à l'été 2012. Après un Championnat d'Europe mi-figue, mi-raisin avec les Bleus, Laurent Blanc n'est pas prolongé de son poste de sélectionneur de l'Equipe de France. La Fédé lui cherche un remplaçant et, avant de s'accorder sur le nom de Didier Deschamps, Le Graët reçoit une candidature d'un personnage bien connu du paysage footballistique français : Zinédine Zidane. Alors que sa nomination aurait soulevé foule d'espoirs dans le coeur des supporters et probablement apporté un vague de sympathie pour ces Bleus, Le Graët refuse. En effet, selon lui, après sa fantastique carrière, Zizou n'a pas encore connu la fonction d'entraîneur. Etant passé par la fonction de directeur sportif du Real, aujourd'hui entraîneur adjoint, le patron de la FFF ne voulait mettre les Bleus dans les mains d'une personne inexpérimentée : il dira que "ce n'était pas le moment. Nous avions besoin d'une personne plus expérimentée."

 

Aujourd'hui, Zizou est prêt à prendre une équipe. Il sera sélectionneur des Bleus un jour, c'est presque sûr. Mais puisque la sélection se refuse encore à lui pour le moment, il est en quête d'un club ambitieux à coacher. "Son" Real ? Carlo Ancelotti semble bien accroché aux manettes et le sera d'autant plus si Madrid remporte le Championnat d'Espagne, voire la C1. Peu de chances qu'il abandonne le navire. En France ? Il était annoncé à Marseille, sa ville natale, mais Marcelo Bielsa semble en pôle. Reste Monaco et Paris, les deux fusées de la Ligue 1. Affaire à suivre. 

Le livre Champions du monde 98, secrets et pouvoirs est signé Arnaud Ramsay et Gilles Verdez. Il est disponible aux Editions du Moment.