Samuel Eto'o : quand le ridicule ne tue pas

Samuel Eto'o a réussi à se rendre encore plus ridicule ce samedi. En plus de l'histoire des primes, et de la lettre adressée à tous ses concitoyens, il s'est permis de payer la caution de Rohff (rappeur français). Encore un fait qui fait râler.

Samuel Eto'o : quand le ridicule ne tue pas
Samuel Eto'o, capitaine des "Lions ingérables"

Le Cameroun n'avait certainement pas besoin de cela. En plus de la déculottée sportive, et deux défaites (1-0 face au Mexique, 4-0 face à la Croatie), les polémiques concernant cette équipe camerounaise fusent. L'histoire du refus de monter dans l'avion tant que les primes n'étaient pas à la guise de ces mercenaires, l'histoire de la lettre de Samuel Eto'o, et l'histoire de Benjamin Moukandjo et Benoit Assou-Ekotto qui se battent sur le terrain. Il ne manquait que peu de choses pour comparer ce naufrage camerounais au naufrage français de Knysna. 

L'affaire "Rohff / Eto'o" :

Mais voilà, "Samuel Eto'o fils" a décidé de payer la caution d'un rappeur qui avait fait polémique, à cause d'une agression à plusieurs sur un jeune de 19 ans, employé dans la boutique "Unkut" de son "ennemi" Booba. Personnage jusqu'alors placé en maison d'arrêt, et décrié de pas mal de personnes, malgré une certaine reconnaissance du milieu musical. 

La déclaration de Rohff sur son compte Facebook : "Ce Vendredi 10h30 le juge a accepté ma remise en liberté sous caution et bracelet électronique , j'apprends la nouvelle à 15h , impatient d'être à mardi pour payer ma caution au calme. Mais voilà que 2h après , on me prie de rassembler mes affaires et de sortir sur le champ car je suis libérable. À ma grande surprise , ma caution a été réglé en début d'après midi par un grand monsieur , en direct du Brésil " Samuel Eto´o Fils " la Grande Classe ! Un grand Merci #AfricaUnited #LaPuissanceDesQueJArrive#Etoo4ChampionsLeague #TeamRohff #MaitreIbazateneAuTop#PatronDuRapFree #SoleilSoon"

Samuel Eto'o va donc continuer à faire polémique, en payant relativement cher la caution d'un rappeur, alors que ses primes (imméritées compte tenu du mondial des camerounais) auraient pu être reversées à son peuple, qui en aurait probablement eu plus besoin que le rappeur des Comorres, riche après avoir vendu beaucoup d'albums. 

Le capitaine du Cameroun va donc refaire parler de lui, alors qu'il semble se diriger vers une reconversion d'après-carrière en politique, il vient de réaliser une mauvaise opération. 

La lettre aux citoyens camerounais : 

Peu après l'histoire de l'avion et des primes (comparable à l'autobus de Knysna), Samuel Eto'o avait déjà fait parler de lui. Sur son compte Facebook une nouvelle foi, il a posté une lettre ouverte, à tous les camerounais. Essayant tant bien que mal de justifier l'attitude déplorable de ses coéquipiers, il a avancé des arguments incroyables, impensables quand on connait la situation économique du Cameroun.

"Je me suis battu pour ce que j'estime être légitime : le droit de mes coéquipiers à leurs primes pour qu'ils puissent donner le meilleur d'eux-mêmes pour leur pays" (Samuel Eto'o)


Demandant de l'indulgence à l'égard de ses coéquipiers, il a évoqué les primes comme importantes pour les générations futures. Maintenant qu'on sait comment une partie de la sienne est finie, on peut se dire qu'il aurait pu éviter de négocier autant d'argent pour ses coéquipiers. 

En temps de Coupe du Monde, et d'autant plus dans un groupe aussi compliqué (Brésil ; Croatie ; Mexique ; Cameroun ndlr), il faut toujours prendre soin de son jeu, avant de regarder tout le reste. Les camerounais ont donc oublié le sportif, pour le soin de leur porte-monnaie. Dommage pour les autres équipes africaines (Egypte, Zambie, Tunisie, Maroc..) qui auraient aimé aller au Brésil, mais pas seulement pour les plages et les belles filles. 

Cameroun 2014 = France 2010 ? 

Si l'histoire du bus peut faire penser à l'histoire de l'avion et des primes, l'Equipe de France peut se sentir lésée. Une équipe a donc réussi l'exploit d'être plus ridicule que les Français d'Afrique du Sud. Une équipe a réussi à encore plus déshonorer un pays qui, en plus, n'en avait pas besoin. Une équipe a réussi à gâcher une fête, gâcher un moment que ces joueurs n'auront plus jamais l'occasion de vivre. 

Pour Samuel Eto'o, le capitaine, cette Coupe du Monde est un échec, de ne pas avoir réussi à canaliser un groupe où les talents sont seigneurs mais l'indiscipline est reine. Raymond Domenech et Nicolas Anelka en sont jaloux.