Pays Bas-Brésil, les notes du match

Le Brésil a de nouveau sombré. Une équipe des Pays Bas comme à son habitude solide a su tirer son épingle du jeu en marquant à trois reprises. Mais qui a été bon et qui ne l'a pas été ? Les notes du match.

Pays Bas-Brésil, les notes du match
David Luiz tête basse, et les Pays Bas qui célèbrent. Image du soir. Crédit : FIFA.com

Pays-Bas : 

Titulaires

Cillessen, 6 : Impeccable comme lors des autres matchs, le gardien de but néerlandais n'a rien à se reprocher. Sur les quelques petites actions où il a dû intervenir, il l'a fait avec brio, et sans donner de frayeurs aux Hollandais. Auteur d'une très belle Coupe du Monde, il s'est même permis de s'asseoir sur son poteau avant un coup franc, tranquille et même pas inquiété. A laissé sa place à Vorm en fin de match, pour donner quelques minutes au gardien de Swansea. 

De Vrij, 6,5 : Comme ses coéquipiers de défense, il a été impeccable. Dans ses interventions, il n'a pas eu à intervenir dans de situations chaudes car son sens de l'anticipation prenait le pas sur Jô. A noter qu'il a réussi des percées intéressantes dans le camp brésilien, peu attaqué par le pressing, et a donc réalisé un match propre. 

Vlaar, 7,5 : Assurément le meilleur défenseur central de cette Coupe du Monde derrière Mats Hummels, le "Villan" a été absolument irréprochable encore une fois. Excellent dans ses interventions, rarement dépassé, il a fait un match excellent ce soir, comme contre l'Argentine. Alors qu'avec sa saison en Premier League on ne le voyait pas forcément faire une grande Coupe du Monde, il a étonné énormément de monde. 

Martins Indi, 5,5 : Bruno Martins Indi a encore été un poil en-dessous de ses coéquipiers de défense. Bon dans ses interventions, ne manquant pas de tranchant, il est cependant parfois trop dur dans ses interventions. Parfois pris de vitesse, il aura quand même fait une très belle Coupe du Monde, malgré sa frayeur lors du match contre l'Argentine. 

Kuyt, 5 : En 2006, il était le buteur de la sélection, en 2010 il jouait milieu de terrain, en 2014 il jouait latéral. Avec un peu de sens de déduction, on peut l'imaginer à la place de Cillessen lors de la Coupe du Monde en Russie. Le vétéran de cette sélection a encore un peu de mal avec son apport offensif à ce poste de latéral, mais défensivement il a bien contenu les bien trop faibles attaques brésiliennes. 

Blind, 7 : Délicieux de précision avec sa patte gauche, il a cette fois-ci marqué du pied droit. Petite révélation de cette Coupe du Monde, le joueur de 24 ans n'a jamais manqué de précision et de justesse dans le jeu collectif. Ce but ne fait que récompenser son excellente Coupe du Monde, et personne ne peut douter que son nom attirera les convoitises pour la fin du mercato. Il est doté d'une très belle vision du jeu, un comble pour quelqu'un qui porte son nom.

Clasie, 6 : Alors que son entrée face à l'Argentine avait un peu manqué de tranchant, en tant que titulaire, il n'a pas manqué de justesse technique et de pertinence dans ses interventions. Devant remplacer De Jong, ce qui n'est jamais facile dans une sélection où il semble indispensable, il a été très bon dans ce rôle de sentinelle, et n'a pas grand chose à se reprocher. 

Wijnaldum, 6,5 : Quand Wijnaldum a plus d'espace, il devient très intéressant offensivement. Joueur assez vif, il a su s'engouffrer dans les nombreuses brèches offertes par la défense brésilienne. Précis dans le jeu de passes, assez bon dans le jeu offensif, il a été un peu moins bon que contre l'Argentine dans le jeu de récupération. Il a été intéressant, et plutôt complémentaire avec Clasie. 

De Guzman, 7 : On peut regretter de ne pas plus l'avoir vu durant la Coupe du Monde. Devant remplacer un Wesley Sneijder blessé à la cuisse gauche à l'échauffement, il a parfaitement rempli son rôle, un rôle plus offensif que ce qu'il a l'habitude de remplir. Précis dans le jeu de passes, il a déstabilisé la défense brésilienne.

Robben, 6,5 : "Qu'est-ce qu'il va vite" a dû se dire Thiago Silva dès la première minute du match. La fusée Arjen a encore une fois fait des ravages, au niveau de la défense brésilienne comme au niveau de l'arbitre. Provocant un penalty discutable, il aurait aussi pu provoquer un carton rouge si l'arbitre algérien avait appliqué le règlement. Aussi précieux dans le jeu qu'insupportable au niveau des simulations, il a surement fait partie des meilleurs joueurs du Mondial. 

Van Persie, 6 : Son match ne fut pas des plus brillants. N'arrivant pas à atteindre son niveau du match contre l'Espagne, il a quand même été précieux dans la conservation de balle et la justesse technique. Sans pitié dès la deuxième minute avec un penalty parfaitement frappé, il s'est ensuite éteint petit à petit. Auteur d'un très beau geste en donnant son brassard à un supporter néerlandais, il aura fait une très belle Coupe du Monde. 

Remplaçants

Vorm et Veltman, non notés : Louis Van Gaal a décidé de faire jouer tous les joueurs de la liste des 23. En faisant rentrer le gardien de Swansea à la dernière minute, il a réussi à faire jouer tous les joueurs. Une preuve de sa très bonne gestion du groupe, ce que n'a pas réussi à faire Scolari. Ils n'ont rien apporté de très intéressant, mais sont rentrés "pour la beauté du geste". 

Janmaat, 5,5 : Il est rentré à la place de Blind, souffrant du genou après un choc avec Oscar. N'ayant pas forcément, en vingt minutes, le temps d'apporter un réel plus à l'équipe, il aurait pu marquer le quatrième but néerlandais à la fin du match, il a manqué de jugeote. Auteur d'une belle Coupe du Monde sur le côté droit quand Van Gaal a eu besoin de lui, il a été important. 

Brésil :

Titulaires

Julio Cesar, 4,5 : Pour être invincible, il fallait à Julio Cesar sa couronne de laurier. La changeant pour des gants, il a été le pire gardien de l'histoire du Brésil...au niveau des stats. Ne pouvant rien faire sur les buts encaissés, et ayant été plutôt bon toute la Coupe du Monde, il a été un peu en-dessous lors de ce match, où il n'a pas été décisif. Il a encaissé 14 buts. Il est venu, il a vu, il a perdu. 

Maicon, 6 : Ce qui est le plus triste dans la Seleção du soir, c'est que c'est presque Maicon, défenseur latéral droit, qui a été le plus dangereux. Il n'a que peu de choses à se reprocher, dans un match où, lui, comme ses coéquipiers ont manqué d'inspiration, au niveau offensif. N'étant pas à son meilleur niveau, mais restant largement au-dessus de Daniel Alves, il n'a pas eu grand chose à se reprocher sur ce match. 

Thiago Silva, 2 : 2 pour le nombre de minutes qu'il aurait dû jouer dans ce match, si seulement l'arbitre algérien n'avait pas eu la pitié de ne pas appliquer le règlement. Une faute stupide, en dehors de la surface mais qui aurait pu laisser ses coéquipiers à 10 tout le match. Il n'a pas été au niveau attendu sur le terrain pendant ce match, et pas un leader pendant la compétition entière. Thiago Silva n'a pas été bon et a été pris de vitesse dès la première minute. 

David Luiz, 2,5 : Laurent Blanc a dû s'étouffer en voyant ce match. En voyant sa charnière centrale accumulant les erreurs durant la fin de la Coupe du Monde, et voyant la prestation des deux ce soir, il a de quoi s'inquiéter. David Luiz, excellent jusqu'en demi-finale, a complètement sombré. "Tahiti Bob" n'a pas été bon ce soir, ayant plombé la défense brésilienne à coups de montées ratées, passes ratées et d'un dégagement raté provoquant le but de Blind. Nasser el-Khelaïfi a dû avoir au moins aussi mal que les supporters brésiliens. 

Maxwell, 5 : Clairement le meilleur parisien du soir, la surprise de Luiz Felipe Scolari a été juste, comme à son habitude. Défensivement globalement solide, c'est au niveau de la relance qu'il a été le meilleur. Malheureusement pour lui dépassé en vitesse par Arjen Robben à de nombreuses reprises, impossible de lui en tenir rigueur. Son seul match de Coupe du Monde a été plutôt réussi, comparé à ses compagnons de défense. 

Luiz Gustavo, 4 : A l'instar de David Luiz, il a complètement sombré face à l'Allemagne et n'a pas su se relever. Pendant la seule mi-temps où il a joué, il n'a pas été très intéressant et ses interventions ont été, pour la plupart, ratées. Au niveau de la relance, il n'a pas été au niveau escompté et a beaucoup déçu. Après un très bon début de Coupe du Monde, il n'a pas confirmé les espoirs placés sur lui. 

Ramires, 5 : Ayant beaucoup de déchet dans son jeu, "le Matuidi droitier" a, au moins, essayé. Par le biais d'une frappe trop croisée en première mi-temps, par le biais de percées qui n'ont rien donné, mais il a essayé. Un peu limité quand il n'a pas d'espace, on peut se demander ce qu'il faisait titulaire face à une équipe adepte des contre-attaques, mais avec Felipão, on peut s'attendre à tout. Remplacé par Hulk vers le dernier quart d'heure.

Paulinho, 4,5 : Si bon pendant la Coupe des Confédérations, on peut se demander ce qui est arrivé à Paulinho. Méconnaissable, inutile sur le terrain, il n'a fait que courir. Dans la relance, dans les interventions, il a été très loin de son niveau habituel. Tétanisé par la pression, le "Hotspur" n'a jamais réussi à montrer de quoi il est capable durant la Coupe du Monde. Remplacé par Hernanes vers l'heure de jeu.

Oscar, 6,5 : Le meilleur brésilien du soir a fait son meilleur match (après la Croatie) face aux néerlandais. Le seul agitateur du milieu de terrain brésilien, il a réussi quelques percées et a cadré une frappe, ce qui en fait le plus dangereux brésilien du soir. Ayant tiré quelques beaux coups de pieds arrêtés, il a un peu déçu par ses exagérations, qui, au lieu de lui valoir un penalty, lui ont valu un carton jaune et au lieu de lui valoir une faute, lui ont valu un but néerlandais. 

Willian, 3,5 : On attendait sa qualité de dribble, sa qualité de percussion, on a vu son déchet technique et ses pertes de balle. Le joueur de Chelsea, réclamé par de nombreux brésiliens pour remplacer Neymar (contre l'Allemagne), n'a absolument pas confirmé les espoirs placés en lui. Dommageable pour lui, qui avait tout pour briller durant la Coupe du Monde, mais cantonné à un rôle de remplaçant, il n'a pas saisi sa chance lorsqu'elle lui a été donnée.

Jô, 0,5 : 0,5 pour la présence et pour le nom sur le maillot, voilà à quoi se résume la prestation du joueur du Galo. Invisible et inutile, le sosie de Fred (en gaucher) n'a rien apporté au Brésil. Ne bougeant pas suffisamment pour apporter quelque chose, n'ayant pas la technique pour garder les ballons, il n'a servi à rien. Mais où sont passé Pelé, Garrincha, Ronaldo ? Brandão n'aurait certainement pas fait pire.

Remplaçants 

Fernandinho, 4 : "Je suis champion d'Angleterre j'ai ma place avec le Brésil" disait Christian Jeanpierre, et bien non. Pourtant d'une activité incroyable à Manchester City pour épauler le génial Yaya Touré, il se transforme quand il joue avec le maillot du Brésil, mais le maillot jaune est pour lui de la Kryptonyte. Dommage pour le joueur qui ne manque pas de talent, et qui aurait eu sa place s'il avait joué aussi bien qu'en club. 

Hernanes, 4,5 : Commençant son match par un tacle de grande classe (emportant tout sur son passage, même Robben), il n'a pas été aidé par le match sans rythme dans lequel il est rentré. Mais doté d'une belle qualité de passe, de frappe et d'une bonne vista, c'était certainement lui, l'élément clé du milieu du Brésil, zappé par Scolari. Décidément "Felipão", à se demander s'il n'apprécie pas les pays européens. 

Hulk, 2 : Titulaire lors de la plupart des matchs de la Seleção, il n'aura été correct que pendant les 30 minutes de la prolongation face au Chili. Encore inutile et mauvais, il n'a servi à rien dans le collectif du Brésil. Lucas peut s'en mordre les doigts, il aurait certainement fait mieux que Hulk. Ce qu'il lui fallait, c'est peut être seulement un maillot vert ?