Damallsvenskan, 10ème journée

Cette semaine, après une pause de deux semaines due à une trêve internationale, le championnat Suédois reprenait. Lors de cette dixième journée, aucune équipe n’a particulièrement brillé.

Damallsvenskan, 10ème journée
Damallsvenskan, 10ème journée

Cette dixième journée n’aura donc pas été marquante avec un faible nombre de buts marqués par rapport aux journées précédentes. On peut tout de même noter, la première défaite à domicile d’Umeå face à Linköpings et de Piteå face à Göteborg, comme étant une surprise.

Umeå – Linköpings (1-3, Lantz - Andersson, Blackstenius, Harder)

Lors de la précédente journée, Linköpings avait subi une lourde défaite sur son terrain (0-4) face à Örebro. Les joueuses d’Umeå, avaient quant à elle, également perdu face à Rosengård (4-2). Les deux équipes devaient alors se rattraper. Si Alanen et Hyyrynen, joueuses d’Umeå, ont trouvé le chemin des filets avec la sélection Finlandaise pendant la trêve, ce ne fut pas la même chose face à Linköpings. Pourtant, c’est Hyyrynen qui se procure la première véritable occasion de but du match (14e minute). Cela sera loin d’être suffisant pour inquiéter Linköpings qui domine le reste de la première période, bien qu’aucun but ne soit marqué dans les premières quarante-cinq minutes. Au retour des vestiaires, Linköpings se montre toujours dominateur de la rencontre et parvient à marquer deux buts coup sur coup. C’est d’abord Andersson qui ouvre le score suite à une passe de Gajhede Knudsen (0-1, 51e minute), puis deux minutes plus tard, c’est au tour de Blackstenius, de la tête, de marquer pour Linköpings (0-2, 53e minute). Ces deux buts réveillent Umeå qui commence à presser un peu plus leur adversaire. Lantz, sur un corner de Landström, permet à Umeå de revenir au score (1-2, 70e minute). Quelques minutes plus tard, Umeå est très proche du 2-2 grâce à une frappe puissante de 25 mètre de Chikwelu, mais la joueuse voit sa frappe s’écraser sur la barre (73e minute). D’ailleurs, Chikwelu sera à l’origine du troisième but de Linköpings, puisqu’elle commet une faute dans la surface sur Blackstenius qui entraîne un penalty. Penalty transformé par Harder (1-3, 82e minute). Linköpings est alors la première équipe à revenir d’Umeå avec les trois points.

Kristianstads – Örebro (0-2, Talonen, Michael)

Örebro est dans une bonne dynamique et le confirme en remportant ce match 2-0. Örebro a en effet plus perdu depuis le 23 avril, c’était face à Rosengård avec une courte défaite sur le score de 1-0. Depuis, le club enchaine les victoires et face à Kristianstads, Örebro signe son sixième succès d’affilés. Dès le début du match, Örebro met la pression sur son adversaire du jour en prenant la possession de balle et en se créant les premières occasions du match. Après des tentatives de Martinkova, Lehtinen ou encore de Chukwudi, suite à une passe de Michael c’est Talonen qui parvient à tromper Lindahl (0-1, 23e minute). Puis une dizaine de minutes plus tard, suite à un corner où Michael se retrouve devant un but vide, fait le break (0-2, 35e minute). Le score en restera là, bien que la seconde période soit plus équilibrée. Mais malgré des tentatives de Björck, Atladottir ou de Rasmussen, Kristianstads n’arrive pas à revenir au score et doit s’incliner devant une équipe d’Örebro qui ne se laisse pas distancer par Rosengård.

Jitex – Rosengård (0-1, Sjögran)

Si lors de ses deux dernières rencontres, Rosengård a inscrit neuf buts, cette fois, le club de Malmö a assuré le service minimum suite à un but venu en fin de seconde période. Pourtant, on aurait pu penser que ce match entre le premier et le dernier du championnat aurait pu nous offrir plus de buts. D’ailleurs, Rosengård a totalement dominé le match en ne laissant tirer aux buts seulement deux fois Jitex. Pour les deux fois c’est Thorén qui a tenté (9e minute et 63e minute). Mais si l’attaque de Jitex s’est montrée particulièrement faible, la défense a quant à  elle assez bien résisté, puisqu’une seule des vingt-une frappe de Rosengård a réussi à tromper Falk, en fin de rencontre. C’est en effet Sjögran, suite à une passe de Mittag, qui débloqua la situation pour Rosengård (0-1, 79e minute) et qui donc évite le match nul face au dernier ru championnat.

Vittsjö – Eskilstuna (1-1, Ross – Svensson)

Après le bon match nul (0-0) obtenu la journée précédente face à Kristianstads, où Vittsjö a su montrer une équipe organisée et un match serré, l’équipe de Scanie a récidivé. Dans ce match, les occasions n’ont pas manqué. C’est Ross, buteuse avec l’Ecosse en éliminatoire face à l’Irlande du Nord, qui se procure la première occasion de but du match (2e minute). Mais peu de temps avant le quart d’heure de jeu, c’est Svensson qui ouvre le score pour Eskilstuna (0-1, 13e minute). Suite à cette ouverture du score, Vittsjö montre de plus en plus une équipe solide et réussit à revenir à égalité juste avant la pause. En effet, Barsley fait une faute sur Ross qui obtient un penalty. Ross se charge elle-même de le tirer et permet à son équipe de revenir à la hauteur d’Eskilstuna (1-1, 43e minute). La seconde période est riche en occasions, mais aucun but n’est inscrit. Pourtant, Eskilstuna s’est montré légèrement au-dessus de Vittsjö dans cette deuxième mi-temps. Eskilstuna aura pu même prendre l’avantage suite à un coup franc situé à quelques mètres de la surface de réparation, mais Svensson voit sa frappe repousser par la barre transversale (51e minute). Vittsjö se présente comme une équipe de plus en plus difficile à battre et enchaîne deux matches nuls, tandis qu’Eskilstuna perd l’opportunité de passé devant Umeå et Piteå.

Piteå – Göteborg (0-1, Ahlstrand)

Le match entre Piteå et Göteborg s’annonçait compliquer. Piteå qui n’avait plus en championnat depuis le 1er juin devait se remettre dans le bain, tandis que Göteborg restait sur leur écrasante victoire, 8-0, face à Jitex lors de la neuvième journée. Piteå qui n’avait pas encore perdu son terrain, s’est donc vu infliger une courte défaite face à une bonne équipe de Göteborg qui a su se montrer se solide. Göteborg est d’ailleurs la première équipe avec une frappe de Sjölund qui ne donna rien (4e minute). Piteå réplique quelques minutes plus tard avec Ordega (10e minute), mais sans que cela n’inquiète la défense de Göteborg. Une dizaines de minutes passent sans que les deux équipes ne parviennent vraiment à attaquer. Puis Martens s’empare du ballon pour le donner à Ahlstrand qui inscrit en plus d’inscrire son premier but, ouvre le score en faveur de Göteborg (0-1, 21e minute). Suite à cette ouverture du score, les attaques de Göteborg avec Martens ou Sjölund se font de plus en présente, mais la défense de Piteå résiste et empêche Göteborg de faire le break. En seconde période, Piteå essaye d’égaliser, mais sans y parvenir. Piteå subit alors sa première défaite à domicile, alors que Göteborg empoche trois importants qui lui permettent de se positionner à la troisième place du classement.

Après dix journées, Örebro essaye toujours de ne pas se faire distancer par Rosengård qui a seulement trois points de plus. Lors de la prochaine journée, Örebro reçoit Umeå. Un match à ne pas perdre pour Örebro qui peut-être revenir à égalité de points si Rosengård perd face à Piteå. Göteborg aura également une chance de conforter sa troisième place face à l’AIK.

Les chiffres de la dixième journée :

141 : Nombres de but inscrits après dix journées.

2 048 : Nombres de spectateurs venu assister à la rencontre entre Piteå et Göteborg.

Classement complet :

1. Rosengård (24 pts ; + 21)

2. Örebro (21 pts ; + 11)

3. Göteborg (15 pts ; + 9)

4. Linköpings (15 pts ; + 4)

5. Umeå (14 pts ; + 8)

6. Piteå (14 pts ; + 2)

7. Eskilstuna (13 pts ; - 1)

8. Kristianstads (11 pts ; - 2)

9. Vittsjö (8 pts ; -16)

10. AIK (6 pts ; - 17

11. Jitex (0pt ; - 19)

Classement des buteuses :

1. Mittag (Rosengård) : 9

2. Lindén (Göteborg) : 6

3. Melis (Gotebörg) : 5

4. Bachmann (Rosengård) : 5

5. Hjohlman (Umeå) : 5

Classement des passes décisives :

1. Mittag (Rosengård) : 8

2. Sjögran (Rosengård) : 6

3. Slegers (Linköpings) : 3

4. Lindén (Göteborg) : 3

5. Hjohlman (Umeå) : 3

Crédits photos : Filip Oskarsson / Lennart Månsson / Mats Andreasson